Pourquoi est-on parfois essoufflé quand on monte les escaliers ?

Éviter l’ascenseur et prendre les escaliers peut être une décision courageuse mais physiquement éprouvante. Être essoufflé peut nous arriver à tous, même si l’on fait beaucoup de sport. Heureusement, cela ne veut pas nécessairement dire que nous devrions faire encore plus d’exercice ou que nous avons des problèmes de santé.

Chez Sympa, nous avons parfois l’impression de ne pas être en forme après avoir monté les escaliers. Mais il n’y a probablement pas de quoi s’inquiéter ! Envisage seulement de consulter un médecin si tu ressens l’un des symptômes dont nous parlons au premier point.

Tu pourrais avoir des problèmes de santé

Il y a certaines choses que tu dois surveiller si tu es essouflé(e) après avoir monté une volée d’escaliers. Il n’y a pas de quoi s’inquiéter, mais si tu as aussi des douleurs à la poitrine, les pieds ou les chevilles enflés, ou si tu commences à tousser, tu devrais consulter ton médecin, car cela pourrait être le signe que tu as des problèmes de santé.

Tu n’es pas échauffé(e)

Avant de commencer une séance de sport, on fait généralement un échauffement. C’est important car cela permet de réchauffer les muscles, d’augmenter progressivement le flux sanguin et l’oxygène, et de diminuer le risque de blessure.

Or quand tu commences à monter les escaliers, tu passes rapidement du repos à une activité physique beaucoup plus intense, sans t’échauffer au préalable. C’est pourquoi ton corps devra travailler plus dur afin que davantage d’oxygène soit délivré à tes muscles en très peu de temps, et ton rythme cardiaque augmentera. C’est donc tout à fait naturel que tu te sentes essoufflé(e) rapidement.

Ce n’est pas comme du cardio normal

Monter des escaliers mobilise un système énergétique différent de celui des exercices cardio que nous faisons habituellement. On l’appelle le système énergétique phosphagène. Il est utilisé lorsque tes muscles ont besoin de beaucoup d’énergie pendant des activités de courte durée mais intenses. Certaines molécules sont nécessaires pour que ce système fonctionne, mais elles sont en nombre restreint. Il est donc normal de se sentir essouflé(e) après une très courte période d’activité intense, plus rapidement, qu’après une séance de cardio plus longue et plus régulière.

Tes muscles se fatiguent plus vite

Tu as deux types de fibres musculaires — lentes et rapides. Si tu es un coureur expérimenté, tu peux supporter la course de longue distance grâce aux fibres à contraction lente, qui se fatiguent moins facilement mais qui n’ont pas beaucoup de puissance et de force. Quand tu montes les escaliers, tu as besoin de muscles à réaction rapide pour ces mouvements explosifs, mais ils se fatiguent plus vite.

Quelqu’un qui ne fait pas beaucoup de sport ne s’essoufflera peut-être pas aussi vite qu’une personne qui en fait

Si tu as entraîné ton endurance grâce à la course à pied, tu as utilisé davantage tes fibres à contraction lente et elles dépendent du métabolisme aérobie. Cependant, lorsque tu montes les escaliers, ces courtes poussées d’activité requièrent un métabolisme anaérobie. Cela produit du dioxyde de carbone et de l’hydrogène, auxquels les athlètes d’endurance sont plus sensibles que les autres. C’est pourquoi il peut être plus facile pour quelqu’un qui ne fait pas beaucoup d’exercice de monter les escaliers, que pour quelqu’un qui fait de l’entraînement d’endurance.

Comment tu peux rendre la montée des escaliers plus facile

Essaie simplement d’utiliser les escaliers plus souvent. Comme nous ne le faisons pas beaucoup, il est compréhensible que notre corps ne soit pas habitué à pratiquer ce genre d’activité physique, et cela pourrait être plus difficile que ce à quoi nous nous attendons. Donc si tu le fais plus souvent, tu seras mieux entraîné(e) à le faire.

Tu peux aussi essayer des exercices comme le sprint, le saut ou d’autres mouvements qui demandent des poussées d’énergie soudaines, comme quand tu montes des escaliers. Ou encore entraîner tes fessiers et tes jambes en faisant des flexions et des fentes.

Prends-tu souvent les escaliers au lieu de l’ascenseur ? Es-tu rapidement essoufflé(e) ? Quel genre d’exercices fais-tu et à quelle fréquence ? Partage ton expérience dans les commentaires.

Partager cet article