Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

15+ Secrets de pâtissiers, qu’ils se cachent parfois même les uns aux autres

Les gâteaux faits à partir de bases en polystyrène et avec des fleurs peuvent être comestibles. Cela peut sembler étonnant pour une personne ordinaire, mais pas pour les pâtissiers, car ils utilisent, tous les jours différentes astuces dans leur travail.

Chez Sympa, nous ne sommes jamais contre une petite douceur sucrée, mais nous préférons que ce soit sans aucune conséquence sur l’organisme. Notre sélection du jour révèle certains secrets des pâtissiers, et peut-être qu’après cela, tu choisiras tes gâteaux selon des critères bien différents que ceux que tu avais auparavant.

Avec les gâteaux arc-en-ciel, tout n’est pas si rose

  • Les colorants alimentaires utilisés pour la confection des gâteaux “arc-en-ciel” peuvent être naturels ou non. Dans les deux cas, il y a des avantages et des inconvénients. Les colorants naturels sont hypoallergéniques et inoffensifs, mais ne donnent pas une couleur éclatante. De plus le gâteau s’abîme rapidement, et son coût augmente. Les colorants synthétiques, quant à eux, donnent au contraire une couleur vive et ont une palette variée. Ils sont moins chers que les colorants naturels, et un tel gâteau peut être conservé jusqu’à 5 jours. Les inconvénients sont clairs : ils affectent la santé humaine, ce qui a déjà été prouvé.

  • En Europe, tous les colorants synthétiques sont dotés d’un numéro de code précédé de la lettre “E”, mais ils ne sont pas tous excessivement dangereux. Cependant, pour réduire les risques pour la santé, lorsque tu commandes un gâteau, choisis des tons de jaune clair, de vert clair, de blanc ou encore de marron clair. Ces couleurs de colorants sont les moins nocives pour le corps.

  • D’ailleurs, on retrouve aussi l’effrayante lettre “E” pour certains colorants naturels, mais ceux-ci sont des colorants alimentaires tout à fait inoffensifs, voire utiles. Par exemple, la curcumine — E100, l’alkannine — E103, la chlorophylle — E140.

  • Si tu veux vraiment un gâteau multicolore, choisis-en un avec la garniture colorée et la base nature. Ainsi, il sera beau et moins nocif pour la santé. En effet, pour la confection de la crème, nous avons besoin, tout au plus, de 3 à 4 gouttes de colorant, tandis que pour la pâte ou le biscuit, il s’agit plutôt de plusieurs cuillères à soupe.

  • En fait, les gâteaux populaires à effet velours contiennent moins de colorants que les autres, car les pâtissiers les déposent à l’aide d’un atomiseur. La couche de colorants est alors très fine -moins d’un millimètre. Pourtant, il vaut mieux l’enlever avant de commencer à manger le gâteau.

Les produits congelés ne sont pas dangereux

  • N’aie pas peur d’acheter ce genre de gâteaux, car beaucoup de pâtissiers, réputés et amateurs, congèlent souvent leurs produits durant la préparation d’un gâteau. Cela n’a aucune influence sur le goût.

  • En ce qui concerne les produits pâtissiers, il n’existe que deux types de conservateurs naturels : le sucre et le froid. Cependant, comme le stockage à long terme du produit exigerait beaucoup trop de sucre, ce qui n’est pas compatible avec les recettes, il faut utiliser le froid. La congélation est donc une nécessité pour les pâtissiers.

La décoration confectionnée à partir de fleurs fraîches

  • Depuis peu, les pâtissiers ont commencé à décorer les gâteaux avec des fleurs fraîches et c’est devenu un vraie tendance. Dans la plupart des cas, c’est une technique qui est généralement utilisée par les auto-entrepreneurs qui créent et confectionnent leurs gâteaux chez eux. Cependant, ces décorations, mêmes si elles sont très jolies, peuvent être dangereuses pour l’organisme. En effet, quid des produits chimiques qui sont utilisés pour la production de ces fleurs, et aussi des produits utilisés pour leur conservation ? C’est pourquoi même si le pâtissier enveloppe ou sépare la plante à l’aide d’un plastique pour protéger la partie mangeable du gâteau, vouloir combiner des choses comestibles et non comestibles n’est pas très sain.

  • Si le pâtissier propose quand même de décorer les gâteaux de cette manière, demande-lui de te présenter un certificat de la pépinière écologique spécialisée dans les fleurs qui sont destinées aux décorations et articles de pâtisseries, oui ça existe. Cependant, il y a aussi des alternatives simples. En effet, les moyens d’aujourd’hui permettent de confectionner facilement des fleurs en sucre, chocolat, pâte d’amandes etc. Et elles ressemblent à s’y méprendre à des fleurs fraîches.

  • En tout cas, il faut bien réfléchir avant d’acheter chez les pâtissiers qui mettent dans leurs gâteaux des fleurs fraîches provenant du fleuriste d’à côté, car il est très probable dans ce cas-là, que toutes les normes d’hygiène ne soit pas respectées.

Procédure de travail

  • Très souvent, dans les vidéos et les photos, on voit le chef pâtissier porter des gants. En réalité, il est préférable de les éviter, car, premièrement, si on met des gants on ne remarque pas si nos mains sont sales et on a donc tendance à les laver moins souvent. Deuxièmement, les mains transpirent dans les gants, ce qui engendre la prolifération des bactéries. Troisièmement, ce n’est pas très confortable de travailler avec des gants, car tu ne sens pas la forme ni la structure du gâteau et de la pâte.

  • Les gants doivent être utilisés au moment de décorer les gâteaux ou de les servir, pour éviter les traces de doigts sur le glaçage, par exemple, mais aussi lors de l’application de colorants ou le maniement des imprimantes de produits alimentaires. Si tu vois une photo ou une vidéo d’un pâtissier qui prépare ses gâteaux en portant des gants, cela peut te rassurer psychologiquement, mais en réalité c’est une astuce et non une garantie d’hygiène.

Trucs et astuces de pâtissiers

  • Si le client veut que le gâteau soit beau mais pas cher, les pâtissiers fabriquent parfois de faux niveaux. Cela donne l’impression d’un immense et beau gâteau, alors que la partie mangeable se situe seulement au sommet de la structure. La base ainsi que les autres étages, sont confectionnés avec des formes en polystyrène recouvertes d’un glaçage sucré et décoré de la même manière que la partie comestible au sommet. Les " étages non mangeables " exercent aussi une fonction de fondation maintenant l’ensemble de la structure.

  • Le mastic culinaire sucré est l’astuce la plus populaire chez les pâtissiers, car c’est simple à travailler et profitable. En effet, tout le monde ne sait pas que pour un gâteau de 1,5 kg il faut 1 kg de mastic sucré et que cela ne coûte que 4 euros le kg, alors que les pâtissiers nous vendent leurs pâtisseries pas moins de 30 euros le kilo.

  • Parlons encore d’argent. Si le gâteau coûte 10 euros et qu’il pèse 1,5 kg, il vaut mieux réfléchir avant de le prendre, car il y a de forte chances qu’il n’y ait rien de naturel à l’intérieur. Tu peux essayer de compter par toi-même. La crème fraîche coûte 4 euros le litre, la plaquette de 250 g de beurre 3 euros, la farine 2 euros le kilo. Ce n’est là que le prix de trois ingrédients, et qui coûtent à eux seuls autant que le gâteau tout entier. Il faut garder à l’esprit que tu reçois ce pour quoi tu paies.

  • Fréquemment, dans les pâtisseries on peut trouver des gâteaux déjà coupés en parts ou emballés séparément. Ils se conservent moins longtemps et ce sont parfois les gâteaux arrivant à leur date limite de consommation pour qu’ils puissent être vendu plus rapidement. Il vaut mieux les éviter, car ces gâteaux pourrissent plus rapidement, et en plus les emballages en plastique polluent l’environnement, préfère-leur un emballage en carton. Les fabricants font exprès de découper les gâteaux ainsi, car ils veulent les vendre le plus rapidement possible.

  • Si tu as le choix pour l’emballage de ton gâteau, prends celui en carton et pas celui en plastique. D’habitude, les fabricants mettent les gâteaux à l’intérieur d’un emballage en papier ceux qui ont une courte durée de conservation, car ils sont plus naturels et sains par rapport aux autres qui sont vendus dans les emballages en plastique. De plus, le carton est une matière plus aérée que le plastique, car il ne garde pas la condensation et n’engendre pas la production ni la prolifération des bactéries.

  • D’ailleurs, il est préférable de conserver les parts de gâteau non consommées sous un film plastique, mais bien collé à l’aliment, car il faut éviter que l’oxygène ne passe entre le produit et la fine pellicule de plastique.

Et toi, achètes-tu tes gâteaux ou les prépares-tu toi-même ?
Les commandes-tu chez le pâtissier ? Quelles pâtisseries aimes-tu ?
Nh’ésite pas à partager ton expérience avec nous dans les commentaires !

Photo de couverture Artem Oleshko / Shutterstock