12 Célèbres couples à l’écran qui ne nous ont pas fait croire une seconde à l’alchimie entre leurs personnages

Le premier film romantique est sorti en 1896, c’était un court métrage de 18 secondes sur un baiser. À l’époque, le film a été considéré comme scandaleux, mais aujourd’hui, ce genre de scènes ne surprend plus personne. Sauf que parfois, elles sont si fades que les spectateurs et les critiques ne croient tout simplement pas à la passion entre les personnages.

Chez Sympa, nous avons porté un nouveau regard sur les célèbres couples à l’écran et avons réalisé que souvent, ils sont loin d’être convaincants. Dans certains cas, il n’y a pas d’alchimie entre les interprètes, alors que dans d’autres, la romance entre les personnages semble tirée par les cheveux.

1. Ross et Rachel (Friends, 1994–2004)

Certains spectateurs sont persuadés que le couple de Ross et Rachel n’est pas pertinent. Ils vivent dans des mondes différents, mais curieusement, ils n’arrêtent pas de parler de leur relation. Il n’y a pas d’attraction qui sauterait aux yeux, par contre, on a le sentiment qu’ils sont ensemble uniquement parce que c’est écrit dans le script.

Ross est raisonnable, mais il a toujours agi de manière impulsive dans ses romances : il s’éprenait vite, perdait la tête, se mariait. En revanche, avec Rachel, il préfère prendre son temps, ce qui finit par détruire l’étincelle qui s’est glissée entre les personnages au début. Bien que, soyons honnêtes, Jennifer Aniston et David Schwimmer n’ont jamais paru éperdument amoureux.

2. Sara et Nelson (Sweet November, 2001)

Les critiques ont deux choses à reprocher à ce film : une intrigue invraisemblable et l’absence de vrais sentiments entre les personnages. Et pourtant, dans L’Associé du diable, nous avons vu de quoi Keanu Reeves et Charlize Theron sont capables. Hélas, dans Sweet November, le tandem n’a pas fonctionné.

Ce n’est peut-être même pas le jeu des acteurs qui en est la cause, mais le caractère de leurs personnages. En fait, il est difficile d’imaginer qu’un sentiment pur et profond naisse entre la narcissique Sara et le grossier Nelson.

3. Marisa et Christopher (Coup de foudre à Manhattan, 2002)

Le public a démoli la comédie sur une pauvre gouvernante qui endosse l’identité d’une femme riche et charme un millionnaire. Certains ont comparé le film à de la barbe à papa trop sucrée et de qualité médiocre.

Jennifer Lopez et Ralph Fiennes n’ont pas réussi à faire croire à l’attraction entre leurs personnages. Les spectateurs ont eu l’impression que les acteurs ne se sentaient pas à l’aise, ce qui a fait que leurs scènes ensemble semblaient forcées.

4. Buffy et Riley (Buffy contre les vampires, 1997–2003)

La passion entre Buffy et Angel était non seulement visible, mais elle crevait l’écran. Lorsque la Tueuse de vampires a entamé une relation avec Riley, toute l’intensité a disparu. Et si au début de leur romance, le nouveau copain ne gênait pas le public, Riley est devenu plus tard l’un des personnages les moins appréciés de la série.

Nous rêvions que Buffy reste avec Angel ou qu’elle partage les sentiments de Spike. Et toi, quel était ton pari ?

5. Padmé et Anakin (Star Wars, épisode II : L’Attaque des clones, 2002)

L’agence Pearl & Dean a mené une enquête pour identifier les couples les moins crédibles du cinéma. Les gagnants sont Natalie Portman et Hayden Christensen, qui ont joué les amoureux dans Star Wars. Même dans les scènes à forte dimension émotionnelle, les acteurs n’avaient pas l’air d’être vraiment bien ensemble.

6. James et Madeleine (007 Spectre, 2015)

Traditionnellement, on trouve dans chacun des films bondiens une romance passionnée entre 007 et une beauté fatale qui lui vole le cœur. C’était le cas avec Halle Berry, Eva Green, Sophie Marceau et d’autres célèbres Bond girls, mais dans l’épisode avec Léa Seydoux, la formule n’a pas fonctionné.

