Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

14 Acteurs qui se sont glissés dans la peau d’un personnage et jouent encore et encore le même genre de rôle

1-1-
386

Le métier d’acteur exige évidemment d’être capable d’exprimer un grand nombre de personnalités. Mais il arrive parfois qu’après avoir incarné un personnage marquant, le comédien y reste collé si ce n’est pour toujours, au moins pour longtemps. Car lorsque le public aime ce type de héros, les producteurs ont tendance à vouloir le lui offrir, encore et encore.

Chez Sympa, nous avons étudié les filmographies des stars et avons répertorié celles qui apparaissent souvent à l’écran dans les mêmes rôles.

Keira Knightley : la femme noble d’une autre époque

L’image d’une belle femme noble dans un costume d’époque est indissociable du nom de Keira Knightley. L’actrice apparaît souvent dans des adaptations cinématographiques d’œuvres classiques (Orgueil et Préjugés, Anna Karénine) et dans des films biographiques sur de grandes femmes du passé (Colette, The Duchess). Et même dans la production fantastique Casse-Noisette et les Quatre Royaumes, où Keira incarne un personnage de fiction, on la retrouve dans le rôle d’une héroine au look décalé en robe volumineuse.

Tom Hanks : le bosseur avec un bon cœur

Les réalisateurs semblent aimer confier à Tom Hanks des rôles de personnages positifs. En règle générale, ses personnages occupent un bon poste et se donnent à fond dans leur travail, qu’il s’agisse d’un gardien de prison dans La Ligne verte, d’un professeur de Harvard dans l’adaptation à l’écran de Da Vinci Code, ou encore d’un capitaine d’avion dans Sully. Ses personnages aiment leur métier de tout leur cœur, mais sont néanmoins prêts à le sacrifier au nom du bien.

Rachel McAdams : amoureuse des voyageurs dans le temps

Rachel McAdams a à plusieurs reprises interprété des femmes dont l’amoureux voyage dans le temps (Hors du temps, Minuit à Paris, Il était temps, Doctor Strange). Si l’histoire ne prévoit pas ce genre de déplacements fantastiques, le compagnon à l’écran de l’actrice effectue alors un voyage à travers la mémoire (Je te promets, N’oublie jamais), dans un récit qui regorge de flashbacks.

Christoph Waltz : l’homme vicieux à outrance

On a du mal à se souvenir de Christoph Waltz dans la peau d’un personnage gentil. Des séries télévisées européennes (Rex, chien flic) aux productions hollywoodiennes (Inglourious Basterds, De l’eau pour les éléphants, Django Unchained), l’acteur incarne partout des méchants dont les principes moraux ont de quoi choquer le public. Ses personnages donnent des frissons, même lorsqu’ils sourient.

Zooey Deschanel : la fille un peu bizarre

Le personnage type qu’on appelle la “Manic Pixie Dream Girl” a vraiment collé à Zooey Deschanel. Il s’agit d’un personnage féminin truculent “déconnecté de la réalité”. On ne s’ennuie jamais avec de telles filles, car elles ont horreur des conventions, aiment la vie et savent en profiter. L’actrice nous montre cette image dans (500) jours ensemble, Yes Man. Et même l’enseignante du collège interprétée par Zooey Deschanel dans Le Secret de Terabithia est somme toute une fille espiègle.

Johnny Depp : l’excentrique maquillé

Les prestations de Johnny Depp ne manquent certainement pas d’intensité. L’acteur est connu pour ses rôles de gars déjantés qui portent un maquillage. Presque tous les personnages de Johnny Depp dans les films de Tim Burton peuvent être classés dans cette catégorie, y compris le Chapelier fou, le légendaire Jack Sparrow, le puissant sorcier Grindelwald de l’univers créé par J.K. Rowling et d’autres héros encore.

Anne Hathaway : la fille naïve qui évolue

Anne Hathaway est devenue célèbre grâce au rôle de Mia dans le film Princesse malgré elle, où l’on voit une adolescente maladroite se transformer en lady. L’image a tellement collé à l’actrice que dans sa filmographie, il y a beaucoup de longs-métrages dans lesquels Anne joue à nouveau une fille simple qui fait des progrès dans sa carrière ou vie privée et qui subit souvent une transformation complète. Parmi les exemples les plus marquants, citons Le diable s’habille en Prada, Un jour, Meilleures Ennemies. Néanmoins, les prestations récentes de l’actrice démontrent d’autres facettes de son talent.

