Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

“Marianne”, la nouvelle série terrifiante de Netflix qui a même effrayé Stephen King

1-35
11k

L’horreur est un genre cinématographique qui ne connaît pas de juste milieu : soit tu l’aimes à la folie, soit tu n’as même pas l’idée d’en regarder. Si tu fais partie de la première catégorie, tu dois savoir que Netflix a sorti une nouvelle production que tu ne peux pas rater : Marianne. Cette série française possède tous les éléments nécessaires pour te donner la chair de poule : des personnages démoniaques, un scénario sombre et une frontière fragile entre les mondes réel et imaginaire.

Chez Sympa, nous avons pris notre courage à deux mains et décidé de faire plus de recherches sur cette série, qui a été recommandée par Stephen King, le roi moderne de l’épouvante. À la fin de cet article, tu découvriras un bonus qui dévoile une technique particulière mise en œuvre par les réalisateurs de la production pour susciter encore plus de peur chez les spectateurs.

Les romans d’horreur prennent vie

L’histoire tourne autour d’Emma Larsimon, une écrivaine de romans d’horreur à succès, qui décide d’assassiner l’héroïne de sa fiction, fatiguée d’être cataloguée dans ce genre littéraire. Toutefois, une visite du passé l’oblige à retourner dans son village natal, Elden, un lieu où elle avait juré ne jamais retourner et qui a été une source d’inspiration pour écrire ses histoires.

Là-bas, elle s’aperçoit que les personnages fictifs de ses romans sont devenus réels et qu’ils se présentent à elle pour la tourmenter. Parmi eux, Marianne, une sorcière qui s’approprie l’âme de ses prisonnières et qui prend la forme d’une vieille dame, inspirée par un cauchemar survenu durant l’enfance de l’héroïne de la série.

Miser sur l’épouvante après The Haunting

Depuis le 13 septembre, la série composée de 8 épisodes est disponible sur Netflix. Elle a été créée, dirigée et co-écrite par Samuel Bodin, et le personnage principal est interprété par Victoire Du Bois, actrice qui a déjà joué dans Call Me By Your Name (2017), film lauréat de l’Oscar du meilleur scénario adapté.

Il s’agit de la nouvelle sortie de la plateforme après le succès de The Haunting. Si la série t’a laissé bouche bée et que tu ne peux pas attendre le retour de la série avec The Haunting of Bly Manor, la deuxième saison n’ayant pas encore de date de sortie définie, tu peux passer un bon moment en regardant Marianne.

Acclamée par le public et recommandée par Stephen King

Moins de trois semaines après sa sortie, la série est déjà acclamée par le public et la critique. Sur le site d’IMDb, elle est notée 7,6 et la plupart des commentaires soulignent à quel point les personnages sont captivants, ainsi que l’ambiance et la qualité des scènes.

Mais s’il y a bien une voix qui a le droit de s’exprimer, c’est bien celle de Stephen King, à l’origine de Ça, Carrie et Shining, parmi d’autres classiques du genre. Sur Twitter, son avis était tranché : “Si tu es l’un de ces fous — comme moi — qui adore avoir peur, alors Marianne te plaira. La série possède des éléments similaires à Stranger Things. Mais aussi (je le dis avec une profonde modestie) un peu de Stephen King.”

Les raisons de son succès

L’un des points forts de la série est qu’elle regroupe les ingrédients classiques du thème de la peur : sorcières, dessins démoniaques, démons, un village avec des forêts, de vieilles maisons, un phare et une frontière extrêmement mince entre rêve, fiction et réalité.

À ces éléments s’ajoutent des plans en mouvement, des scénographies obscures et le talent exceptionnel de Mireille Herbstmeyer, l’actrice française qui incarne Marianne, à qui tu penseras après avoir vu la série, lorsque tu n’arriveras pas à dormir.

Bonus : les messages subliminaux qui augmentent la peur

Pour multiplier l’effroi, les réalisateurs ont ajouté des messages subliminaux à certains moments angoissants de l’histoire. Ce sont des images qui apparaissent quelques microsecondes, qui peuvent être imperceptibles pour l’œil, mais pas pour le cerveau. Par exemple, lorsque le nom de Marianne est mentionné dans le premier épisode, il est possible de voir une image terrifiante de la sorcière.

Cette technique, qui rappelle le personnage de Brad Pitt dans Fight Club, qui insérait des images dans les films lorsqu’il était projectionniste dans un cinéma, se répète à différents moments du scénario, avec l’idée de renforcer l’horreur dans une histoire qui possède tous les ingrédients nécessaires pour t’impacter.

Alors, as-tu envie de regarder Marianne ?
Et toi, quelle est ta série d’horreur préférée ?
N’hésite pas à nous donner ton avis et à nous faire part de ton expérience
dans les commentaires !

Photo de couverture Marianne / Netflix
1-35
11k