Il n’y avait aucune étincelle dans la relation à l’écran entre Léa et Daniel, et leur histoire semblait trop discrète. En même temps, les spectateurs ont noté une indéniable complicité entre Daniel Craig et Monica Bellucci, qui apparaît brièvement dans le film.

7. Black Widow et Hulk (Avengers : L’Ère d’Ultron, 2015)

Beaucoup n’ont pas compris ce que cette histoire d’amour avait à faire dans Avengers. Surtout qu’elle casait des héros qui n’ont pas besoin d’être en couple. Ils sont tous les deux autonomes et arrivent à gérer leurs conflits internes tous seuls.

Pour cela, ce n’est pas la faute à Scarlett Johansson ni à Mark Ruffalo si leur relation n’est pas crédible et que leurs scènes ensemble sont tellement maladroites. Heureusement, avec L’Ère d’Ultron, le malaise des acteurs a pris fin. Dans l’épisode suivant, les producteurs ont abandonné la romance entre Black Widow et Hulk pour mettre en avant d’autres lignes narratives.

8. Graham et Amanda (The Holiday, 2006)

Les critiques n’ont vu ni originalité ni sentiments véridiques dans l’histoire romantique sur deux femmes qui échangent de maisons et rencontrent par la suite leurs moitiés. Graham et Amanda, interprétés par Jude Law et Cameron Diaz, ne ressemblent pas à des gens tombés amoureux au premier regard. Il est évident qu’Amanda ignore le charme de Graham, mais le public doit croire que l’héroïne a des papillons dans le ventre.

9. Bruce et Rachel (Batman Begins, 2005)

De nombreux fans ont salué l’approche originale de Christopher Nolan envers l’histoire de Batman, mais ils n’ont pas cru à l’amour entre Bruce Wayne et Rachel Dawes. Leur histoire n’avait pas l’air pertinente et n’a rien apporté à l’intrigue.

Le duo de Christian Bale et Katie Holmes a été plat et leurs dialogues particulièrement banals. Certains sont persuadés que le Batman de Nolan manque en principe de chance avec les femmes : aucune d’elles n’a pu allumer du feu dans ses yeux.

10. Jack et Isabel (Ma sorcière bien-aimée, 2005)

Selon certains spectateurs, regarder ce film serait synonyme de regarder un accident de voiture au ralenti. Les producteurs ont réuni des acteurs célèbres, mais ces derniers n’ont pas eu l’opportunité de faire montre de leur talent.

Les personnages principaux se sont avérés ternes et leur relation était forcée et peu sincère. Nicole Kidman et Will Ferrell ont même reçu le Razzie Award du pire couple à l’écran.

11. Max et Marianne (Alliés, 2016)

Le thriller d’espionnage signé Robert Zemeckis a été qualifié de “Casablanca sans alchimie et de Patient anglais sans passion”. Brad Pitt et Marion Cotillard ont magistralement interprété leurs personnages, mais il n’y a jamais eu aucune étincelle entre eux.

Certaines magazines people ont écrit que la première du film a infirmé toutes les rumeurs sur la romance de Brad et Marion que les vedettes auraient entamée sur le plateau. Il suffit de regarder leurs scènes ensemble pour comprendre : définitivement, il n’y rien entre ces deux-là.

12. Marlena et Jacob (De l’eau pour les éléphants, 2011)

Deux acteurs talentueux, Reese Witherspoon et Robert Pattinson, n’ont pas été convaincants une fois en couple. Face à leur jeu réservé et parfois même maladroit, Christoph Waltz, sublime et confiant, a capté tous les regards.

Reese et Robert n’avaient pas de connexion devant les caméras, mais jouaient comme dans un vide. Il n’est pas étonnant que leur amour ne soit pas plausible. Certains spectateurs ont supposé que Reese Witherspoon avait besoin d’un autre partenaire, moins rêveur et passif que Robert Pattinson.

Et selon toi, quels couples de films ou de séries sont les moins authentiques ? N’hésite pas à donner ton avis dans les commentaires !

Partager cet article