Sympa
Sympa

10 Phrases à ne pas dire à ton chef si tu comptes un jour avoir une promotion

Au travail, il nous arrive parfois de dire quelque chose d’inapproprié ou de maladroit à notre chef, surtout si nous sommes fatigués ou avons eu une mauvaise journée. Mais il existe certaines phrases que tu ferais mieux de ne jamais prononcer en milieu professionnel car elles peuvent avoir des conséquences négatives pour ta carrière et même conduire au licenciement.

Chez Sympa, nous avons décidé de demander aux spécialistes ce qu’il ne faut pas dire à son chef dans certaines situations. Pour t’aider à mieux les visualiser, nos illustrateurs ont fait de jolis dessins.

1. " Je ne peux pas travailler avec lui / elle "

Il y a des moments où nous sommes tellement mécontents de notre collègue que nous avons envie d’en parler à quelqu’un. Cependant, ce n’est pas professionnel de se plaindre au travail. Si celui avec qui tu ne t’entends pas n’a pas commis une erreur grave, tu devrais garder tes reproches pour toi. Tes relations avec les collègues ne concernent pas ton chef. Tu es sensé être capable d’aller au-delà des conflits personnels en vue d’obtenir d’excellents résultats car sinon, il est peu probable que la prochaine fois, on te confie un projet important.

Qu’est-ce qu’il faudrait faire : rien.

2. " Je ne sais pas le faire "

Si tu reçois une nouvelle tâche qui te semble difficile parce que tu n’avais jamais fait cela avant, il ne faut pas avoir peur et essayer tout de suite de t’en débarrasser. Il est peu probable que ton chef te confie une mission que tu n’es pas capable d’accomplir. En disant “Je ne sais pas le faire” tu démontres l’absence de motivation et d’envie de tenter quelque chose de nouveau.

Qu’est-ce qu’il faudrait dire : “Ce ne serait pas facile parce que... Mais on pourrait faire ceci...”

3. " Ce n’est pas mon travail "

Ton chef peux te confier une tâche qui n’a rien à voir avec tes responsabilités. Mais même si sa demande est inappropriée, il est mieux ne pas répondre que ce n’est pas ton travail, de façon directe. Ce genre de réponse peut le vexer ou lui faire croire que tu n’as aucun esprit d’équipe. C’est vrai que cela permettra d’éviter de recevoir du travail en trop mais en même temps, une telle phrase risque d’entraver l’évolution de ta carrière. Cela ne signifie pas que tu doives accepter toutes les tâches absurdes de ton chef mais il faut savoir dire “non” de façon délicate.

Qu’est-ce qu’il vaut mieux dire : “J’aurais aimé aider mais je n’ai pas la possibilité en ce moment”, “Je suis prêt à accepter des responsabilités supplémentaires mais j’ai peur de ne pas être compétent pour effectuer cette tâche et je n’ai pas envie de vous décevoir”, “Je serais content d’avoir une nouvelle mission mais dans ce cas pourrions-nous discuter qui pourrait prendre une partie de mes responsabilités afin de ne pas affecter le résultat global ?”.

4. " Je vais essayer "

La phrase " Je vais essayer " implique la possibilité d’un échec. Par conséquent, lorsque, en réponse à la demande de ton chef de faire quelque chose dans un certain délai, tu réponds de cette manière, tu n’assumes pas la responsabilité. De plus, tu ne donnes aucune réponse précise, ce qui peut être énervant. Si tu es sûr de pouvoir terminer à temps, dis-le, sinon, explique pourquoi ce n’est pas possible et demande éventuellement de l’aide ou une extension du délai.

Qu’est-ce qu’il est mieux de dire : “Ce sera fait”, “Pour le faire à temps, j’aurai besoin de...”

5. " Mais nous avons toujours fait ainsi "

Un bon chef appréciera sans doute la capacité de ses employés à être flexibles et à s’adapter aux changements au travail. Ainsi, si tu dis que vous avez toujours tout fait d’une certaine manière et que tu ne comprends pas le besoin de changer quoique ce soit, tu montres que tu n’es pas prêt à évoluer et réagir en faveur de l’entreprise.

Qu’est-ce qu’il vaut mieux dire : “C’est une bonne idée. Comment ça marche ?”, “C’est une approche différente. Pourrions-nous discuter ses avantages et ses défauts ?”.

6. " C’est impossible, je ne peux rien y faire "

Si tu commets une erreur et dis que tu ne peux rien y faire, tu montres ton attitude passive ou même négative vis-à-vis du problème. Pense plutôt à proposer des solutions ou expliquer pourquoi il est impossible de le résoudre.

Qu’est-ce qu’il vaut mieux dire : “Je propose de discuter de ce qu’on peut faire dans ces circonstances”, “Voici ce que je pourrais faire...”

7. " Je pourrais avoir tort mais..." / " Ce n’est peut-être pas une bonne idée mais..."

En disant ce genre de choses, tu montres que tu n’es, toi-même pas sûr de ton idée, ce qui réduit l’importance et la valeur de ton message. Il est fort probable que ton chef entendra uniquement que ton idée est bête ou que tu te trompes.

Qu’est-ce qu’il vaut mieux dire : présente ton idée en commençant par “Je pense que”, “Je suis sûr que”, “Je recommande de”.

8. " Vous vous trompez "

Il vaut mieux ne pas dire à ton chef qu’il a tort, surtout devant d’autres employés, même s’il se trompe vraiment. En prononçant une telle phrase tu saupes son autorité. Des critiques directes risquent d’avoir des conséquences négatives pour toi : par exemple, tu ne seras plus invité à participer aux négociations ou tes propositions ne seront pas prises en compte. Si l’erreur de ton chef n’est pas importante, il est mieux de l’ignorer, dans le cas contraire, il est conseillé de faire attention à ce que tu dis et de bien choisir le ton.

Qu’est-ce qu’il vaut mieux dire : “J’ai peut-être mal compris mais...”, “Le problème c’est que je n’ai pas les mêmes informations. Laissez-moi vérifier et revenir vers vous”.

9. " J’ai fait ce que j’ai pu "

Cette phrase ressemble à une excuse même si tu as vraiment fait tout ton possible pour sauver la situation. Si tu as commis une erreur professionnelle, essaie d’abord de la corriger, propose des solutions possibles et s’il est vraiment impossible de faire quoi que ce soit, dis que la prochaine fois tu feras tout comme il faut.

Qu’est-ce qu’il vaut mieux dire : “Je propose de discuter ce qu’on peut faire dans cette situation”, “Je serais ravi de réessayer”, “Je vous assure que la prochaine fois je ferai tout comme il faut”.

10. " ...ou je démissionne "

L’ultimatum est une très mauvaise idée dans presque toute situation. La phrase “Si vous ne faites pas cela, je démissionne ” sonne comme une menace, et ce n’est pas professionnel de faire ce genre de déclarations. Très probablement, en l’entendant, ton chef commencera immédiatement à te chercher un remplaçant, te considérant comme un employé peu fiable qui recourt au chantage. Si tu choisis de dire cette phrase à ton patron, sois prêt à partir.

Qu’est-ce qu’il vaut mieux dire : rien.

Et toi, as-tu déjà dit ce genre de phrases à ton chef ? Quelles en étaient les conséquences ? N’hésite pas à partager ton histoire avec nous dans les commentaires.

Partager cet article