Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

10 Fois où la princesse Diana a abandonné les règles strictes et a agi à sa manière

2-41
767

Surnommée “la Princesse des cœurs”, Diana se distinguait par sa sincérité, sa candeur et son esprit rebelle. Lady Di n’avait pas peur d’enfreindre les règles royales et elle l’a prouvé dès ses premiers jours au palais. Elle a choisi elle-même sa bague de fiançailles, a réécrit le texte de ses vœux de mariage et a eu des idées personnelles sur l’éducation des enfants.

Chez Sympa, nous continuons d’admirer la personnalité de Diana, c’est pourquoi nous avons décidé une fois de plus de nous souvenir de certaines traditions royales que la princesse de Galles a brisées avec son esprit rebelle. À la fin de l’article, nous te raconterons comment Lady Di a violé le protocole au profit du petit prince Harry.

Diana a travaillé avant de se marier

Diana a réussi à enfreindre l’une des règles du protocole avant même de devenir membre de la famille royale. Quand elle était jeune, Lady Di a travaillé comme professeur de danse, nounou et institutrice d’école maternelle, devenant ainsi la première belle-fille royale à avoir un emploi rémunéré avant ses fiançailles.

Elle a choisi elle-même les noms des futurs princes

La maternité était primordiale pour la princesse. Diana participait directement au destin de ses fils, mettant de côté les conventions et les règles. Ainsi, la duchesse de Galles a choisi elle-même les noms des futurs princes. On sait que Charles voulait nommer ses héritiers Arthur et Albert, mais Lady Di trouvait son choix trop démodé et elle a réussi à obtenir gain de cause.

Diana a envoyé ses enfants à l’école

Normalement, les enfants des familles royales sont instruits par des gouvernants, mais Lady Di a également enfreint cette règle en envoyant William à l’école maternelle, puis au pensionnat. Le fils aîné de la duchesse de Galles est devenu le premier futur monarque à recevoir une éducation complète dans des établissements d’enseignement publics. Ce choix représentait le désir de Diana de donner à ses fils une enfance ordinaire, dépourvue de conventions.

Elle a supprimé les barrières

Comme le veut la tradition, il existait une barrière invisible entre la famille royale et le personnel de service, et leurs relations étaient soumises à une réglementation stricte. Cependant, tout a changé avec l’arrivée de la princesse de Galles au Palais de Buckingham. Diana traitait les personnes à son service non pas comme des inférieurs, mais comme des proches. Elle passait souvent les voir dans les cuisines et dînait parfois avec eux. En outre, contrairement à la tradition, Lady Di donnait souvent une chance aux jeunes employés qui n’avaient pas eu l’occasion de gravir les échelons de leur carrière.

Diana est allée à l’encontre des règles de l’art

Les gestes et postures de la duchesse Catherine et des autres membres de la famille royale britannique ont toujours été particulièrement discrets. La princesse Diana n’a jamais eu peur d’être elle-même, même en dehors du palais. Elle n’avait pas honte de montrer ses émotions, elle pouvait facilement prendre ses fils à bras le corps lors des réunions solennelles et appréciait beaucoup le contact tactile. Lady Di ne voulait pas sacrifier son confort au nom du protocole. Tout le monde sait qu’il est interdit à la famille royale de s’asseoir avec les jambes croisées. Et si, au début, la princesse Diana, comme une vraie lady, s’est strictement conformée à ce règlement, quelques années plus tard, la Princesse des cœurs s’asseyait déjà lors d’événements officiels dans une posture aisée : les jambes croisées et le dos détendu.

Elle demandait directement des dons

De nombreux membres de la famille royale participent à l’action solidaire. C’est une partie tacite de leurs fonctions. Diana, cependant, a réussi à aller le plus loin dans ce domaine. La princesse s’est impliquée pour susciter l’attention du public sur la question importante et sensible du SIDA. Mais ce n’est pas tout, elle a également participé à d’autres actions, dont à la campagne d’interdiction des mines antipersonnels. Ses actions étaient déjà courageuses à l’époque. En 1997, Lady Di a organisé une vente aux enchères au profit d’organisations de lutte contre le cancer et le VIH, au cours de laquelle elle a vendu une collection de 79 de ses robes remarquables et gagné plus de 3,4 millions de livres sterling. C’était la première fois dans l’histoire qu’un membre de la famille royale soutenait non seulement un événement caritatif, mais prenait lui-même l’initiative de cette bonne cause, en demandant directement des dons.

Diana portait des tenues qui ne correspondaient pas au code vestimentaire royal

Pour les sorties culturelles, la princesse Diana choisissait souvent des tenues de haute couture, ce qui était déjà très audacieux pour l’époque. Versace, l’une des marques les plus provocantes des années 90, une sorte de Balenciaga d’alors, était sa marque préférée. Les tenues de Gianni Versace ont toujours été marquées par l’extravagance. Mais au lieu de choisir des marques plus conservatrices, Lady Di a courageusement porté des robes aux épaules et au dos ouverts, n’a pas eu peur des coupes mini et du décolleté plongeant, brisant toutes les règles officielles et officieuses du protocole.

Diana utilisait ses tenues pour s’exprimer. Citons par exemple la fameuse “robe de la vengeance” et le pull-over avec le mouton noir parmi les blancs. Beaucoup de gens pensent qu’il s’agit d’une métaphore de la Diana rebelle qui fait son chemin dans la famille royale.

Elle jouait avec le maquillage

Diana n’avait pas non plus peur des expériences de beauté. Bien que son maquillage ait toujours été conforme aux normes royales, il y avait un petit produit dans l’arsenal de Lady Di qui n’entrait pas dans le protocole. La princesse utilisait parfois un eye-liner turquoise pour accentuer la couleur naturelle de ses yeux, déjà très vive.

Diana laissait gants et chapeaux au vestiaire

Si on regarde attentivement les photos de la princesse, on peut remarquer une petite particularité : Diana ne porte presque jamais de gants. La raison pour laquelle elle a enfreint la règle stricte du protocole royal est assez touchante : Lady Di considérait cet accessoire comme une barrière à la communication, elle aimait avoir un contact direct avec les gens et leur tenir la main. Pour la même raison, la duchesse a également renoncé aux chapeaux, arguant que l’"on ne peut pas embrasser un enfant en portant un chapeau".

Elle n’a pas élevé ses enfants de manière stricte

La princesse Diana a déclaré : “Je vis pour mes fils. Je serais perdue sans eux”. Elle a tout mis en œuvre pour offrir à ses héritiers une enfance inoubliable. Contrairement à Catherine Middleton, réservée et modérément stricte, Diana n’avait pas honte de montrer son affection envers ses fils devant des paparazzi, elle les autorisait à faire de petites bêtises et y participait même avec plaisir.

Bonus

Traditionnellement, les écoles britanniques organisent des journées sportives annuelles pour les élèves et leurs parents. En 1991, pour soutenir le petit prince Harry, Diana a participé à la course avec d’autres mères. Pour des raisons de commodité, la princesse a enlevé ses chaussures et, de ce fait, a violé le protocole royal. Elle n’a pas gagné la course, mais le prince Harry a dû être touché par le geste de sa mère.

Pour de nombreux fans de la famille royale, la princesse Diana est un véritable symbole de grâce et de gentillesse. Malgré son comportement déviant des règles strictes de la royauté, elle a réussi à conquérir le cœur de milliers de personnes à travers le monde. À ton avis, la violation de ces règles peut-elle être considérée comme un manque de respect envers la monarchie ? Ou bien le rejet de certaines traditions est-il acceptable ? N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires !

2-41
767
Partager cet article