Sympa
Sympa

Découvre la vie des premières stars qui ont conquis le monde 100 ans avant la création d’Instagram

Le monde des célébrités d’aujourd’hui ressemble à un conte de fées : leurs noms reviennent sans cesse dans les pages de la chronique mondaine et leurs publications sur Instagram montrent à leurs fans la dolce vita qu’elles mènent au quotidien. Nous pensons que les influenceuses sont un phénomène de notre époque, avec toutes ses ressources médiatiques puissantes, mais il en existait en fait déjà il y a plus de 100 ans.

Chez Sympa, nous souhaitons aujourd’hui te montrer comment vivaient les femmes les plus connues à l’époque et comment, en l’absence de télévision et d’internet, elles ont réussi à atteindre la célébrité.

Cléo de Mérode

Cléo était ballerine, mais elle est entrée dans l’histoire comme la première célébrité moderne. Elle a également été la première femme dont les photos se sont vendues en masse dans le monde entier. Son visage a orné des cartes postales et des cartes à jouer, ses portraits ont été peints par les plus grands artistes du monde et elle a été sculptée par les plus éminents artistes. La coiffure légendaire de la danseuse, qui couvrait les oreilles, est rapidement devenue populaire auprès des Parisiennes.

On dit que Cléo doit sa popularité pas tant à ses talents de danseuse qu’à sa beauté éblouissante. Lorsqu’elle est arrivée en tournée à New York, elle a été encerclée par les journalistes et poursuivie par des fans qui lui demandaient des autographes. La performance tant attendue de la superstar a déçu le public. La presse faisait des éloges à propos de l’apparence de la belle, mais affirmait que la diva était totalement incapable de danser. Malgré ces critiques, aux États-Unis, Cléo a gagné plus de 40 fois son salaire mensuel habituel à Paris.

Comme de nombreuses célébrités, Cléo de Mérode a été au centre de nombreux scandales. Une fois, le roi Léopold II de Belgique a vu un de ses ballets et a été fasciné par la beauté de la danseuse. Le lendemain, Sa Majesté a échappé à sa propre garde pour rendre visite à la ballerine. Et lorsque le monarque, venu voir le spectacle, a passé l’intégralité de l’entracte en compagnie de Cléo, de l’autre côté de Paris, des rumeurs ont circulé sur leur liaison. Puis le souverain a été surnommé Cléopold.

La célèbre coiffure de Cléo de Mérode, qui a été copiée par de nombreuses Françaises.

Cléo de Mérode n’a pas répondu par la réciproque à Léopold, et ce dernier n’a pas insisté. Cependant, la danseuse et le roi entretenaient une amitié chaleureuse. On raconte que c’est à Cléo que l’on doit le métro de Paris : elle a demandé à son ami couronné de financer la construction du métro, et il a accepté de le faire.

Caroline Otero

L’une des plus grandes stars de la Belle Époque est née dans une famille très pauvre. À 14 ans, elle s’est enfuie de chez elle avec son petit ami et a commencé à danser dans un cabaret pour gagner sa vie. Elle s’est rapidement trouvé un parrain qui l’a aidée à promouvoir sa carrière de danseuse en France. Cependant, elle est restée peu de temps avec lui et s’est lancée dans la création de sa propre image de gitane andalouse, sous le pseudonyme de La Belle Otero.

La jeune femme est rapidement devenue une star des productions des Folies Bergères et bientôt la demi-mondaine la plus célèbre de tout Paris. En août 1898, l’opérateur français Félix Mesguich, qui travaillait pour les frères Lumière, a tourné une vidéo d’une minute de la danse d’Otero, faisant d’elle “la première star de l’histoire du cinéma”.

Parmi les admirateurs de la jeune femme figuraient l’empereur Guillaume II d’Allemagne, le prince Albert Ier de Monaco, le roi Édouard VII du Royaume-Uni, des membres des familles royales de Serbie et d’Espagne, le grand-duc Nicolas de Russie et l’écrivain Gabriele D’Annunzio. Les riches et les nobles n’ont pas lésiné sur les moyens pour lui plaire. Parmi les cadeaux qui lui ont été offerts, il y avait un collier de diamants de Marie-Antoinette, une collection de perles noires et même une île dans l’océan Pacifique, offerte par l’empereur du Japon.

