Un retraité a refusé d’aller en maison de retraite et a trouvé une solution plutôt géniale

Bien-être
Il y a 8 mois

As-tu déjà réfléchi à tes activités quand tu seras à la retraite, et où tu vivras après avoir travaillé dur, respecté des obligations professionnelles et géré un emploi du temps chargé ? Cette période est l’occasion de se faire plaisir et de profiter de ce temps libre tant attendu. Certains envisagent de séjourner en maison de retraite, mais le coût peut être un frein. C’est pourquoi Terry Robinson, un Américain de 64 ans, a eu une idée étonnante. Pour contourner ses limites budgétaires, il a choisi de vivre... à l’hôtel !

Vivre sa retraite à petit prix. C’est le défi que s’est lancé Terry Robinson, un Texan de 64 ans qui a élaboré, en 2019, une théorie ingénieuse pour profiter de services et de prestations de qualité. Il a raconté sur les réseaux sociaux qu’il avait fait le calcul : au lieu de payer, 171 euros par jour dans une maison de retraite, il ne débourserait que 54,68 euros dans un hôtel, soit moins de la moitié.

Terry avait une astuce pour que ce soit possible : il profiterait des offres longue durée et des réductions pour seniors qui incluent le petit-déjeuner, et parfois même des “happy hours”, pendant lesquelles les boissons sont moins chères.

Le jeune retraité a avoué que passer sa retraite dans un hôtel Holiday Inn plutôt que dans une maison de retraite médicalisée lui permettrait d’économiser 116,64 euros par jour. Argent qu’il pourrait dépenser pour la blanchisserie et les autres repas de la journée.

Monsieur Robinson a aussi exposé les nombreux services et commodités auxquels on a droit au quotidien lorsqu’on vit à l’hôtel. En effet, il aurait accès à une piscine, une salle de sport, un sauna et des produits d’hygiène personnelle comme le savon, le shampoing, le dentifrice ou le rasoir, tout ceci gratuitement.

D’un autre côté, notre petit génie serait exempté de toutes tâches ménagères. Sa chambre serait entretenue quotidiennement par le personnel de l’hôtel. “En comptant cinq dollars par jour de pourboire, vous aurez toute une équipe prête à vous aider, qui vous traitera comme un client et pas comme un patient”, a-t-il affirmé.

Il a aussi pensé à ses déplacements et à leur coût. Il a donc choisi un hôtel proche d’une ligne de bus gratuite pour les seniors. Il a plaisanté en alléguant qu’il pourrait même utiliser les bus adaptés aux personnes à mobilité réduite, en simulant un handicap.

Sa famille pourrait lui rendre visite, voire séjourner à l’hôtel pendant quelques jours pour des petites vacances. Les enfants de son entourage seraient heureux de venir lui rendre visite plus fréquemment afin de profiter allègrement de la piscine.

Pour sa santé, Terry a tout prévu. “Les femmes de chambre passent vérifier que tout va bien et, dans le cas contraire, elles appellent une ambulance... ou la morgue”, a-t-il précisé. En effet, en cas d’incident, les frais sont couverts par un programme public d’assurance santé. Et, si le pire arrivait, il espère que l’hôtel accepterait de lui offrir une suite.

Si Terry Robinson a indiqué que sa théorie était avant tout humoristique, il a également spécifié que ce n’était “pas une blague”. Le sexagénaire la considérait réellement comme une option. Sauf qu’il ne vivrait peut-être pas dans un hôtel Holiday Inn.

Pour beaucoup de retraités, il est difficile de sentir encore utiles à la société, et de trouver le bien-être sans avoir une activité qui les occupe au quotidien. Certains individus pourraient prendre exemple sur les personnes âgées en Chine qui sont persuadées d’avoir trouvé le secret du bonheur et de la jeunesse éternelle.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes