Sympa
Sympa

11 Films et séries dont les costumes sont si précis et font tant de sens qu’on a envie d’applaudir leurs créateurs

Parfois, nous sommes tellement pris par le récit et la performance des acteurs que nous ne prêtons pas attention aux costumes et aux looks des personnages principaux. À tort, car les tenues peuvent nous renseigner sur les héros et les mobiles de leurs agissements même plus que leurs répliques.

Chez Sympa, nous avons voulu décortiquer les personnages des films et séries les plus marquants de ces derniers temps et nous sommes tombés sur des surprises réservées par les costumiers.

1. Dune

Pour réaliser ce projet de science-fiction, pas moins de 1000 pièces différentes ont été élaborées. Selon la costumière, “la tenue est un pont qui relie l’acteur à son personnage” car elle lui permet d’endosser une autre identité et d’évoluer au fur et à mesure que le récit avance.

C’est surtout visible sur l’exemple de dame Jessica, le personnage de Rebecca Ferguson. Il était important de faire ressortir à la fois sa vulnérabilité et sa force, et ses habits ne cessent de changer. Au tout début, elle porte une robe noire fermée qui ressemble à une coque de protection. Cela permet à l’héroïne de se cacher complètement du monde extérieur. Ensuite, ses tenues deviennent plus élégantes, voire onéreuses, mais Jessica dissimule constamment son visage derrière des masques ou des voiles, geste qui illustre sa position de concubine. En effet, elle porte des tenues royales, mais elle est loin d’être libre. Enfin, lorsque l’héroïne se rend compte qu’elle devra s’adapter au nouveau monde et y survivre, elle enfile un uniforme et fait preuve de force physique.

2. Mme Maisel, femme fabuleuse

Le personnage principal de la série Mme Maisel, femme fabuleuse a séduit le public non seulement avec son humour pétillant, mais aussi avec des tenues exceptionnelles. Les costumiers ont dû faire face à un défi de taille : recréer à l’écran l’ambiance élégante des années 50 et intégrer les tenues dans la narration. Ainsi, les nombreux manteaux de Midge déclinés en couleurs variées font office de l’armure. La costumière les appelle “l’équivalent d’une cape de super-héros” : ils transforment, protègent et servent de barrière émotionnelle qui confère au personnage de l’audace et de la force.

3. And Just Like That...

La série Sex and the City est devenue un véritable guide dans la mode new-yorkaise des années 2000. Bien évidemment, lorsque la suite de l’histoire a été annoncée, de nombreux fans brûlaient d’envie de découvrir les nouveaux looks des héroïnes. Pour insister sur la continuité entre la série originale et la suite, les costumiers ont décidé de faire porter à Carrie le tutu iconique, retravaillé pour l’occasion. Comme s’il n’y avait pas eu 18 ans d’écart et qu’on avait juste retrouvé à l’écran les bonnes vieilles amies.

En parlant de costumes dans And Just Like That..., on ne peut pas passer à côté de la sublime robe corail Valentino associée d’une paire de gants roses.

Ce look a été conçu pour la scène finale, qui montre Carrie sur le pont parisien, où Mr Big lui avait avoué son amour, et où elle veut disperser ses cendres. Voici le commentaire de la costumière sur ce modèle : “Il n’y avait pas d’autre choix. Cette robe m’a rappelé l’impératrice Joséphine et elle était parfaite pour la scène en France.”

4. Squid Game

Cette série sud-coréenne a fait un carton grâce à son esthétique unique. Les fans ont été particulièrement impressionnés par le design des tenues. Le survêtement turquoise des joueurs et l’uniforme rose vif de ceux qui les encadrent ont marqué les esprits. Un choix de couleurs qui n’a pas été laissé au hasard, car ces teintes marquent le plus fort contraste. Elles servent à souligner que ces personnages sont des antagonistes.

L’un des héros les plus énigmatiques est le meneur de jeu. Habillé de noir, il porte un masque parfaitement symétrique. Le réalisateur de la série a révélé que le masque rend hommage au méchant suprême de Star Wars, Dark Vador.

De plus, ce détail est censé différencier le meneur des soldats, participants et VIP.

5. West Side Story

Le récent film musical de Steven Spielberg s’inspire du classique de 1961. Le personnage de Maria a été particulièrement bien construit dans les deux productions. Ainsi, la robe blanche en dentelle, qu’elle porte en se rendant au bal où elle rencontre Tony, souligne l’innocence et la jeunesse de l’héroïne. Cependant, il y a un élément important, la ceinture rouge. Elle fait allusion à l’entrée prochaine de l’héroïne dans la vie adulte et signifie que Maria devient une femme.

6. Spencer

Les costumiers ne cherchaient pas à reproduire le dressing de Diana. Ils ont pourtant passé en crible son style entre 1988 et 1992 pour déterminer les pièces basiques, les mix de couleurs et les astuces qu’elle utilisait. Résultat, les costumes jouent un rôle à part entière dans le film. Ainsi, les tenues doivent transmettre le moral de l’héroïne : les couleurs délibérément éclatantes sur un fond sombre traduisent la détresse de Diana. En outre, ses tailleurs et robes vifs sont aux antipodes des tons neutres voire ternes des habits des autres membres de la famille royale, mettant ainsi en évidence l’écart entre la princesse et son entourage.

Au passage, la silhouette de Kristen Stewart ne correspond pas vraiment à celle de Diana. Pour faire paraître l’actrice plus haute, les costumiers ont eu recours à quelques astuces. Comme placer la taille des robes plus haut ou changer les proportions des pièces. Bien évidemment, la performance des cameramen y est aussi pour beaucoup.

7. House of Gucci

En créant les costumes pour le film centré sur une des familles les plus stylées de l’industrie de la mode, les costumiers ont dû sélectionner environ 500 tenues. Bien sûr, les looks de Patrizia Reggiani sous les traits de Lady Gaga étaient les plus spectaculaires. Les tenues flashy, ainsi que l’abondance de bijoux soulignaient la nature excentrique du personnage. Lady Gaga portait d’énormes boucles d’oreilles, plusieurs bracelets et chaînes. Par exemple, dans la scène qui montre Patrizia et son mari dans une station de ski, elle porte quatre chaînes en or.

Aussi, tout au long du film, les costumes ont servi à mettre en avant l’état d’esprit de l’héroïne. Ainsi, au début de l’histoire, avant son mariage avec Maurizio Gucci, Patrizia avait l’air plutôt douce et innocente. Elle portait des robes à pois de style romantique, des trenchs légers. Une fois mariée, Patrizia a remanié sa garde-robe : elle a privilégié les tenues de marques de luxe. Au moment du divorce et vers la fin du film, l’héroïne a enfilé un jean et une veste en cuir dans des tons sombres.

Selon la costumière, Patrizia devient de plus en plus agressive, elle est obsédée par la vengeance et ne se soucie pas trop de ce qu’elle porte.

8. Mort sur le Nil

Lorsque le costumier construisait l’image de la richissime héritière Linnet Doyle dans Mort sur le Nil, il voulait souligner non seulement la fortune de l’héroïne, mais aussi sa vulnérabilité et sa fragilité. Pour cela, il a arrêté son choix sur les robes fluides aux tons pastel.

Le bijou volé en lien avec le crime qui est au cœur de l’histoire est tout aussi intéressant. Dans le roman d’Agatha Christie qui a inspiré la production, le voleur met la main sur un collier de perles. Le réalisateur du film a misé plus haut et a remplacé le bijou en perles par un collier Tiffany serti d’un diamant jaune de 128,54 carats. Pour les besoins du film, l’entreprise a réalisé une réplique de haute qualité.

9. Les Éternels

Ce film peut se vanter non seulement des effets visuels impressionnants et d’une distribution cinq étoiles, mais également des costumes de super-héros hors du commun. Selon la costumière, elle voulait que tous les personnages soient organiques et que leurs tenues ne ressemblent pas à un uniforme. En plus, chaque Éternel a sa propre couleur, qui reflète au mieux ses capacités, en fonction de l’élément qu’il contrôle : Terre, Eau, Air, etc. Les couleurs variées visent également à souligner l’unicité de chaque personnage.

10. Don’t Look Up : Déni cosmique

L’héroïne de Meryl Streep est l’un des personnages les plus extravagants de la comédie satirique Don’t Look Up : Déni cosmique. Même si le scénario lui a réservé le rôle de la présidente, le réalisateur l’a décrite à la costumière un peu différemment. Il a dit : “Meryl Streep vous emmène dans un voyage à travers Hadès.” La costumière a alors décidé que Janie Orlean devait porter du rouge du début à la fin du film. Soit dit en passant, toutes ses tenues sont signées Armani, pour mettre en avant sa richesse.

La montre de l’héroïne mérite un détour. Elle porte la montre Piaget Extremely Lady. Il s’agit d’un véritable modèle de montre, sorti dans les années 60 du siècle dernier.

11. Le Dernier Duel

La costumière avait devant elle la tâche de transporter le public au XIVe siècle. Pour rendre les vêtements et les décors authentiques, le réalisateur a demandé à la créatrice d’utiliser des couleurs et des nuances neutres, voire pâles. L’équipe de tournage a réussi à créer l’effet époustouflant. Certaines séquences ressemblaient aux toiles de la Renaissance.

L’actrice Jodie Comer, qui a joué le rôle principal, a noté que pour être au plus près de son personnage, elle a dû porter 17 couches de vêtements, ainsi que de lourdes chaussures en bois. Le réalisateur aimait le bruit qu’elles faisaient quand elle marchait sur les pavés.

Et toi, quels sont tes costumes préférés de films ou de séries ?

Sympa/Arts/11 Films et séries dont les costumes sont si précis et font tant de sens qu’on a envie d’applaudir leurs créateurs
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire