Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

15 Détails curieux sur la trilogie du “Parrain” qui valent la peine d’être connus

Cela fait 47 ans que le premier opus de la saga Le Parrain est sorti sur grand écran. C’était en 1972. Depuis, la trilogie est devenue l’une des œuvres cinématographiques les plus cultes de tous les temps. À tel point que plusieurs générations sont capables de citer par cœur certaines des répliques les plus emblématiques. De plus, ces films ont servi de tremplin vers la gloire à plusieurs acteurs italo-américains tels que Robert De Niro et Al Pacino.

Aujourd’hui, Sympa souhaite partager avec toi une liste de faits et d’anecdotes sur le tournage et la production de cette trilogie mythique.

1. Le réalisateur, Francis Ford Coppola, était sur le point d’être viré

Bien qu’il ait remporté un Oscar pour le scénario de Patton, Francis Ford Coppola n’était pas le premier réalisateur que le studio Paramount Pictures avait en tête pour le film. Avant qu’il n’accepte le projet, plusieurs réalisateurs célèbres l’avaient rejeté. De plus, une fois le tournage commencé, Coppola et le studio ont été constamment en conflit, notamment parce que les producteurs voulaient un film de gangsters plus violent. Ils ont menacé de virer Coppola et avaient même déjà trouvé des remplaçants qui attendaient sur le plateau.

2. Robert De Niro a d’abord passé une audition pour le rôle de Sonny

Initialement, l’acteur Robert De Niro a passé une audition pour le rôle de Sonny dans le premier épisode, mais Coppola pensait que sa personnalité était trop violente pour incarner le personnage. Toutefois, il a ensuite été choisi pour jouer le jeune Vito Corleone dans Le Parrain II, un rôle qui lui a valu l’Oscar du meilleur second rôle.

3. Le chat de Vito était un chat errant

Au cours de ses promenades quotidiennes autour du plateau, Coppola voyait souvent un chat errant. Le jour où il a tourné les scènes dans le bureau de Vito, le réalisateur a pris le chat et a dit à Marlon Brando d’improviser avec l’animal. Le chat a tellement apprécié l’acteur qu’il s’est assis tranquillement sur ses genoux pendant la prise. Mais quand l’équipe du son a réécouté les répliques de Brando, ils n’ont pas compris ce que l’acteur disait à cause du ronronnement du chat.

4. George Lucas, le réalisateur de Star Wars, a filmé quelques scènes

L’amitié entre Francis Ford Coppola et George Lucas a commencé il y a des décennies, lorsque tous deux étaient des cinéastes peu connus dans le nord de la Californie. En fait, George Lucas a même été l’un de ceux qui ont persuadé Coppola d’accepter de réaliser le film. Lucas a travaillé comme assistant pendant le tournage du Parrain et a filmé des images d’encarts de journaux relatant des événements majeurs entre les scènes.

5. Coppola a dû se battre pour conserver le logo

À l’origine, Paramount souhaitait changer le logo emblématique des fils de marionnette, créé par le graphiste S. Neil Fujita pour la sortie du film. Mais Coppola a insisté pour le garder.

6. Le mot “mafia” n’est pas présent une seule fois dans le script

Après avoir rencontré la Ligue italo-américaine des droits civiques, une organisation créée pour lutter contre l’utilisation des stéréotypes sur ce groupe ethnique, Coppola a accepté de ne pas inclure les mots “mafia” et “cosa nostra” dans le scénario, malgré leur apparition dans le roman publié en 1969. Le film mentionne le syndicat du crime comme “les cinq mensonges de la famille” et d’autres expressions non italiennes.

7. L’une des répliques les plus emblématiques a été improvisée

La phrase “Laisse le flingue, prends les cannelloni”, prononcée par Peter Clemenza après le meurtre de Paulie, a été ajoutée au dernier moment. L’acteur Richard Castellano a improvisé cette phrase après que Coppola a ajouté une phrase similaire dans une autre scène, où la femme de Clemenza dit : “N’oublie pas les cannelloni !”.

