Sympa

10 Mythes sur le cerveau que les scientifiques ont enfin réussi à discréditer

Certaines connaissances que nous avons sur le cerveau sont davantage fondées sur des croyances populaires que sur des vérités scientifiques. Et pour cause, il s’agit encore aujourd’hui d’un organe plein de mystères, et il reste à la science beaucoup de choses à élucider à son sujet. Néanmoins, elle a progressivement réussi à démentir certains mythes, nous rapprochant de la compréhension de notre propre espèce.

Sympa a compilé pour toi une liste de certaines de ces idées reçues, qui ont pris beaucoup trop d’importance et qu’il est temps de clarifier.

1. Nous n’utilisons que 10 % de notre cerveau

Il a souvent été dit que les humains n’étaient capables d’utiliser qu’un dixième de leur masse cérébrale. Cela est dû à une mauvaise interprétation d’une étude menée au début du 20e siècle, qui a révélé que seuls 10% des neurones du cerveau étaient actifs à un moment donné.

Selon le neurologue John Henley, nous utilisons continuellement diverses zones de notre cerveau tout entier. Il affirme que des activités très diverses allant du versement d’une tasse de café à la prise de décision nécessitent que différents neurones du cerveau s’activent en même temps, puisque des compétences différentes sont employées.

2. Un cerveau plus grand implique une plus grande intelligence

Une idée reçue soutient que nos organes peuvent améliorer leurs fonctions en fonction de leur taille. Bien que dans le cas du cerveau, une différence d’aptitudes intellectuelles ait été enregistrée, il se trouve que les résultats ne varient que d’environ 2%.

Selon une étude de Gideon Nave, cette différence n’est pas vraiment significative pour faire une telle affirmation, déconstruisant ainsi le mythe selon lequel les personnes ayant une plus grosse boîte crânienne sont plus intelligentes que les autres.

3. Écouter de la musique classique stimule l’intelligence

Au début des années 90, une étude a été menée au cours de laquelle une trentaine d’élèves, exposés à la musique de Mozart, ont amélioré leur capacité de concentration de quelques minutes. Cela a donné naissance au mythe de “l’effet Mozart”, selon lequel l’écoute d’œuvres du compositeur peut conduire à une plus grande intelligence ches les enfants et les bébés.

En réalité, il s’agit d’une étude de 1993 impliquant de jeunes étudiants à qui on a confié une tâche spécifique. Ceux qui ont écouté Mozart avant de la réaliser ont mieux réussi, mais cela n’a duré que quelques minutes et ne les a pas rendus plus intelligents. Et en 2003, une nouvelle étude a montré que les enfants ayant reçu une formation musicale n’étaient pas plus performants que les autres en matière de compétences psychomotrices et mathématiques.

4. Nous avons un hémisphère dominant

Le fait d’avoir une main dominante a forgé la croyance populaire selon laquelle seule une partie de notre cerveau est active. Par la suite, savoir que l’hémisphère gauche s’occupe de la logique et du langage, tandis que l’hémisphère droit nous aide à développer notre créativité et notre intuition, a servi à étayer l’idée que notre cerveau fonctionne de manière asymétrique.

En réalité, il n’existe aucun indice scientifique qui prouve l’existence d’une telle polarité, puisqu’un gaucher peut développer de grandes aptitudes logiques et un droitier peut avoir de grandes capacités créatives. La main dominante est autant une question de génétique que la couleur des cheveux avec lesquels nous sommes nés, mais ce n’est absolument pas corrélé aux compétences cérébrales.

5. Toutes nos aptitudes diminuent avec l’âge

On pense souvent qu’en vieillissant, nos aptitudes cognitives diminuent, tout comme se détériorent les autres organes de notre corps. La vérité est que tous les gens n’atteignent pas leur capacité cognitive maximale au même âge. Une étude réalisée en 2015 a révélé que certains des sujets atteignent un pic dans la trentaine, tandis qu’une autre fraction ne le fait que dans la quarantaine.

Et bien que l’on puisse penser que toutes nos aptitudes diminuent à partir de là, une autre étude a démenti cette croyance : elle a montré que même si la mémoire à court terme et la vitesse de traitement de l’information diminuent en effet, on constate également une augmentation des compétences linguistiques, mécaniques et de la mémoire à long terme, qui se renforcent avec l’âge.

6. Un sexe est plus intelligent que l’autre

Bien qu’il existe des dizaines de caractéristiques qui différencient les femmes des hommes, le niveau d’intelligence n’est certainement pas l’une d’entre elles. À l’Arizona State University, une étude a été réalisée dans laquelle la perception que les étudiants ont d’eux-mêmes a été évaluée en fonction de leurs aptitudes.

Bien qu’aucune différence significative n’ait été constatée entre l’intelligence des hommes et celle des femmes, leurs résultats indiquent le contraire. Il s’est avéré que les hommes étaient plus sûrs de leurs aptitudes, tandis que les femmes doutaient de leur intelligence et avaient moins confiance en elles, ce qui montre que ce n’est pas le sexe mais la perception de soi qui affecte nos performances.

7. Les jeux d’esprit rendent plus intelligent

Un autre mythe largement répandu est que l’intelligence augmente si nous effectuons des exercices d’entraînement mental tels que des jeux de mémoire, des jeux vidéo ou encore des mots croisés. Ces activités se sont révélées efficaces pour prévenir les maladies mentales et la détérioration des neurones, mais pas pour augmenter l’intelligence.

Une étude appliquée par ordinateur à plus de 11 000 sujets ayant reçu des tâches d’entraînement mental hebdomadaires a montré que, bien que certaines aptitudes des participants aient augmenté par rapport aux sujets qui n’ont pas reçu la formation, la capacité cognitive présentait une différence non significative.

8. Les aînés sont plus intelligents que leurs cadets

Certaines idées reçues prétendent que les aînés d’une fraterie sont plus intelligents que ceux qui suivent, et cela a fortement imprégné l’imaginaire collectif. Toutefois, une étude de 2007 a cherché à aller au fond des choses et à découvrir si cela était vrai ou non.

Bien qu’il y ait des différences dans l’intellect des frères et sœurs, celles-ci ne sont pas liées à l’ordre dans lequel ils sont nés, mais plutôt à l’environnement de la grossesse et aux facteurs psychologiques de la relation que les enfants ont eue avec leurs parents avant et après la naissance.

9. Nous travaillons mieux sous pression

La pression de devoir rendre un devoir d’école ou un dossier pour le travail peut être source de stress, et c’est parfois cette pression-même qui nous pousse à être encore plus efficace. Mais sur le long terme, cela ne signifie pas que nous travaillons mieux de cette façon.

En fait, le stress nous met dans un état de vigilance qui fait parfois ressortir le meilleur de nous-mêmes. Cependant, à long terme, se maintenir continuellement sous pression peut causer des dommages importants à notre cerveau, en usant ses connexions neuronales. C’est du moins ce que soutient une étude de l’Université de Californie à Berkeley.

10. Le cholestérol est mauvais pour le cerveau

Bien qu’un taux élevé de cholestérol dans le sang puisse accentuer le risque d’accident vasculaire cérébral, le fait qu’il soit totalement nocif pour notre cerveau est un mythe. En réalité, le cholestérol est essentiel à son fonctionnement, même si la réduction de sa consommation puisse être une bonne décision.

Selon les scientifiques de l’université de Harvard, le cholestérol est vital pour le cerveau, puisque 25% du cholestérol total de notre corps est logé dans ce précieux organe, stimulant ses fonctions. Mais il se trouve que notre corps est capable de le générer par lui-même, si bien que nous n’avons pas besoin d’en consommer à partir de sources extérieures. Le foie et le cerveau sont capables de générer cette substance qui est indispensable à notre santé hormonale, dans des limites appropriées.

Crois-tu encore à l’un de ces mythes ? En connais-tu d’autres qui restent fortement ancrés dans les croyances collectives ? N’hésite pas à donner ton avis dans les commentaires !