10 Différences entre la série “La Chronique des Bridgerton” de Netflix et l’intrigue originale des livres

Récemment, Netflix a bousculé le monde du divertissement avec le lancement de La Chronique des Bridgerton, une série qui nous ramène à l’époque de la Régence au Royaume-Uni et qui est inspirée des livres éponymes de Julia Quinn. La production est signée Shonda Rhimes, productrice de Grey’s Anatomy, autant dire que la barre était placée très haut et les attentes aussi ! Néanmoins, comme dans la plupart des adaptations, certains détails de la série diffèrent quelque peu de la narration dans les livres. Alors, l’histoire en est-elle plus intéressante ?

Sympa a jeté un œil aux deux scénarios et nous comparons dans notre article la version originale des romans et l’intrigue de l’œuvre audiovisuelle diffusée par Netflix.

1. La première rencontre de Simon et Daphne

Si la série et les livres coïncident sur le fait que le couple s’est rencontré grâce à l’intervention de Nigel Berbrooke, les détails de la rencontre diffèrent. Dans la série, Daphne fuit devant l’insistance de Berbrooke lorsqu’elle heurte accidentellement le duc en plein milieu d’une danse. Dans le livre, Simon est caché et écoute en secret Daphne alors qu’elle rejette Berbrooke, mais il vient à son secours quand l’homme devient trop insistant.

2. La complicité d’Anthony Bridgerton

L’un des obstacles principaux de la romance de la jeune femme avec le duc est l’opposition de son grand frère, Anthony, car c’est un grand ami de Simon et il connaît la réputation qui le précède. Néanmoins, dans le livre, Anthony n’est pas aussi protecteur, si bien que Daphne et Simon lui parlent de leur fréquentation factice et il devient alors leur complice à condition qu’ils n’enfreignent pas trois règles : que le pacte reste secret, que le couple ne soit jamais seul et que Simon n’embrasse jamais sa sœur. Le livre et la série se rejoignent à nouveau quand Anthony découvre que le couple a fait fi de la troisième règle et le frère provoque le duc en duel.

3. La capacité du duc à boxer

Dès le moment où il entre en scène, le duc ne laisse aucun doute possible sur sa capacité à boxer. Néanmoins, dans le livre, on ne fait pas vraiment mention de ce sport, même s’il est certain que cette discipline connaîssait justement son essor à l’époque où se situe la série.

4. La popularité de Daphne

La Chronique des Bridgerton commence avec la présentation de Daphne, la fille aînée de la famille, en société et devant la Reine, afin de lui prouver qu’elle est prête à chercher un époux. À ses débuts, la Reine la qualifie “d’impeccable”, ce qui la propulse en ligne de mire pour les jeunes — et moins jeunes — célibataires de l’époque. Dans le livre, au contraire, Daphne en est à sa seconde année de recherche, elle n’a pas été louée par la Reine et elle n’a pas pu trouver de prétendant officiel, car les hommes la voient toujours comme une simple amie.

5. La famille de Marina Thompson

Netflix a substantiellement changé la trame concernant Marina Thompson. Dans la série, la jeune est une cousine des Featherington qui arrive à Londres, envoyée par son père qui vit en campagne. En peu de temps, on apprend que la jeune fille est enceinte d’un soldat, George Crane, qui a cessé de répondre à ses lettres, si bien que Lady Featherington se met à lui chercher un époux à tout prix. Finalement, on apprend que George est mort et Marina accepte d’épouser son frère Phillip. Dans le livre, Marina, cousine des Bridgerton, est mariée à Phillip Crane et décède, le laissant veuf avec deux enfants à charge.

6. L’inclusion de la Reine

Si la Reine Charlotte est l’un des personnages les plus magnétiques et intimidants de la série, la vérité est que Julia Quinn ne la mentionne dans aucun de ses livres. Ce rôle est inspiré de la reine consort réelle, Charlotte de Mecklembourg-Strelitz, mariée au roi George III, et qui a gouverné l’Angleterre et l’Irlande de 1761 à sa mort en 1818.

7. L’invention du Prince Friederich

L’un des plus gros moments de tension dans la série est lorsque Friederich, le prince de Prusse, apparaît et tombe sous le charme de Daphne. Toutefois, ce personnage est une invention de Netflix, car il n’a jamais existé dans les romans. Comme nous l’avions mentionné, Daphne n’était pas si populaire, si bien qu’elle était loin de charmer un prince.

8. L’ajout de la couturière, Genevieve Delacroix

Parmi les personnages inexistants dans le livre que la série a ajoutés à la trame, on retrouve Madame Genevieve Delacroix, la couturière très convoitée qui feint un accent français et que toutes les femmes vont voir pour lui demander des robes. Son personnage apparaît comme étant secondaire jusqu’à ce qu’un virage important ait lieu et qu’Eloise Bridgerton considère que c’est elle qui réunit toutes les caractéristiques pour devenir Lady Whistledown, mais elle change finalement d’avis.

9. La strate de Lady Danbury

L’enfance de Simon a été particulièrement rude après que sa mère est décédée en couches et que la charge de l’enfant est revenue à son père, le très sévère duc de Hastings. Étant donné que l’enfant est en proie au bégaiement et qu’il ne parvient pas à parler normalement, son père le rejette et Lady Danbury, une dame de la société et amie de sa mère, se charge de l’éduquer. Mais dans le livre, cette dame est représentée par l’infirmière Hopkins, une femme plus simple et de rang social moins élevé.

10. La “résurrection” de Lord Featherington

Lord Featherington est l’un des personnages les plus discrets, qui passerait presque inaperçu dans la série, mais dans les livres, cet homme est déjà mort. Tout porte à croire que les producteurs l’ont “ressuscité” afin de justifier le séjour obligatoire de Marina chez lui, et à la fois, son penchant pour les paris permet d’expliquer les difficultés financières de sa famille après sa mort à la fin de la première saison.

Aurais-tu préféré que la série corresponde plus au livre ou aimes-tu la manière dont Netflix a modifié l’œuvre ? Pour quelles raisons ? Dis-nous ce que tu en penses dans les commentaires !

Photo de couverture bridgertonnetflix / Instagram
Partager cet article