Au cours de sa carrière, Caroline Otero a gagné 25 millions de dollars. Lorsqu’elle a quitté la scène, elle s’est offert un manoir à 15 millions de dollars dans le sud de la France. La star de la Belle Époque a dilapidé toute sa fortune dans des lieux de divertissement et elle est morte dans la pauvreté absolue dans un petit appartement de Nice à l’âge de 96 ans.

Liane de Pougy

Un jour, Caroline Otero est apparue dans le restaurant Maxim’s à Paris, couverte de diamants de la tête aux pieds. Alors que le public émerveillé contemplait la star, une femme vêtue d’une modeste robe blanche est entrée dans la pièce. C’était Liane de Pougy, sa célèbre rivale. Elle était suivie par sa femme de chambre, qui portait une boîte à bijoux. C’était un autre “duel” des demi-mondaines célèbres, et c’est la brillante Liane qui a gagné.

Mademoiselle de Pougy, ou plus précisément Anne-Marie Chassaigne, a grandi dans un couvent. À l’âge de 16 ans, elle s’est enfuie avec un officier de la marine qu’elle a épousé après être tombée enceinte. Le couple a eu un garçon, et sa mère a admis plus tard avoir été une mauvaise mère. Le mari d’Anne-Marie était un véritable tyran et elle l’a quitté, en lui laissant leur fils.

La jeune femme a alors décidé de devenir une artiste. Elle a pris des cours auprès de la légendaire Sarah Bernhardt, et cette grande actrice lui a conseillé de “n’ouvrir la bouche que pour sourire” si elle voulait réussir sur scène. L’élève a choisi la danse et la pantomime et ne s’est pas trompée. Parmi les admirateurs de Pougy se trouvaient le magnat polonais Roman Potocki et le financier français Maurice de Rothschild, qui la couvraient de bijoux. L’écrivain Edmond de Goncourt a qualifié Liane de “plus belle femme du siècle”.

Quand la star parisienne a eu 40 ans, elle a épousé le prince roumain Georges Ghika, qui était de 15 ans son cadet. Il a offert un titre de noblesse à la demi-mondaine et elle lui a donné une fortune (Son Altesse était pauvre avant de rencontrer Liane de Pougy). Seize ans plus tard, George l’a trompée avec une artiste roumaine de 23 ans. Liane a pu garder son mari frivole, mais leur union était déjà en train d’éclater. La star a fini par entrer au couvent, libérant ainsi son mari de ses obligations conjugales.

Lily Elsie

Lily Elsie était une actrice de théâtre talentueuse et la fille la plus photographiée de l’ère édouardienne, mais sa célébrité a failli lui échapper car elle était terriblement timide.

L’impresario George Edwards a offert à l’artiste le rôle principal dans une production en langue anglaise de “La Veuve joyeuse”. Lily a refusé, croyant qu’elle ne pourrait pas y arriver, mais il a réussi à la persuader. Pour créer un personnage remarquable, Edwards a présenté sa protégée à la créatrice de mode Lucille, qui a travaillé sur le costume de scène de la jeune femme.

Elle est finalement devenue une star majeure de la scène britannique. Son visage a orné des boîtes de chocolat, des boîtes de biscuits et des publicités pour des produits cosmétiques. Les créateurs de mode vendaient davantage si leurs vêtements étaient portés par Lily, et chaque mondaine voulait sa propre version du chapeau de la “Veuve Joyeuse”. Ses fans masculins la couvraient de cadeaux. Un vieux monsieur lui a même envoyé une copie de ses bijoux de scène, mais avec de vrais diamants.

Lily Elsie ignorait ses admirateurs, même les riches et les nobles. On la voyait rarement en dehors de la scène. Elle était clairement accablée par son statut de superstar. Lorsque l’actrice s’est mariée, elle a quitté le théâtre, mais elle n’a pas tardé à y revenir. Mais la santé de Lily a commencé à décliner, et huit spectacles par semaine, c’était trop pour elle. La détérioration de sa santé a également affecté son mariage et le couple s’est séparé. L’actrice autrefois célèbre est devenue hypocondriaque et a passé les dernières années de sa vie dans des hôpitaux et des maisons de retraite.

Il y a 100 ans, alors qu’il n’existait pas de moyens modernes de devenir célèbre, il y avait pourtant des personnes qui, grâce à leur beauté et à leur talent, ont connu un succès mondial. Quelles sont les stars de l’époque qui t’intéressent le plus et pourquoi ? N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires !

Sympa/Arts/Découvre la vie des premières stars qui ont conquis le monde 100 ans avant la création d’Instagram
Partager cet article