8. Ils ont utilisé une vraie tête de cheval

La tête de cheval posée sur le lit du producteur de films n’était pas une fausse. Bien qu’une fausse tête ait été utilisée pendant les répétitions, Coppola l’a remplacée par une vraie lorsque les caméras ont commencé à tourner, à la surprise de l’acteur John Marley. La production a récupéré cette tête de cheval auprès d’une entreprise de nourriture pour chiens.

9. L’une des scènes les plus mémorables du film est une erreur

L’ancien lutteur professionnel Lenny Montana, qui tient le rôle de Luca Brasi, était tellement nerveux à l’idée de jouer avec Marlon Brando qu’il arrivait à peine à prononcer son texte. Lorsque le personnage de Luca est présenté, il attend de voir Don Corleone le jour du mariage, et répète nerveusement son salut. Mais quand Montana s’est retrouvé devant Brando, il s’est figé et a hésité sur ses répliques. C’est pourquoi Coppola a opté pour la scène du jardin où Luca répète avec anxiété son discours. De cette façon, on comprenait que Luca avait peur de Don Corleone.

10. Sofia Coppola est la seule à apparaître dans les trois films

La fille du réalisateur Francis Ford Coppola, Sofia, est le seul membre du casting à apparaître dans les trois films. Elle a participé pour la première fois alors qu’elle n’était qu’un bébé dans la scène du baptême du fils de Connie Corleone dans le premier opus. Au cours du deuxième épisode, on peut la voir brièvement sous les traits d’une jeune immigrante sur le bateau qui emmène Vito Corleone à Ellis Island. Dans Le Parrain III, elle joue la fille de Michael Corleone. La jeune femme a décroché ce rôle après que Winona Ryder s’est retirée de la production.

11. Marlon Brando voulait faire passer Don Corleone pour un “bouledogue”

Marlon Brando voulait que Don Corleone ressemble “à un bouledogue”, c’est pourquoi il s’est couvert les joues de coton pour l’audition. Mais pour le tournage, il a utilisé un embout buccal fabriqué par un dentiste avec des gouttes de résine recouvrant ses joues.

12. Marlon Brando utilisait des fiches pendant le tournage

Dès le début de sa carrière, Marlon Brando a utilisé des fiches pour ses répliques, car il estimait que cela l’aidait à être plus spontané. Pendant le tournage du film, ses fiches étaient placées dans le champ de vision de son personnage. Les photos des coulisses du tournage montrent la créativité dont ont dû faire preuve les techniciens pour placer les fiches à des endroits spécifiques. Par exemple, sur cette photo, l’acteur Robert Duvall doit tenir les fiches sur sa poitrine.

13. Les deux premiers films d’une même trilogie à remporter l’Oscar du meilleur film

En 1975, Le Parrain II devient la première suite dans l’histoire des Oscars à remporter le prix du meilleur film, deux ans après que le film original a reçu la même récompense. Le deuxième volet de la saga a d’ailleurs été nommé pour un total de 11 Oscars.

14. Robert De Niro et Marlon Brando ont remporté un Oscar pour le même personnage

Lors de la cérémonie de 1975, Robert De Niro a remporté l’Oscar du meilleur acteur pour sa participation au Parrain II. Cela a fait de lui et Marlon Brando les premiers et les seuls acteurs à remporter un Oscar pour le même personnage dans deux films différents.

15. Marlon Brando a refusé son Oscar du meilleur acteur

En 1973, Marlon Brando a donc remporté l’Oscar du meilleur acteur pour sa participation au Parrain. Cependant, non seulement l’acteur n’a pas assisté à la cérémonie, mais il a également refusé le prix. Au lieu de cela, l’actrice amérindienne Sacheen Littlefeather a reçu la statuette. Dans son discours, Littlefeather a lu une lettre de Marlon Brando qui disait : “Je représente Marlon Brando ce soir et il m’a demandé de dire qu’il ne peut accepter ce prix en raison du traitement que l’industrie cinématographique réserve aux Amérindiens aujourd’hui”.

Connais-tu d’autres faits intéressants sur cette trilogie culte ? Lesquels t’ont le plus surpris(e) ? Réponds-nous dans les commentaires et dis-nous quel est ton épisode préféré de la saga !