Matt Damon : l’homme insipide surdoué

Les personnages de Matt Damon ont souvent des aptitudes intellectuelles exceptionnelles sous des apparences banales. Ils boycottent les cours et font la bagarre (Will Hunting), cherchent à mettre la main sur la fortune des riches (Le Talentueux Mr. Ripley), trompent leurs patrons (The Informant!), et, même sur une autre planète, ils trouvent encore des raisons de se plaindre (Interstellar).

Emma Roberts : la fille la plus insupportable du campus

Emma Roberts a endossé le rôle d’une fille glamour gâtée dans les années 2000 pour le film Wild Child. Après que l’actrice a joué une élève sans scrupules de l’école de sorcières dans la troisième saison d’American Horror Story, les créateurs ont été tellement impressionnés par sa performance qu’ils ont décidé de lui dédier un projet à part mettant en vedette une héroïne similaire. C’est ainsi qu’est apparue dans la série Scream Queens, où elle a eu tout le temps nécessaire à l’écran pour dévoiler toutes les facettes de la pire peste de l’université : belle, stylée, mais égocentrique et insupportable. On a parfois du mal à croire que ce n’est pas toujours le personnage du même film.

Henry Cavill : le bel homme fort qui sauve l’univers

Henry Cavill semble apprécier devoir combattre le Mal et s’en prendre aux méchants à l’écran. L’acteur détruit des monstres dans la série The Witcher, lutte contre l’injustice dans les adaptations de bandes dessinées sur Superman et démantèle une organisation criminelle sous les traits d’agent de la CIA dans Agents très spéciaux : Code UNCLE. Presque toujours, ses personnages font des ravages non seulement dans les rangs ennemis, mais aussi dans les cœurs féminins.

Anya Taylor-Joy : la fille étrange

Grâce à son physique hors du commun, Anya Taylor-Joy a l’opportunité de jouer des personnages qui peuvent sembler un peu étranges. Lily, dans Pur-sang prépare un crime avec son amie; Casey dans Split et Glass est rejetée par ses pairs, mais s’entend avec une personne atteinte d’un trouble mental, et pour Beth de la série acclamée Le Jeu de la dame, il n’y a rien de plus important que les échecs.

Channing Tatum : le bon gars du coin

On pourrait croire que la carrure athlétique de Channing Tatum aurait dû lui garantir les rôles de super-héros et d’agents secrets, mais l’acteur incarne souvent des gars parfaitement ordinaires. En règle générale, son personnage vient d’une famille pauvre, mais conquiert le cœur de l’héroïne, qui se trouve, elle, à un rang social plus élevé. C’est ce type de rôles que Channing a joués dans Sexy Dance, Je te promets, Cher John.

Emma Watson : la fille timide et intelligente

Après le rôle culte d’Hermione Granger, l’actrice a enchaîné des films dans des registres différents, dans lesquels elle apparaît souvent comme une fille modeste avec un esprit vif et un caractère fort. Ainsi, Belle de La Belle et la Bête lit des livres et ne souhaite pas épouser un homme fruste, la victime innocente Angela, dans le film d’horreur Régression, utilise son intelligence pour faire que les autres obéissent à ses propres règles, alors que l’hôtesse de l’air du drame Colonia monte tout un plan pour sauver son amoureux d’une étrange commune.

Lily James : la dame de la première moitié du XXe siècle

À en juger par la filmographie de Lily James, si elle continue ainsi, elle pourra bientôt rivaliser avec Keira Knightley pour le nombre de rôles de femmes nobles des époques révolues. Lily est très prisée par les réalisateurs qui tournent des films sur la première moitié du XXe siècle. Parmi eux, Downton Abbey, Le Cercle littéraire de Guernesey, ainsi que Rebecca, sorti récemment.

Selon toi, quels autres acteurs et actrices jouent toujours le même type de personnages ? N’hésite pas à donner leurs noms dans les commentaires !

1-1-
386
Partager cet article