Une femme montre la vérité des corps post-partum

Éducation
Il y a 1 semaine

Chaque jour, le corps féminin est exposé à de plus en plus de jugements de la part de la société. Les flux des médias sociaux sont remplis de photos irréalistes qui peuvent vraiment mettre quelqu’un mal à l’aise dans sa propre peau. Pour les femmes qui ont un corps post-partum, ce sujet peut être le plus sensible. Pour soutenir les autres, cette mère fière a décidé d’arrêter de se cacher derrière des filtres ou des vêtements et d’accepter les défauts qui nous rendent vraiment uniques.

La plupart des mères ne sont pas préparées aux difficultés qui surviennent après l’accouchement

Danisha, une maman de quatre enfants, a récemment commencé à partager son parcours sur l’acceptation de son corps sur les médias sociaux. Au début, elle avait vraiment honte et essayait constamment de cacher son ventre post-partum mais avec son dernier bébé, elle voulait un changement.

“Je ne savais pas que j’aurais autant de peau lâche que maintenant, et des vergetures. Personne n’en a jamais parlé, mes médecins n’en ont pas discuté”, a expliqué la mère. “Je ne savais pas que mon corps ne serait plus le même. Mais je veux accepter mon corps, et je suis heureuse là où je suis”.

Danisha est convaincue que le corps d’une femme crée des miracles

Voir des tonnes de célébrités et de mannequins poser avec leur ventre de femme enceinte peut nous donner une mauvaise image. Ils peuvent nous faire croire que la perfection peut exister et que quelque chose ne va peut-être pas avec notre propre corps, allant jusqu’à abaisser notre confiance au point d’oublier de nous aimer.

Dans l’un de ses posts Instagram, elle a fait remarquer à d’autres mamans qu’elles sont aimées, en disant : “Ne laissez pas la société vous piéger en vous faisant croire que vous avez besoin d’être ’réparée’. Votre corps n’est pas mauvais, c’est la société qui l’est !”.

La société attend une image différente du corps de la femme après l’accouchement

Les femmes sont censées retrouver rapidement leur corps d’avant la grossesse. Pour de nombreuses mères, cela peut donner l’impression qu’elles sont étrangères dans leur propre peau. Lutter contre son corps, c’est finalement perdre la bataille, mais savoir l’accepter et commencer à s’aimer sous tous les angles est un autre type d’amour pur qui ne peut se produire que si la mère est prête à 100 % à le faire.

L’honnêteté brutale qui se cache derrière les posts de Danisha la rend encore plus fière de ce qu’elle est. “Notre corps est destiné à évoluer et à changer, c’est ce qui se produit avec la croissance, le corps de tout le monde ne changera pas de la même manière et c’est correct”, a-t-elle admis. “Mon merveilleux corps a porté quatre beaux bébés, mon ventre en est un rappel et signifie la croissance. Il m’a fallu beaucoup de temps pour l’accepter, l’aimer et l’apprécier.”

Malgré les commentaires négatifs qui fusent de partout, savoir garder sa positivité est l’une des tâches les plus difficiles auxquelles les gens sont confrontés lorsqu’ils se montrent sous leur jour le plus vulnérable en ligne.
“J’ai une poche, j’ai une peau molle et extensible. Ce ne sont pas mes caractéristiques physiques qui le rendent beaux, mais le fait que mon corps ait pu créer la vie lui-même pour une quatrième fois. Je suis forte en tant que mère.”

Danisha ne laisse pas les commentaires négatifs l’arrêter. Montrer la réalité brute derrière le corps d’une maman est une aide énorme pour d’autres mères. “Beaucoup de mamans ne sont pas préparées au post-partum”.

C’est un privilège de voir notre corps changer au fur et à mesure que nous vieillissons

Parfois, malgré tous nos efforts et notre travail acharné pour maintenir notre corps en forme, la génétique peut s’en mêler et créer une personne différente dans le miroir. Elle explique : “J’adore quand les gens me disent que si j’avais plus hydraté ma peau, mon ventre n’aurait pas eu cet aspect, que si j’avais porté un serre-taille, je n’aurais pas eu de poche et que si j’avais fait plus de régime ou d’exercice, mon ventre n’aurait pas été aussi ‘gros’”.

La mère de quatre enfants a poursuivi : “La réalité est que la génétique joue un rôle important. Mon ventre est ainsi fait pour quatre raisons. J’ai créé la vie quatre fois et aucune huile ou crème n’aurait miraculeusement empêché cela. Mon relâchement cutané, mes vergetures et autres marques d’amour sont des rappels du fait d’avoir porté mes enfants.”

Chaque mère est unique à sa manière et personne ne mérite d’être discriminé en raison de son apparence.

“À la maman qui se regarde dans le miroir : Il est tout à fait normal de ne pas rentrer dans tes vêtements d’avant la grossesse que ton corps a dépassée pour faire de la place à ton beau bébé. Il n’y a pas de quoi avoir honte”, a déclaré Danisha.

Cela n’a pas été facile, mais Danisha a commencé à accepter son corps

Comprendre comment aimer les vergetures et accepter les changements corporels peut être l’une des étapes les plus difficiles à franchir pour une maman. Elles constituent une réponse naturelle du corps.

“Beaucoup aimeraient avoir des rayures de tigre. Vous pouvez aussi les avoir sans avoir d’enfants. Mon ventre a accueilli quatre de mes enfants, et ils l’adorent”, a-t-elle déclaré.

La beauté vient à la fois de l’intérieur et de l’extérieur

Indépendamment de notre apparence extérieure, de nos différences de couleur de peau ou de poids, toutes les personnes sont uniques à leur manière, et notre corps fait un travail extraordinaire pour nous maintenir en vie. Dans le but d’encourager les autres autour d’elle, cette mère souligne : “Que tu choisisses de couvrir ton ventre ou non, tu es toujours digne, toujours belle.”

Commentaires

Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes