18 Choses inutiles qu’on garde pendant des années, alors qu’il est grand temps de s’en débarrasser

Il y a un an, j’ai participé à un marathon de désencombrement en ligne organisé par l’une de mes amies. Après trois semaines de tri sans hâte, j’ai débarrassé notre deux-pièces de onze cartons d’objets inutiles. J’en ai jeté à la poubelle, donné à des associations caritatives ou vendu sur internet. Désormais, j’ai plus de place dans mon appartement et je respire mieux.

L’essentiel est de toujours regarder ton lieu d’habitation comme si tu le voyais pour la première fois. Examine chaque boîte, chaque aimant, chaque bout de papier, et demande-toi si tu en as vraiment besoin. J’ai décidé de partager mon expérience avec les lecteurs de Sympa et de leur raconter quelles sont les choses qu’ils peuvent jeter sans regrets dès maintenant. Et à la fin, tu trouveras un bonus sur le tri dans l’espace numérique.

Le linge de lit et de bain usé

La literie crée non seulement le style de la chambre, mais a également une incidence sur la qualité du sommeil. Il est vrai que nos vieilles parures de linge nous sont très chères, mais cela vaut le coup de les regarder en prenant du recul : des bouloches et des trous ici et là, et les roses de la housse de couette sont devenues ternes avec le temps. Commence par sélectionner les deux sets les plus usés et élimine-les. Ainsi, tu seras motivé à renouveler ta literie.

Ce n’est pas la peine de jeter le linge de lit et les serviettes élimées à la poubelle : ils feront le bonheur des maisons de retraite (pour en faire des chiffons) et des refuges animaliers. Ainsi, tu te délestes de l’inutile et fais un bon geste à la fois.

Les cintres des magasins de vêtements et du pressing

Souvent, l’habitude de ne rien jeter nous a été inculquée par nos parents économes, mais maintenant, elle a rarement du sens. Les cintres trop fragiles qu’on obtient gratuitement en achetant des vêtements dans des boutiques ou après le nettoyage à sec, ne supportent pas bien le poids et ont l’air inesthétiques. Tu es certainement en mesure de les remplacer par des accessoires plus solides.

Les objets dépareillés

Les chaussettes, les gants ou les boucles d’oreilles peuvent avoir une valeur sentimentale pour toi, mais si des deux accessoires il n’en reste qu’un, tu n’as aucun intérêt à le garder. Lorsqu’il s’agit des bijoux en or, tu peux les revendre à une boutique de rachat d’or ou les faire fondre pour en fabriquer un bijou tout neuf. Par contre, si tu possèdes une mitaine, une chaussette ou encore un bijou fantaisie qui ne retrouveront plus jamais leur paire, tu peux t’en séparer aussitôt.

Les cartes de visite et les cartes de fidélité inutiles

Beaucoup de boutiques et d’établissements de commerce offrent à leurs clients des cartes de réductions ou de fidélité, des flyers pour participer à des promos, etc. Pourtant, si tu n’as pas aimé l’accueil ou si l’enseigne se trouve loin et que tu ne vas pas la fréquenter, il n’y a aucun sens à garder ces cartes. Il en va de même pour les cartes de visite épisodiques, surtout si tu les as reçues quelques années plus tôt et que tu ne les as jamais utilisées.

Les sous-vêtements usés

Même si tu es la seule personne à voir tes sous-vêtements, tu ne devrais pas porter des soutiens-gorge étirés ou des culottes couvertes de bouloches. Cette négligence impacte ton estime de soi, car en acceptant le pire, tu te prives de ce que tu mérites vraiment.

De plus, un soutien-gorge a une durée de vie entre six et douze mois en moyenne, puis il cesse de remplir sa fonction, à savoir bien soutenir la poitrine.

Les boîtes vides

On a du mal à expliquer ce qui nous fait garder toutes sortes de boîtes. On le fait sûrement au cas où. Soyons honnêtes : l’éventualité que tu aies à nouveau besoin de l’emballage de ton téléviseur, de tes patins, de ton jeu de construction ou de ton sucrier est quasi nulle. Tu peux donc déposer les cartons inutiles dans un centre de recyclage et contribuer ainsi à la protection de l’environnement.

Les vêtements et les chaussures qui ne correspondent plus à ton mode de vie

Avant, j’adorais les minijupes et les robes courtes. Maintenant, ma silhouette me permet toujours de porter ces habits, mais je n’ai plus aucune envie d’exposer mes jambes, et il est peu probable que ce désir revienne. J’ai donc fait un tri implacable dans ma garde-robe et me suis débarrassée des vêtements et des chaussures qui ne sont plus conformes à mon style.

J’ai vendu les habits qui étaient en parfait état sur internet et j’ai donné le reste aux organismes qui aident les familles vulnérables (il y en a dans presque tous les quartiers). Cela fait plaisir de donner une deuxième vie aux doudounes dont tu as eu marre, aux bonnets achetés sur impulsion ou aux chemisiers acquis lors des soldes, et de savoir qu’ils seront bienvenus dans la garde-rode des autres femmes.

Les câbles et les étuis d’anciens téléphones portables

Là aussi, il faut du bon sens : les coques des portables que tu as déjà jetés ne servent à rien. Les chargeurs peuvent encore servir si tu utilises des modèles de la même marque, sinon il vaut mieux les donner, par exemple, à tes collègues. Les clés USB et les disques abîmés ne représentent plus aucune valeur, n’hésite donc pas à t’en débarrasser.

Les bijoux fantaisie et les accessoires que tu n’as pas l’intention de porter

J’aime les bijoux fantaisie pour leur large gamme et leurs prix abordables. Cela me permet d’opter pour un bijou hyper tendance au lieu d’un classique indémodable. Cependant, un an plus tard, je constate qu’il n’est plus du tout à la mode et que je ne le porterai pas au cours des 20 prochaines années.

C’est pareil pour les sacs pas chers, les écharpes et les foulards qui ont été achetés pour une occasion et qui ne sont plus de mon goût. Tous ces accessoires sont à revendre ou à donner sans regret. Ils ont tout pour faire le bonheur de quelqu’un d’autre.

Les déchets de papier

Des bons de garantie expirés, des contrats de location vieux de dix ans, des carnets qu’on n’ouvre plus — on a souvent l’habitude de garder ce genre de paperasses. Tout cela, avec les boîtes, que j’ai déjà mentionnées, devrait finir au centre de recyclage ou tout simplement à la poubelle, au lieu de voyager d’une étagère à une autre.

Tous les produits périmés

Je jette immédiatement les aliments périmés. Mais lorsque j’ai décidé de vérifier les dates limites de consommation des médicaments, des cosmétiques, des produits d’entretien et d’hygiène, le constat n’a pas été des plus agréables et j’ai envoyé à la poubelle la moitié de tout cela. Je ne sais pas ce que je risque en utilisant une crème pour le visage ou un nettoyant périmé, mais à quoi bon faire des expériences sur soi-même et mettre en danger ma santé ?

Les jouets cassés ou inutiles

Persuader son enfant de se séparer de quelques jouets, même s’il n’y fait pas attention depuis longtemps, n’est pas la chose la plus facile. Mais les bambins grandissent, leurs intérêts changent et un écolier finit par oublier sa pyramide et passe à autre chose. Chez nous donc, il y a une règle de deux cartons : lorsque les jouets n’y rentrent plus, on fait un tri.

Nous jetons les jouets cassés, et donnons ceux dont notre fils ne se sert plus à des associations ou les revendons sur internet. Nous investissons l’argent que cela rapporte dans l’achat d’un autre jouet sans dépenser une partie du salaire pour un camion ou un jeu de construction. Cela permet d’économiser et d’éliminer l’inutile.

La vaisselle ébréchée, abimée ou qui ne te fait pas plaisir

Non seulement la vaisselle ébréchée n’est pas esthétique, mais elle est également dangereuse. Ainsi, la cuisson dans un plat à four ou dans une poêle avec un revêtement de téflon endommagé peut entraîner la fièvre des polymères. N’attends donc pas de te débarrasser de ces ustensiles. Après le plat à four, j’ai dit au revoir aux casseroles abimées pour éviter les risques.

Ensuite, j’ai vendu le service à thé offert 10 ans plus tôt par quelqu’un de la famille et que je n’ai jamais sorti de l’armoire de cuisine. Il n’est pas à mon goût, et cela ne sert à rien de le garder pendant encore 20 ans dans l’espoir qu’il me plairait un jour. Je parie que tu possèdes aussi ce genre de cadeaux.

Les livres que tu ne veux pas relire

J’aime beaucoup les livres papier et j’en achète souvent. Mais dans ma collection, il y a des éditions que j’ai lues une fois et que je ne veux pas ouvrir à nouveau ou transmettre à mes enfants. Je ne vois aucun intérêt à les garder, mais je n’ai pas eu le courage de les jeter. J’ai alors rassemblé tous ces bouquins et je les ai donnés à la bibliothèque la plus proche, celle que nous visitons avec mon fils. Là, ils ont été acceptés très volontiers. Et je suis heureuse de savoir qu’ils apporteront de la joie à d’autres lecteurs.

Les fleurs de douche et brosses à dents qu’on n’utilise plus

Les spécialistes préconisent de changer la brosse à dents tous les trois ou quatre mois, voire plus souvent si l’on tombe malade. La durée de vie des éponges de douche est de six mois en moyenne, puis elles deviennent un terreau pour les champignons et les bactéries. Rappelle-toi quand tu as changé tes produits d’hygiène pour la dernière fois et remplace-les, ce n’est pas seulement agréable, mais aussi bon pour ta santé.

Tout ce qui est cassé et tout ce que tu n’utilises plus

Une cafetière en panne ou une bouilloire qui ne s’allume plus, une horloge qui ne marche pas et des bottes sans bonbouts. On peut retrouver ce genre d’objets dans presque tous les appartements. On les garde, parce qu’on se dit qu’on va les faire réparer plus tard, mais tu devrais évaluer chacun de ces objets et répondre honnêtement aux questions : “Peut-on encore le remettre en état ? Cela vaut vraiment le coup ?” Si oui, fais-le réparer dans un atelier ou toi-même, sinon, jette-le et n’encombre pas ta maison.

Les souvenirs et les aimants qui ne t’apportent pas de joie

Nous avons tendance à garder par politesse les bibelots bon marché offerts par des collègues ou des parents à leur retour de vacances. Tous ces aimants un peu kitch ne sont pas toujours agréables à voir et ne font que collecter de la poussière. Porte un regard nouveau sur ces souvenirs et n’en garde que ceux que tu aimes bien ou qui ont une valeur sentimentale. Débarrasse-toi du reste.

Tout ce qui est sec ou vide

Enfant, je n’ai jamais jeté de stylos, car je pouvais acheter des recharges. Maintenant, le prix des fournitures scolaires est bas et il est plus facile d’en acheter d’autres que de trouver des pièces de recharge nécessaires. Personne ne ravive les feutres desséchés, quand ils arrêtent d’écrire, il ne sert donc à rien de les garder. Fais un tri et jette tout ce qui a déjà séché, du vernis à ongles aux vieux marqueurs.

Entre autres, tu devrais envoyer à la poubelle les bouteilles de parfum qui sont déjà vides ou qui ont passé trop de temps sur l’étagère. Les experts affirment que l’eau de toilette se garde de trois à cinq ans, voire moins, si les rayons du soleil tombent dessus. Les parfums périmés peuvent provoquer des allergies ou tout simplement changer l’odeur. Alors, à quoi bon risquer ?

Bonus : n’oublie pas de mettre de l’ordre dans tes courriels et dans tes réseaux sociaux

On n’imagine pas la vie moderne sans communication sur internet, et donc là aussi, cela vaut le coup de mettre les choses en ordre. Parcours ta liste d’amis sur les réseaux sociaux et demande-toi si tu veux vraiment maintenir une relation avec tous ces gens. Si tu as du mal à te rappeler une personne ou si sur sa page il n’y a qu’une seule publication et elle date de 2015, pourquoi garder ce contact ?

Il y avait plus de 25 mille lettres dans ma boîte mail, après le tri, il en reste 10 fois moins. À cause de trop de spam et de notifications inutiles, je n’ai pas vu quelques messages professionnels importants et je ne suis tombée dessus que lors du grand ménage dans mes mails. Ainsi, cela vaut la peine de faire un tri au moins deux fois par an pour ne pas rater de belles opportunités.

Selon toi, quelles sont les choses à jeter absolument pour désencombrer sa maison ? N’hésite pas à enrichir notre liste et à citer les objets inutiles dans les commentaires !

Photo de couverture depositphotos
Partager cet article