Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

14 Films bollywoodiens inspirés par des longs-métrages cultes — et certains sont très peu fidèles à l’original

-13-
904

Savais-tu que depuis 2007, c’est Bollywood qui est le plus gros producteur de films au monde ? En 2018, on a vu apparaître 2 446 longs-métrages indiens : oui, la fameuse industrie du cinéma indienne est vraiment impressionnante. Les recettes des films de Bollywood ont atteint, en 2019, 2,5 milliards de dollars ! Mais ce secteur dynamique a aussi quelques problèmes. Par exemple, les scénarios sont souvent inspirés ou tout simplement copiés de succès d’Hollywood. Pourtant, beaucoup de nouvelles versions indiennes ont rencontré malgré tout un grand intérêt chez le public.

Chez Sympa, nous avons décidé de découvrir quels célèbres longs-métrages hollywoodiens ont été repris à Bollywood et adaptés à la culture indienne.

1. Léon (1994) et Bichhoo (2000)

Dans la version de Bollywood, Mathilda a au moins 18 ans, et Léon, le tueur à gages qui lui transmet ses compétences, a environ 30 ans. Pas étonnant qu’une belle histoire d’amour se déroule dans la reprise indienne. Cependant, l’intrigue du film est restée fondamentalement la même : tous les membres de la famille de Mathilda se retrouvent assassinés suite à une attaque de policiers véreux, l’orpheline veut venger la mort de son petit frère et supplie son voisin nommé Léon de l’héberger et de lui apprendre son “métier”.

2. Rain Man (1988) et Yuvvraaj (2008)

La version indienne est très fidèle à l’original. Le personnage principal et son frère héritent de leur défunt père une très petite partie de sa fortune estimée à 3 millions de dollars. Ils apprennent plus tard que presque tout l’argent a été donné à leur troisième frère souffrant d’autisme. Dans le but de récupérer tout l’héritage, les héros ont recours à toutes sortes de manœuvres, et finalement, les frères se rapprochent. Le réalisateur indien a développé l’intrigue du film hollywoodien en y rajoutant une histoire d’amour et quelques scènes inattendues.

3. Madame Doubtfire (1993) et Chachi 420 (1997)

Le personnage principal perd la garde de sa fille lorsque sa femme demande le divorce (dans le film original d’Hollywood, il s’agit de 3 enfants). Il se déguise en femme et commence à travailler comme gouvernante dans son ancienne famille pour pouvoir revoir son enfant.

4. Harcèlement (1994) et Aitraaz (2004)

Le film original parle de fausses accusations de harcèlement au travail : la patronne, une vieille connaissance du personnage principal, veut commencer avec lui une relation amoureuse. Face à son refus, elle lui fait quitter la compagnie en l’accusant de harcèlement sexuel. La version bollywoodienne se caractérise par une histoire d’amour beaucoup plus compliquée tout en gardant l’intrigue du scénario original : la vengeance d’une femme méprisée.

5. Bonnie et Clyde (1967) et Bunty Aur Babli (2005)

Dans la version hollywoodienne, Clyde gagne le cœur de Bonnie, qui s’ennuie dans son travail de serveuse, lorsqu’il tente de voler la voiture de sa mère. Bonnie décide par la suite de devenir l’associée de Clyde, et les amoureux débutent leur vie de criminels, en se spécialisant dans le braquage de banques. La reprise indienne montre l’histoire un peu autrement : un jeune homme et une jeune femme, qui ont grandi dans la pauvreté, quittent leurs parents à la recherche d’une vie meilleure. Ils se rencontrent et forment ensemble un duo d’escrocs hors pair.

6. Les Évadés (1994) et 3 Deewarein (2003)

La version indienne est un remake totalement libre dont le scénario n’entretient plus qu’un vague rapport avec le film original. Les réalisateurs de Bollywood ont ajouté un nouveau personnage : une jeune fille qui arrive à la prison pour filmer l’histoire des trois détenus risquant la peine de mort, et qui aide finalement l’un d’eux à s’évader de prison.

7. Scarface (1983) et Agneepath (1990)

La version indienne de 1990 du film hollywoodien culte a été reprise une nouvelle fois en 2012 avec le même titre, Agneepath. Les deux remakes racontent l’histoire d’un homme qui s’engage dans des activités illégales.

8. Confidence (2003) et Ek Khiladi Ek Haseena (2005)

Les deux personnages principaux sont des arnaqueurs qui ont volé une somme d’argent à un baron du crime. Les conséquences s’avèrent dramatiques : l’un des truands est retrouvé mort, l’autre est obligé de jouer le tout pour le tout afin de sauver sa peau.

9. Lolita (1997) et Nishabd (2007)

Un photographe de 60 ans est aux anges lorsque sa fille vient le voir avec son amie. Il trouve la copine de son enfant très séduisante et finit par tomber amoureux d’elle. Il est à noter que la “nymphette” indienne a au moins 18 ans.

Certains disent que ce film indien est plutôt inspiré par un autre long-métrage hollywoodien nommé American Beauty. Mais le réalisateur affirme que son œuvre est originale et qu’elle n’a été adaptatée d’aucun film existant.

10. Le Silence des agneaux (1991) et Sangharsh (1999)

Dans la lecture de Bollywood du thriller américain, la relation de Clarice avec le docteur Hannibal Lecter a été totalement révisitée. Une jeune policière sans expérience du CBI à New Delhi est chargée de résoudre une série de meurtres. Elle demande de l’aide à un tueur condamné, alias le Professeur (un personnage inspiré par Hannibal Lecter, mais qui ne pratique pas le cannibalisme). Les personnages principaux tombent finalement amoureux l’un de l’autre. Le dénouement du film bollywoodien est assez tragique.

Le long-métrage indien est un remake plan pour plan du célèbre film hollywoodien. Le comptable maladroit est profondément amoureux de sa patronne, mais il est trop timide pour s’ouvrir à elle. Il décide donc de faire appel à un coach qui aide les hommes malchanceux à gagner le cœur de leur élue. On peut même retrouver dans la version bollywoodienne une fameuse scène avec la moto des mers encore plus spectaculaire que dans l’original.

L’image du personnage principal du film bollywoodien a été prise dans Le Cercle des poètes disparus américain. Il s’agit d’un professeur aux pratiques pédagogiques plutôt originales qui travaille dans une prestigieuse académie pour les garçons. Le John Keating du film américain enseigne à ses élèves les lettres anglaises et la musique, et le prof dans la version indienne apprend aux garçons à piquer l’intérêt des filles.

13. Le Parrain (1972) et Sarkar (2005)

L’histoire du film bollywoodien est centrée sur un mafieux puissant qui mène une guerre contre une autre bande de criminels pour faire régner l’ordre sur son territoire. Le plus jeune de ses fils s’immisce progressivement dans les affaires familiales pour aider son père.

14. Pretty Woman (1990) et U R My Jaan (2011)

Dans la reprise indienne du célèbre film, l’héroïne principale est une jeune fille d’une famille de classe moyenne qui veut devenir un jour une star de Bollywood. En poursuivant son rêve, elle doit faire face à de nombreuses difficultés. Elle rencontre un homme fabuleusement riche au moment le plus décourageant de sa vie.

As-tu déjà vu un film indien ? Qu’est-ce que tu en penses ? Selon toi, pourquoi a-t-on peu de chances de voir les films produits à Bollywood en Europe ? N’hésite pas à nous donner ton avis et à nous faire part de ton expérience dans les commentaires !

-13-
904