Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Des Médecins révèlent les moments les plus irréalistes de films et nous rappellent que les choses ne se passent pas comme ça dans la vraie vie

Dans les films, nous voyons souvent des scènes dans lesquels des médecins ramènent des individus à la vie en utilisant un défibrillateur. Le cœur du sujet cesse de battre, et les docteurs crient : “On dégage !” et délivrent des chocs électriques au patient. Et alors, il est miraculeusement sauvé ! Mais cela ne fonctionne pas vraiment comme ça dans la vraie vie, et en réalité, un défibrillateur ne pourrait pas sauver une personne au bord de la mort. Et il y a bien d’autres choses qui ne sont possibles que dans les films, et pas du tout dans la vraie vie.

Nous, chez Sympa, nous sommes fascinés par les scènes médicales des films et des séries. Mais il y a incontestablement des moments parfaitement irréalistes.

1. La réanimation cardiopulmonaire sauve des vies, et elle prend généralement très peu de temps

La bonne méthode pour réaliser une réanimation cardiopulmonaire est de faire 30 compressions sur la poitrine, puis deux respirations jusqu’à ce que l’ambulance n’arrive. Il est aussi important de réaliser entre 100 et 120 compressions par minute. Et si la réanimation est déjà faite par un docteur, il faut parfois compter plus de 30 minutes avant que l’individu ne reprenne connaissance.

À la télévision, on peut constater que le taux de survie suite à une réanimation cardiaque est d’environ 70%, mais ce taux est bien moindre en réalité. Et il n’est pas rare de voir les personnages parler juste après s’être réveillés, ce qui est très rare dans la vraie vie. Par exemple, dans le film Hunger Games : L’Embrasement, Peeta se réveille en moins d’une minute après le massage cardiaque et recouvre tout de suite toutes ses capacités. Impossible en vrai.

2. Un défibrillateur peut ramener n’importe qui à la vie

Pour qu’un défibrillateur fonctionne, il doit y avoir encore une activité électrique dans le cœur du sujet. Cet appareil est efficace quand les battements cardiaques sont irréguliers et doivent revenir à leur rythme normal. Dans les films, le défibrillateur est souvent utilisé pour ranimer une personne dont le cœur ne bat plus, alors que les choses ne se passent pas comme ça en réalité. Un défibrillateur ne relance pas l’activité électrique dans le cœur. Au contraire, il l’interrompt.

3. Les docteurs ont leur propre notion de stérilité

Dans une salle d’opération, tout le monde devrait porter un masque et des gants. Une fois les gants mis, on ne peut plus les retirer ni toucher d’autre surface, masques compris. Si un chirurgien doit ajuster son masque ou toucher un équipement médical, une autre personne avec des gants non stériles le fera pour lui. Dans les films, les personnages oublient très fréquemment ces règles de base.

Par exemple, au début de la scène d’opération dans Doctor Strange, seule une personne porte un masque. On voit aussi un gant stérile qui touche un équipement médical non stérile et un assistant qui retire l’un de ses gants pour ajuster les lunettes de Docteur Strange. Ensuite, on voit tout le personnel soignant de la salle avec un masque, mais ils ont dû le toucher avec des gants stériles pour le mettre, ce que des chirurgiens ne feraient jamais.

4. Les patients se remettent immédiatement du coma

Quand on se réveille du coma, il faut du temps pour se rétablir. Pour certains, il faut même plusieurs années de physiothérapie pour constater des améliorations. En revanche, à la télévision, les personnages qui ont été dans le coma se remettent très rapidement sur pied. Par exemple, dans Kill Bill : Volume I ou encore The Walking Dead, les personnages principaux se réveillent du coma et marchent à nouveau seulement quelques minutes après.

5. Commettre des erreurs est toléré

Il est très fréquent que les professionnels de la profession médicale commettent des erreurs à la télévision, mais ils ne sont pas assez sévèrement punis. Par exemple, dans Grey’s Anatomy, Izzie, une interne, tombe amoureuse d’un patient. Elle empire délibérément sa situation pour le faire passer sur la liste des donneurs. Par conséquent, elle est réprimandée.

Dans la vraie vie, elle ne serait pas autorisée à poursuivre son internat ni à pratiquer la médecine. Elle pourrait aussi tout à fait être assignée en justice et également être condamnée à une peine d’emprisonnement.

6. Les patients n’ont pas les yeux scotchés durant l’opération

Normalement, lors des opérations, les paupières des patients sous anesthésie sont maintenues fermées avec du ruban adhésif, pour éviter toute blessure aux yeux. À la télévision, cet élément est souvent ignoré. Cependant, dans le film Awake, la scène suit bien les préconisations.

7. On n’accorde pas assez de crédit aux infirmières

Nous sommes habitués à suivre les aventures de chirurgiens ou de docteurs à la télévision. Ce sont eux qui vont voir leurs patients, leur demandent comment ils vont et qui font le travail le plus “important” à l’hôpital. Les infirmières et aides-soignantes, en revanche, sont souvent reléguées au second plan. Elles sont montrées comme non essentielles et ne sont pas les personnages principaux. Mais dans la réalité, elles fournissent un travail de soin primordial. Et ce sont elles qui interagissent le plus avec les patients.

Bien des scènes où les tâches sont réalisées par les docteurs sont en réalité effectuées par les infirmières. Par exemple, dans Dr House, un patient souffre de convulsions inexpliquées. Dr House et son équipe découvrent que le patient a une infection à cause du ver solitaire, et tout le monde les prend alors pour des génies. Cependant, une infirmière expérimentée aurait tout à fait pu établir le même diagnostic.

8. On devrait faire exactement l’inverse de ce qui est montré pour aider le patient qui souffre de convulsions

Quand quelqu’un souffre d’une crise de convulsions, les docteurs de la télévision maintiennent le patient et lui mettent un objet dans la bouche pour qu’il évite d’avaler sa langue.

En réalité, il ne faudrait faire ni l’un ni l’autre. Premièrement, il est impossible pour un individu qui a des convulsions d’avaler sa langue. D’ailleurs, mettre un objet dans sa bouche pourrait lui casser les dents ou le blesser. Les docteurs ne devraient pas non plus freiner ses mouvements. Ils devraient tourner doucement le patient sur un côté pour l’aider à mieux respirer, et placer un objet mou sous sa tête.

Connaissais-tu ces moments irréalistes dans les films et séries dont nous avons parlé dans cet article ? Quelles sont les autres situations médicales qui ne sont pas possibles dans la vraie vie ? Est-ce que tu te soucies de la véracité des scènes quand tu regardes la télévision ou une série ? Nous aimerions lire ce que tu penses dans les commentaires !

Photo de couverture The Walking Dead / AMC