10 Mythes qui empêchent de nombreuses femmes de profiter de leur allaitement

Il existe différents mythes qui peuvent inciter une mère à abandonner prématurément l’allaitement ou à lui faire croire qu’elle a de mauvaises pratiques qui lui compliquent la tâche. Cependant, l’allaitement est vital : il apporte de nombreux bienfaits à la santé du bébé et renforce le lien avec sa mère. Le lait maternel est recommandé en tant qu’aliment exclusif les six premiers mois, et jusqu’à l’âge de deux ans avec des aliments complémentaires. Par conséquent, il est important de se débarrasser de certaines idées reçues.

Chez Sympa, nous souhaitons aujourd’hui démentir une série de mythes qui circulent à propos de l’allaitement. Ces informations pourront aider les mères allaitantes à prendre de meilleures décisions. Néanmoins, il est primordial de toujours consulter un médecin.

1. “Les bébés doivent boire du lait toutes les trois heures”
Faux : ils doivent boire du lait à la demande

Durant les premières semaines, il est recommandé d’allaiter le bébé à la demande, de jour comme de nuit, et cela peut être chaque heure et demie ou toutes les trois heures. Les nouveau-nés ont constamment faim parce que leur estomac est petit et que le lait maternel est facile à digérer.

De plus, allaiter régulièrement un nouveau-né aidera la maman à produire plus de lait. En grandissant, l’enfant aura des horaires plus réguliers et prévisibles.

2. “L’allaitement est facile parce que c’est naturel”
Faux : l’allaitement peut s’avérer compliqué, allaiter s’apprend

Il est vrai qu’allaiter est un processus naturel, mais il s’agit également d’une aptitude qui doit être développée. Et cela peut s’avérer compliqué, puisque cela peut présenter certains inconvénients comme des douleurs à la poitrine, de la frustration et une succion faible de la part du bébé, qui doit apprendre à s’alimenter.

Pour avoir un allaitement sain et tranquille, la mère a besoin de connaître les différentes positions à adopter. Le bébé doit apprendre à bien attraper le sein et, si cela est nécessaire, de faire appel à un professionnel en la matière.

3. “Il faut attendre entre les prises pour que les seins se remplissent”
Faux : plus il y a de succion, plus il y a de production de lait

Le meilleur moyen de produire du lait maternel est d’allaiter régulièrement. Les seins produisent du lait en réponse à la succion du bébé, et plus l’enfant se nourrit, plus la maman produira de lait. De plus, vider les seins entre chaque prise permet également d’augmenter la production (pendant que le nouveau-né est en train de s’alimenter).

4. “Il faut boire du lait pour produire du lait”
Faux : pour produire du lait, il faut avoir une alimentation saine

Pour avoir l’énergie et les nutriments dont le corps a besoin pour produire du lait, il est possible que la mère doive manger un peu plus que d’habitude : entre 330 et 400 calories supplémentaires par jour, issues d’une alimentation variée et riche en protéines, composés d’aliments tels que de la viande maigre, des œufs, des produits laitiers, du poisson, des fruits de mer avec une faible teneur en mercure, ainsi que des céréales complètes, des fruits et des légumes.

5. “Il faut allaiter seulement jusqu’à l’âge de six mois”
Faux : il est possible d’allaiter le temps que la mère et le bébé le désirent

Comme nous l’avons mentionné précédemment, l’allaitement exclusif est recommandé jusqu’à l’âge de six mois et, après avoir intégré l’alimentation complémentaire, jusqu’à l’âge de deux ans ou plus. D’après les experts, le lait maternel continue d’apporter des bienfaits à la mère et à l’enfant même après l’âge de deux ans, et ils sont les seuls à pouvoir décider de la fin de ce processus.

6. “Il faut arrêter d’allaiter si tu retombes enceinte”
Ça dépend : si la grossesse se passe bien, l’allaitement ne perturbera ni la mère ni l’enfant

Lorsqu’une mère qui allaite son enfant est à nouveau enceinte et qu’elle décide ne pas interrompre l’allaitement, une fois que le nouveau-né arrivera, elle pratiquera ce que nous appelons l’allaitement en tandem. D’après les études scientifiques menées sur le sujet, il est peu probable que cette pratique affecte la grossesse, le fœtus ou l’enfant.

7. “Tu ne peux pas tomber enceinte quand tu allaites”
Ça dépend : il existe la méthode MELA, mais elle ne fonctionne que pendant six mois et dans certains cas uniquement

Lorsque la femme allaite exclusivement avec du lait maternel, elle arrête d’ovuler de manière naturelle, et quand elle n’ovule pas, elle ne peut pas tomber enceinte. Cette méthode porte le nom de MELA, et si elle est réalisée correctement, elle peut être aussi efficace qu’un contraceptif hormonal.

Mais il est important de savoir que cette méthode n’évitera pas une grossesse si l’enfant est alimenté avec autre chose que du lait maternel ou que le tire-lait est utilisé. De plus, il peut être utilisé comme contraceptif seulement durant les six premiers mois de vie du bébé ou jusqu’à ce que la mère retrouve son cycle menstruel.

8. “Quand la mère est effrayée ou énervée, elle n’arrive pas à allaiter”
Faux : la production de lait peut continuer après une émotion forte

Lorsque le corps est exposé à une forte émotion comme le stress ou la peur, il produit des hormones comme un instinct naturel de survie, parmi elles l’adrénaline, la noradrénaline et le cortisol, qui pourraient bloquer la production de lait, mais seulement de manière momentanée.

Au moment où la mère replacera l’enfant sur sa poitrine, la production de lait reprendra son cours.

9. “Si la mère est malade, elle ne doit pas allaiter”
Faux : le lait maternel peut protéger le bébé des maladies

Dans le cas de maladies ou d’infections bénignes, lorsque la mère développera des symptômes, le bébé sera alors exposé à la maladie, c’est pourquoi il est conseillé de poursuivre l’allaitement pour lui apporter une protection supplémentaire par le biais du lait maternel.

D’autre part, la majorité des médicaments sont compatibles avec l’allaitement et il n’y a aucun problème à continuer à les prendre. Cependant, il existe une petite quantité de médicaments qui ne sont pas compatibles, alors il est toujours préférable de poser la question au médecin.

10. “Les femmes qui ont une petite poitrine ne peuvent pas allaiter”
Faux : la taille des seins n’a aucun lien avec la production de lait

La forme et la taille de la poitrine sera impactée dans le sens où les dépôts adipeux se développent à l’intérieur. Le tissu glandulaire, chargé de la production de lait, est situé à l’intérieur des seins et se développe de façon indépendante. Cependant, la taille et la forme externe de la poitrine n’a aucune influence sur la capacité d’allaitement de la mère.

Alors, as-tu appris des choses grâce à notre article ? Et toi, connais-tu un autre mythe à propos de l’allaitement qui a été démenti ? N’hésite pas à donner ton avis et à partager ton expérience avec nous dans les commentaires !

Partager cet article