Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

9 Astuces qui t’aideront à choisir le bon jean sans passer par la cabine d’essayage

-13-
851

Le tout premier jean s’appelait “salopette à la taille”. Aujourd’hui, presque tout le monde possède ce vêtement dans sa garde-robe, et même en plusieurs exemplaires. Malgré cela, il n’est pas facile de trouver le bon jean : l’un perd rapidement sa forme, l’autre s’avère trop grand ou trop petit. Et cela est terriblement décevant !

Chez Sympa, nous avons appris comment choisir son jean idéal “selon la méthode scientifique” afin d’éviter des dépenses inutiles, des larmes et, surtout, les cabines d’essayage.

Prendre la mesure le long de la ligne de taille entre le nombril et la colonne vertébrale

Pas besoin de faire la queue à la cabine d’essayage pour savoir si le jean te va. Il suffit de fermer le bouton, de prendre le pantalon par la ceinture et de l’appliquer à la taille entre le nombril et la ligne de la colonne vertébrale. Si les longueurs coïncident, c’est la bonne taille. Cette méthode fonctionne pour la plupart des silhouettes, mais elle n’est pas universelle, il faut donc tenir compte des particularités de chaque morphologie.

Mesure par les épaules

On peut deviner comment le jean s’ajustera (ou pas) à nos hanches sans essayages inutiles. Pour ce faire, on prend la partie la plus large du pantalon au niveau des hanches et on la place au niveau de la poitrine entre nos deux épaules. Si le jean est légèrement plus large que les épaules, il t’ira parfaitement.

Si cette mesure est plus petite ou beaucoup plus grande que la distance entre les deux épaules, ce n’est pas la bonne taille. Le jean sera trop serré ou, au contraire, trop ample. Cette méthode convient à celles et ceux dont les épaules et les hanches sont de la même largeur. Pour les personnes dont les épaules sont plus étroites, ou vice versa, la méthode peut ne pas fonctionner.

Attention aux coutures latérales

Fais très attention au placement des coutures latérales. Elles doivent être situées strictement au milieu de la jambe. Si la couture semble partir sur le côté ou changer de direction, il vaut mieux renoncer à ce jean : la couture déformera les proportions. Les jambes paraîtront inévitablement plus massives ou mal proportionnées.

Composition

Généralement, les jeans en coton sont recherchés. Mais un nouveau pantalon composé à 100% de cette matière ne te ravira pas pendant longtemps. Lorsqu’on reste assis pendant un moment, le denim commence à perdre sa forme et à s’étirer. Par conséquent, il vaut mieux que de l’élasthanne fasse partie de la composition. Son pourcentage dépend de la coupe du pantalon.

Pour les jeans de coupe classique, la valeur acceptable est de 2 à 3%, et pour les jeans plus moulants, comme le skinny, il est conseillé d’avoir jusqu’à 10% d’élasthanne ou de lycra. Sinon, le jean risque de se bailler au niveau des genoux et de se détendre au niveau des hanches. Dans ce cas, même le lavage ne redonnera pas au pantalon sa forme initiale.

Tissage du textile

Le plus souvent, le jean a un tissage à droite : les fibres du tissu sont dirigées en diagonale vers la droite. Il existe également un tissage “à chevrons” vers la gauche. Ce dernier est particulièrement avantageux : les fils sont dirigés l’un vers l’autre et convergent au centre de la jambe, ce qui empêche cette dernière de s’entortiller lors de la marche.

La taille

Lors du choix d’un jean, il peut être difficile de déterminer la bonne taille au niveau de la ceinture. Il existe un moyen simple de la découvrir dans la cabine d’essayage. Si un ou deux doigts passent sous la ceinture, la taille est parfaite. Une paume passe : cela signifie que le jean est trop grand. Mais si tu n’arrives pas à mettre un doigt derrière la ceinture, renonce à ce pantalon, sinon la ceinture risque de trop serrer au niveau du ventre lorsque tu le porteras.

Les chaussures

Afin de faire le bon choix et de ne pas regretter l’argent dépensé, essaie ton nouveau pantalon avec les chaussures que tu comptes porter en même temps. Cela permet de voir l’ouverture du talon et des orteils, évaluer les éléments dans leur ensemble, ainsi que la longueur du jean. Au fait, cette dernière dépend du style. Par exemple, les pantalons évasés sont généralement assez longs : la distance entre le sol et l’ourlet doit être d’environ 2 cm. Pour le skinny, il doit s’arrêter à la cheville.

Les poches

Le décor des poches situées à l’arrière joue un rôle important. Pour les personnes aux formes voluptueuses qui ne tiennent pas à souligner davantage leurs courbes, il est préférable d’oublier les broderies, les rabats et autres détails sur les poches. Au contraire, si tu penses qu’il manque du volume, ces éléments en ajouteront en un rien de temps.

La largeur de la jambe

Ce paramètre dépend également de la silhouette et du modèle du pantalon. Cependant, si le pantalon est raccourci, il faut s’assurer que sa jambe n’est pas trop large : elle rapetissera visuellement la personne et faussera les proportions. Plus le jean est large au niveau de l’ourlet, plus la silhouette paraîtra volumineuse. Il vaut mieux avoir les jambes du pantalon bien ajustées au niveau des cuisses.

Quel style de jean préfères-tu ? Avec quoi portes-tu ton jean préféré ? N’hésite pas à partager ton avis dans les commentaires !

-13-
851
Partager cet article