Sympa
Sympa

8 Fois où Ashley Graham a partagé en toute transparence et honnêteté son expérience de maternité, depuis le corps post-partum à l’allaitement en public

La tocophobie désigne la peur de l’accouchement et/ou de la grossesse. Si une certaine anxiété est normale pendant la grossesse et l’accouchement, la tocophobie est beaucoup plus extrême. Une étude récente a révélé que 45,6% des femmes avaient peur de l’accouchement. Cependant, Ashley Graham n’est pas l’une d’entre elles. Nous pensons que le fait de connaître son parcours de mère aiderait les futures mamans à surmonter leurs craintes et à savoir à quoi se préparer lorsqu’elles attendent un enfant.

Chez Sympa, nous avons rassemblé les réflexions les plus inspirantes, les plus pertinentes et les plus transparentes sur la maternité d’Ashley Graham pour t’aider à gérer la tienne.

1. Accepter son corps de femme enceinte n’est pas facile

Même si elle promeut le body positive et l’acceptation de soi, Ashley Graham admet qu’elle a des problèmes d’image corporelle comme le reste d’entre nous, à savoir les vergetures et son nouveau corps. Dans un épisode de sa série numérique, elle a admis avoir eu du mal à partager son ventre arrondi sur les réseaux sociaux parce qu’elle ne se sentait pas à son avantage.

2. L’effet “cerveau de grossesse” est réel

L’effet “cerveau de grossesse” désigne l’inattention et les problèmes de mémoire dont souffrent certaines femmes enceintes. De nombreuses personnes se demandent s’il s’agit ou non d’un mythe. Selon Ashley ce syndrome est bel et bien réel. Elle a déclaré avoir oublié son propre numéro de téléphone portable pendant sa grossesse.

3. La prise de poids est normale

Ashley s’est ouverte sur le fait qu’elle ne se souciait pas du tout d’avoir pris 22 kg pendant sa première grossesse. Apprenant à aimer son corps en constante évolution, la nouvelle maman a eu le sentiment d’avoir “compris toute cette histoire de grossesse” et elle ne s’est jamais sentie aussi bien.

4. Mettre au monde est la plus grande force des mamans

Ashley Graham est devenue maman pour la première fois le 8 mars, date qui coïncide avec la Journée internationale de la femme. Elle a affirmé que l’accouchement était sa plus grande force. Rappelant aux femmes leur rôle vital dans la vie, elle a ajouté : “Nous sommes également fortes, puissantes et capables d’accomplir de grandes choses.”

En accouchant naturellement, Ashley Graham s’est sentie invincible

Dans un épisode podcast de Pretty Big Deal avec son mari, Justin Ervin, Ashley s’est ouverte sur son expérience d’accouchement à domicile de son premier fils, Isaac Menelik Giovanni, qu’elle a décrit comme “invincible”. Elle a expliqué : “J’ai l’impression qu’il n’y a rien que je ne puisse pas faire”. Le mannequin a expliqué que le travail lui a donné une certaine emprise sur son corps, ce qu’elle avait perdu pendant la grossesse. De plus, cela l’a rendue fière d’elle-même et puissante.

6. La vie post-grossesse est difficile

Ashley a discuté des hauts et des bas de la maternité avec ses fans. Elle reconnaît que la récupération et la guérison après un accouchement sont difficiles. Le mannequin a révélé qu’elle ne s’attendait pas à porter également des couches.

7. Il n’y a pas de honte à allaiter en public

Sans surprise, Ashley fait partie des célébrités qui s’efforcent de lever les stigmates de l’allaitement en public. À travers de nombreux clichés, elle montre l’exemple et contribue à normaliser cette pratique naturelle.

8. La pression du rétablissement post-partum n’a pas de sens

Le mannequin et mère de famille a dénoncé les croyances de récupération post-partum. Selon elle, la pression de rebondir après l’accouchement est une réalité inaccessible pour de nombreuses femmes. Pour combattre cette pression, elle a expliqué que la répétition de mantras et d’affirmations positives l’a aidée à assumer et aimer son nouveau corps.

Quelle est l’information la plus inspirante que tu aies reçue ? Qui est ton modèle en matière de maternité ? N’hésite pas à nous répondre dans les commentaires.

Sympa/Gens/8 Fois où Ashley Graham a partagé en toute transparence et honnêteté son expérience de maternité, depuis le corps post-partum à l’allaitement en public
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire