Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

11 Choses ordinaires que l’on raconte sur les réseaux sociaux alors que l’on ne devrait pas

223-
886

Dans le monde actuel, nombreux sont ceux qui veulent à la fois être célèbres et protéger leurs données personnelles. Internet semble être l’endroit le plus logique où partager ses émotions et ses pensées. Mais cet espace est-il aussi sûr qu’on le pense ?

Chez Sympa, en étudiant le sujet, nous sommes tombés sur une recherche intéressante. Il s’avère qu’il existe une différence flagrante entre le public auquel on pense s’adresser et les personnes qui consultent réellement les posts que l’on publie. Alors, quelles sont les informations que l’on devrait partager avec prudence ? Tu trouveras toutes les réponses dans cet article et grâce au bonus, tu sauras quand il est préférable de se déconnecter du monde virtuel.

Informations sur l’adresse du domicile

Personne ne publie de son propre chef des informations sur son lieu de résidence exact. Mais si on vérifie bien toutes les publications et les commentaires, il ne s’avère pas compliqué de l’identifier. Des photos de la vue depuis la fenêtre, des stories enregistrées dans le magasin le plus proche, des commentaires sur les horaires et le fonctionnement des transports en commun : tout cela donne aux curieux beaucoup d’indices sur l’endroit où vit exactement telle ou telle personne.

De plus, la plupart des gens ne font pas attention à ce qui apparaît exactement sur les photos qu’ils partagent sur les réseaux. Par exemple, on poste une photo d’un délicieux gâteau ou d’un chat sans se rendre compte qu’il y a un courrier ou un colis livré avec une adresse clairement indiquée. Par conséquent, on montre souvent des informations que l’on n’avait pourtant pas l’intention de partager avec le monde extérieur.

  • Si, toutefois, tu as décidé de publier une photo en ligne, il y a des règles à suivre. Vérifie qu’il n’y a aucune information supplémentaire en arrière-plan : ni voiture avec la plaque d’immatriculation visible, ni adresse du domicile ou du lieu de travail. Sache aussi qu’une photo prise devant un miroir révèle tout ce qu’il y a dans la pièce. Retiens bien que l’on n’est jamais trop prudent et qu’il ne faut pas considérer la sécurité comme acquise. © Tom Marino / Quora

Géolocalisation activée

La géolocalisation activée localise toutes les photos par défaut. Lorsque l’on poste une photo, le nom de l’appareil avec lequel elle a été prise est également affiché. Et parfois, on ajoute même le nom exact de l’endroit où la photo a été prise. Et c’est comme cela que les informations confidentielles deviennent publiques.

Persona non grata pourrait découvrir ces informations. Par exemple, un salarié prend une heure sur son temps de travail pour se rendre à la banque ou à un rendez-vous chez le médecin et publie une photo en taguant un endroit complètement différent. En faisant cela, cette personne risque d’avoir des soucis au travail.

  • Il vaut mieux désactiver complètement la géolocalisation. Cela se fait dans les paramètres du téléphone. En ce qui concerne les photos déjà publiées, les données de géolocalisation peuvent être effacées à l’aide de diverses applications, par exemple Exify. © windstrider13 / Reddit
  • Un de mes employés a pris sa journée car il ne se sentait pas bien. Pendant la pause déjeuner, j’ouvre mon Instagram et je tombe par hasard sur ses stories faites lors d’un pique-nique à la campagne. Il avait l’air très en forme. J’ai dû le convoquer et lui mettre un avertissement. Heureusement, cela s’est bien terminé et il n’a pas été licencié.

Trop d’informations personnelles

Dans notre quête de nouveaux abonnés et de mentions " J’aime “, on est souvent trop francs. On publie une photo lors de notre jogging matinal, une photo prise dans notre café préféré, où l’on a l’habitude de prendre le petit-déjeuner, un message envoyé par une salle de sport, on parle d’une situation marrante au bureau et de nos soirées entre amis dans un bar. En voulant montrer au monde entier à quel point ta vie est remplie, tu communiques également beaucoup trop d’informations aux inconnus qui te suivent sur les réseaux sociaux.

En fonction des mentions ” J’aime “, les chercheurs peuvent dresser le portrait complet d’une personne en identifiant ses habitudes, ses opinions politiques et même son histoire familiale. Sans parler des utilisateurs qui partagent volontairement beaucoup de données sur leur vie privée. Tu savais que ces informations sont désormais activement utilisées par les banques, les compagnies d’assurance et les futurs employeurs ? Les experts recommandent de revoir régulièrement les ” anciennes " publications et de supprimer celles qui ne servent plus à rien ou qui ont un caractère douteux.

Sois prudent concernant les tests et quiz en ligne. Surtout s’ils contiennent questions suspectes telles que le nom de ton premier animal. Ces informations sont généralement utilisées en tant que questions secrètes afin de protéger la confidentialité de tes comptes. Il vaut donc mieux éviter de les partager.

  • J’ai l’impression que la plupart des utilisateurs des réseaux sociaux n’ont aucune idée de ce que sont les données personnelles. En regardant tout simplement quelques publications, on peut facilement trouver l’adresse du domicile exact de la personne. © TerrorAlpaca / Reddit
  • Un individu harcelait et insultait mon neveu sur internet. J’ai donc décidé de savoir qui c’était et, en une demi-heure à peine, j’ai découvert son nom, le nom de l’entreprise où il travaille, la ville où il vit. J’ai même trouvé une photo de sa maison et j’aurais facilement pu trouver son adresse exacte à l’aide des cartes en ligne. Finalement j’ai laissé tomber. Mais l’idée même que n’importe qui puisse trouver autant d’informations sur un parfait inconnu m’a fait revoir mon attitude envers la sécurité des données personnelles sur internet. © Swalksies / Reddit
  • Ma mère et ma tante ont failli se faire arnaquer par un escroc. En se faisant passer pour une autre tante, il envoyait des messages qui disaient que sa fille avait besoin d’argent en urgence pour une opération. Et tout cela a pu arriver parce que la tante dont l’identité a été usurpée a plusieurs fois mentionné sur les réseaux sociaux le nom de sa fille, son lieu de résidence et d’autres détails personnels.

Chatter avec des inconnus

Il arrive parfois que l’on n’ait jamais rencontré dans la vie réelle certains de nos amis sur les réseaux sociaux. Mais une communication fréquente crée l’illusion d’une vraie relation. Ces relations sont généralement basées sur des " signes de confiance ". Autrement dit, l’interlocuteur partage quelque chose d’intime avec toi, et toi, à ton tour, soit tu révèles certains de tes secrets, soit tu gardes le silence. Mais il est vrai que cette dernière option est susceptible de détruire les racines d’une amitié naissante.

Il faut quand même faire attention, car cela peut être un piège. Réfléchis bien avant de révéler quelque chose de personnel. Si tu veux vraiment partager quelque chose, fonce ! Mais si tu te sens obligé de le faire parce que ton interlocuteur t’a confié un secret, il vaut mieux refuser poliment et faire comprendre que tu n’en parles à personne.

  • Sur Facebook, j’ai rejoint un groupe au contenu divertissant. Mais un de mes commentaires a offensé l’un des administrateurs. Au début, il a exprimé son mécontentement, puis s’est éloigné du sujet et s’est mis à m’insulter. Pour ce faire, il cherchait sur ma page personnelle d’éventuelles informations me concernant. Cela fut un vrai choc pour moi. J’ai immédiatement bloqué cette personne et j’ai quitté le groupe. Maintenant, je suis beaucoup plus prudente et ne sélectionne que des pages qui me semblent pertinentes pour mon travail. © Lynne Hunter / Quora

  • Je suis allée sur la page fan d’un groupe de musique et j’ai posé une question innocente, genre, “Quelqu’un a-t-il déjà rencontré un faux fan ?” Deux heures plus tard, j’y suis retournée et il s’est avéré que ma publication avait fait le buzz : seul un quart des messages contenait une réponse à ma question, pour le reste ce n’étaient des insultes à mon égard. J’ai dû supprimer le post. Maintenant, je réfléchis toujours avant de publier quoi que ce soit. © Annabel Doughty / Quora
  • J’ai créé une page Facebook sur la vie de notre ville. J’ai environ 15 000 abonnés, y compris de divers services municipaux. Une fois, j’ai regardé une vidéo sur YouTube et j’ai décidé de laisser un commentaire. Et ensuite, je l’ai partagée dans un autre groupe. Le lendemain matin, j’allume mon téléphone et je vois des centaines de messages ! Il s’avère que j’avais laissé ce commentaire avec le compte de la page... Les gens m’insultaient, me menaçaient, essayaient de m’appeler. J’avais peur de sortir de chez moi. Mais j’en ai tiré une leçon : réfléchis bien avant de dire quoi que ce soit. Surtout sur internet. © Anonymous / Quora

Photos et vidéos d’amis

Partager des photos et des vidéos de tes amis sur les réseaux sociaux ? Pourquoi pas, si cela ne les dérange pas. Mais il vaut mieux toujours clarifier ce point avec eux avant de publier quoi que ce soit. Tu ne dois surtout pas annoncer au monde entier via les réseaux sociaux qu’un couple de tes amis s’est marié, ou qu’ils sont devenus parents, ou bien qu’ils ont acheté un appartement et organisent une pendaison de crémaillère. S’ils souhaitent l’annoncer au public, ils feront une publication eux-mêmes. Il faut également faire attention aux photos sur lesquelles il y a des inconnus.

Captures d’écran de messages personnels

Parfois, nos conversations personnelles sont si hilarantes que l’on est tout simplement obligé de faire une capture d’écran et de la partager sur sa page personnelle. En règle générale, ces publications suscitent l’intérêt et génèrent beaucoup de likes.

Mais le revers de la médaille est qu’il y a de fortes chances que tes amis ne partagent plus leurs secrets avec toi. Personne n’a envie que les gens connaissent leurs secrets intimes, leurs chagrins ou bien se moquent de leurs fautes d’orthographe.

Plaintes au sujet du patron et photos du bureau

Il ne faut jamais critiquer ta vie professionnelle ou bien publier des déclarations enflammées au sujet de ton patron sur les réseaux sociaux. Même si le boss n’est pas dans ta liste d’amis, il y a toujours un " gentil " collègue qui, pour améliorer ses perspectives de carrière, peut partager ce post avec lui.

Il faut également s’abstenir de publier des photos prises au bureau. Le petit écran du téléphone ne te permet pas de voir tous les détails, alors que des informations confidentielles peuvent apparaitre sur la photo : l’écran de l’ordinateur, un post-it avec un mot de passe à côté du clavier, ou bien un dossier avec le nom du dernier projet. La divulgation de telles données peut provoquer ton licenciement, et ce dans les meilleurs des cas.

  • Nous avons eu un vendredi de folie : nous avons préparé plein de commandes. J’ai photographié la caisse et je l’ai postée sur les réseaux sociaux. Le lendemain, mon patron m’a appelé et m’a dit que l’une des clientes s’était plainte de l’apparition de ses données personnelles sur internet. En effet, on pouvait voir ses nom, prénom et numéro de téléphone sur la photo. Résultat des courses : j’ai été licencié. © JCdaSpy / Reddit
  • Supprime tout simplement la signature automatique “Envoyé depuis un mobile” dans ton e-mail. Personne n’a besoin de savoir que tu ne l’as pas envoyé depuis ton ordinateur. © FrankGrimesIV / Reddit

Publications au sujet de sa moitié

Internet n’est pas l’endroit idéal pour parler du comportement de ta moitié. Parfois, on n’est pas prêt à partager certains détails de notre vie privée même avec nos meilleurs amis. Mais on arrive à en parler à de parfaits inconnus. Pourtant, tu le sais bien, l’anonymat sur internet n’existe pas.

Tôt ou tard, la querelle s’apaisera et ce n’est sûrement pas une publication sur le Web qui aidera à calmer les tensions. Mais la confiance sera perdue. Quand on réalise que notre conjoint peut à tout moment balancer des choses très intimes sur internet, on ne partage plus grand chose avec lui.

Photos des virées entre amis

Si tu as un doute sur des informations ou une photo personnelle à poster sur internet, fais le test " grand-mère et enfant ". Si la photo en question peut être montrée sans avoir honte, à la fois à ta mamie bien-aimée et à un bambin, alors tu peux y aller.

Faire la fête c’est génial ! Mais lors des virées entre amis il vaut mieux ne pas sortir son téléphone pour filmer tout et n’importe quoi : tes collègues ou ton futur patron n’ont pas besoin de tout savoir de ta vie en dehors du travail.

  • Une de mes amies adorait poster des photos de nos virées entre filles sur internet. Elle prenait en photo littéralement tout ce qui se passait : la nourriture, nos tenues, nos danses endiablées. Mais après que tous nos collègues de travail ont commencé à discuter avec beaucoup d’enthousiasme de tous les détails de nos soirées, nous lui avons demandé d’arrêter de le faire. Elle l’a très mal pris.

Mentionner des personnes qui ne sont pas sur les réseaux sociaux

En voulant montrer au monde entier à quel point on aime nos proches, on leur souhaite souvent bon anniversaire via les réseaux sociaux. C’est très sympa. Mais si la personne n’est pas sur Facebook, c’est juste bizarre.

Par exemple, on poste des cartes de vœux pour nos enfants, qui, en raison de leur jeune âge, n’ont pas encore de page personnelle. Le petit ne verra donc pas cette attention et ne pourra pas apprécier le geste. En revanche, beaucoup de gens connaîtront sa date de naissance, son âge, le gâteau qu’il a mangé et les cadeaux qu’il a pu recevoir, ce qui est plutôt confidentiel.

Photos des enfants

De manière générale, il ne faut pas publier des photos d’enfants sur les réseaux sociaux. Aucun de nous ne serait très heureux de grandir avec un album de photos personnelles en ligne. Premièrement, ce n’est pas très éthique de publier des photos de bébés qui ne peuvent pas donner leur consentement. Deuxièmement, c’est dangereux.

De plus, il ne faut pas publier d’images où l’enfant est capricieux, se sent mal ou est triste à cause de ses mauvaises notes. Tôt ou tard, l’enfant va grandir et ces photos pourraient éventuellement être prises en compte lors de son entrée à l’université ou de son entretien d’embauche. De plus, il n’aura aucune envie à l’adolescence de revoir en ligne toutes ces photos de lui petit.

La création d’une page privée n’est pas une bonne solution non plus. Si les parents se soucient vraiment de la vie de leurs enfants, les autres membres de la famille pourraient quant à eux partager des photos de l’enfant sur des profils publics.

  • J’ai créé un groupe Facebook fermé dédié à mon bébé. J’y poste des photos. Seuls mes amis et mes parents y ont accès. © dontgetcutewithme / Reddit
  • Je ne poste pas de photos de mon enfant sur les réseaux. J’ai également demandé aux grands-parents de ne rien publier sans ma permission et je me suis heurtée à un mur d’incompréhension. Mais ils ne comprennent tout simplement pas comment fonctionne la sécurité sur internet. Ma belle-mère a beaucoup d’amis qu’elle ne connait même pas et mon père a une page publique. © ima_mandolin / Reddit
  • Je travaille dans une école primaire et je consacre beaucoup de temps à discuter avec les enfants des problèmes de sécurité sur internet. Il y a quelques années, j’ai commencé à demander aux élèves s’ils aimaient le fait que leurs parents publient des photos d’eux sur les réseaux sociaux. La majorité a répondu non. Certains enfants ont même essayé d’en parler avec leurs parents, mais ils ne les ont pas pris au sérieux. © 41potatoes / Reddit

Bonus : il faut parfois se déconnecter des réseaux sociaux

Il y a des moments dans la vie où il vaut mieux éviter d’utiliser son téléphone ou son ordinateur, afin d’éviter de se retrouver dans une situation délicate. Bien sûr, communiquer avec des gens peut être une aide précieuse dans des moments difficiles, mais on regrette souvent par la suite ces instants de “faiblesse” partagés avec tout le monde.

Il vaut donc mieux éviter de s’attarder sur les réseaux sociaux :

  • Lorsque l’on a un coup de blues.
  • Après ou pendant une grosse soirée.
  • Lorsque l’on est stressé.
  • Lorsque l’on est fatigué ou malade.
  • Lorsque l’on est en colère.

Alors, vas-tu revoir ton utilisation des réseaux sociaux et essayer de sécuriser tes données personnelles ? Et toi, as-tu déjà regretté d’avoir posté quoi que ce soit sur internet ? N’hésite pas à partager ton expérience avec nous dans les commentaires !

Photo de couverture Pixabay
223-
886
Partager cet article