Sympa
Sympa

Voici Sophia Hadjipanteli, un mannequin qui ne laisse ni rasoir ni pince à épiler toucher son visage

Les normes et tendances en matière de beauté sont enfin devenues plus inclusives, avec des teintes de maquillage plus naturelles et des soutiens-gorge disponibles dans un plus grand nombre de tailles. Les femmes s’accordent également une plus grande marge de manœuvre dans le domaine de l’hygiène personnelle. L’héroïne du jour, Sophia Hadjipanteli, ne ressemble peut-être pas au type de femme des couvertures de magazine que tu as l’habitude de voir, mais pourquoi le devrait-elle ? Elle est apparue dans certains des plus grands magazines de la planète avec son monosourcil et elle est devenue une militante de la beauté naturelle.

Chez Sympa, nous avons trouvé l’exemple de Sophia absolument inspirant, et nous aimerions que tu fasses plus ample connaissance avec elle et sa philosophie.

L’amour propre est ancré dans l’esprit de la jeune fille depuis l’enfance

Lors d’une interview, alors qu’on lui demandait de citer les femmes qui lui inspiraient un amour de soi inconditionnel, Sophia n’a pas réfléchi une seconde avant de mentionner sa mère. Elle dit que sa mère est littéralement devenue l’exemple même de l’inspiration pour elle. C’est elle qui a accepté Sophia à chaque étape de sa vie et qui l’a motivée à toujours sortir des sentiers battus.

La mère de Sophia a également inculqué à sa fille la bonne attitude pour être différente et unique. Aujourd’hui, Sophia est une femme qui est motivée par elle-même et inspirée par tout ce que les gens ne voient pas normalement dans la vie quotidienne.

Sophia a dû surmonter le jugement des autres, même après être devenue célèbre

À l’adolescence, Sophia n’était pas acceptée au lycée. Après avoir dévoilé publiquement son apparence, elle a également dû faire face à beaucoup de négativité sur la toile. Mais cela n’a pas ébranlé sa confiance de soi. Au contraire, cela l’a poussée à croire encore plus en son caractère unique et à s’aimer encore plus profondément. Dans une interview, elle a déclaré : “C’est particulièrement satisfaisant de savoir que ce gros monosourcil est en couverture de Glamour UK, et il est superbe.”

Sophia semble être totalement amoureuse de son apparence et ne cesse d’encourager les autres personnes à apprécier également leur beauté naturelle.

Elle déclare : “Si je veux être vraiment expressive et être moi-même, je peux porter ce que je veux, et je peux adorer mon monosourcil — et si je ne le veux pas, je peux toujours l’atténuer. Mais c’est ma décision — et je pense que c’est la raison pour laquelle beaucoup de gens me suivent parce que je suis juste moi-même, et je ne suis pas vraiment influencée par ce que tout le monde me dit de faire.”

Le mannequin a lancé tout un mouvement, et c’est comme une bouffée d’air frais pour les gens

Sophia est allée encore plus loin dans la promotion des idéaux de beauté naturelle. Elle a créé le “Unibrow Movement”, qui a rapidement formé une communauté de personnes qui sont sur la même longueur d’onde que Sophia. Les gens peuvent désormais découvrir des inconnus partageant les mêmes idées via le hashtag du nom du mouvement sur Instagram.

Sophia veut montrer aux gens qu’ils peuvent être qui ils veulent, avoir le look qu’ils veulent et aimer qui ils veulent sans avoir constamment peur d’être rejetés. Elle ne se soucie pas de savoir s’il s’agit d’une grande ou d’une petite quantité de soutien de la part d’inconnus en ligne — elle sait que même un seul commentaire positif peut amener une personne à croire en elle-même.

Le mannequin a un message spécial pour tous ses fans et les mauvaises langues

Sophia s’adresse aux personnes qui ont du mal à croire en la beauté de leur propre corps. Elle les prépare à l’idée que le fait de s’aimer soi-même ne se produira pas immédiatement et que c’est un travail difficile, mais que cela en vaut vraiment la peine.

Elle déclare : “C’est un processus. Tout le monde ne se sent pas à 100% tous les jours, et c’est tout à fait normal. Mais ça commence à l’intérieur ! Tu peux être la personne la plus ‘parfaite’ du monde, mais si tu ne le vois pas de tes propres yeux, tu ne ressentiras jamais cet amour de soi. Il faut du temps pour construire cette relation avec soi-même, mais une fois que c’est fait, tout va tellement mieux. On se sent libre.”

Quelle est ton attitude vis-à-vis des poils de ton corps ? As-tu déjà abandonné le rasoir ou la pince à épiler ? Comment cela s’est-il passé ?

Sympa/Gens/Voici Sophia Hadjipanteli, un mannequin qui ne laisse ni rasoir ni pince à épiler toucher son visage
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire