Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Léonard de Vinci a dessiné une carte “satellite” à son époque, et sa ressemblance avec Google Maps est impressionnante

Cette carte ne contient pas de monstres marins flottant dans les océans ni de dragons gardant les villes, car c’est la première carte de type satellite qui ait été créée, et malheureusement, les satellites ne distinguent pas ce genre de créatures fantastiques. Sans la technologie numérique actuelle, il fallait un homme doué de créativité et de connaissances scientifiques avancées pour produire quelque chose d’aussi technique ; or au XVIe siècle, cet homme ne pouvait être que Léonard de Vinci.

Sympa souhaite aujourd’hui te raconter la curieuse histoire de cet artiste qui, il y a plus de 500 ans, a créé une carte qui présente une ressemblance troublante avec Google Maps.

1502 : la première carte “numérique” est née

Léonard de Vinci n’était pas seulement l’un des plus grands peintres de l’histoire. En plus d’être un artiste, il était un inventeur renommé qui a conçu des plans pour des inventions futuristes qui ont inspiré des machines modernes comme l’hélicoptère, et un scientifique dévoué qui a étudié le corps humain en utilisant les cadavres. Mais ses talents ne s’arrêtaient pas là, car il était aussi un mathématicien émérite.

C’est cette somme de connaissances qui lui a valu le titre “d’ingénieur et architecte général” de Cesar Borgia, maréchal des troupes du Pape en 1502. Son nouveau chef lui a donné le pouvoir de proposer et d’ordonner des améliorations aux fortifications. C’est pourquoi, en août de cette année-là, César et Leonard se sont installés dans la petite ville italienne, d’Imola, dont le chef militaire lui a demandé de créer un plan exact de la ville, dans le but de mettre au point des stratégies.

Pourquoi une nouvelle carte était nécessaire et pourquoi c’était à Léonard de Vinci de la créer

Il existait déjà des cartes d’Imola, réalisées par les spécialistes de la conception des cartes, les cartographes. Le problème, c’est qu’elles étaient plus esthétiques qu’utiles et fidèles.

Elles ressemblaient généralement à l’image ci-dessus, semblable à une prise de vue panoramique où la perspective fait que certains bâtiments en recouvrent d’autres. Les rues se perdaient facilement, les mers grouillaient de créatures mythologiques, et les personnes représentées pouvaient être plus grandes que les bâtiments voisins. En résumé, les cartes n’étaient pas dessinées comme si elles étaient vues d’en haut, ce qui signifie que tous les éléments ne pouvaient pas être discernés.

Pour élaborer une stratégie militaire, les cartes de l’époque n’étaient pas très utiles. C’est ce qui a poussé César à choisir Leonard de Vinci pour en concevoir d’autres, sachant que son esprit novateur lui permetterait de mettre au point une carte avec tous les espaces délimités, qui serait claire et qui montrerait tous les éléments vus du dessus.

Qu’a fait l’artiste pour tout dessiner en détail

Il a marché. Lorsqu’il s’est installé à Imola, Leonard de Vinci a parcouru toutes les rues et a fait le tour de tous les quartiers pour noter les espaces sur papier. On présume également qu’il a étudié les plans des terrains de la ville, des propriétés, et surtout des fortifications, afin de les délimiter plus précisément. Sur le papier, on peut même lire les notes de Leonard De Vinci, qui a retranscrit les distances entre Imola et d’autres villes italiennes comme Bologne.

Cependant, De Vinci a également utilisé d’autres méthodes scientifiques pour faire ressembler cette carte à une photo satellite.

Comment Leonard de Vinci a-t-il réussi à dessiner une carte de type “satellite” sans utiliser la technologie disponible aujourd’hui ?

Doté d’un cerveau supérieur, Leonard de Vinci a utilisé la géométrie et une boussole pour donner à ses dessins l’impression d’être vus du ciel. Il a peut-être aussi utilisé un instrument innovant appelé “bussola”, permettant de mesurer des degrés et de calculer des angles. Il complétait ainsi les méthodes des cartographes du XVIe siècle et permettait d’estimer les distances, les angles et les échelles des bâtiments, des toits et des routes avec une précision incroyable.

Mais il a également ajouté un ingrédient spécial dans son travail : son imagination fertile. Il a pu recréer Imola comme si c’était un cliché d’un appareil photo satellite de Google. Aujourd’hui encore, malgré ses imperfections minimes, la carte est toujours utile pour guider les visiteurs dans la ville.

Peux-tu imaginer ce que Léonard de Vinci aurait pu réaliser avec les outils disponibles aujourd’hui ? D’après toi, qu’aurait-il inventé ? Donne-nous ton avis dans les commentaires !