9 Conseils pour faire ses courses au supermarché et éviter les pièges des publicitaires

Se rendre au supermarché fait partie de notre routine quotidienne ou hebdomadaire. Pour certaines personnes, cette activité est relativement plaisante, mais pour d’autres, c’est tout le contraire. Chaque individu sillonne les allées à sa manière, et cette action en dit long sur sa personnalité et son mode de vie. Mais, dans un supermarché, savais-tu que derrière les étalages remplis d’aliments se cachent des stratégies visant à influencer tes décisions ?

Chez Sympa, nous avons aujourd’hui décidé de partager avec toi 9 conseils pour effectuer tes achats intelligemment. En lisant l’article jusqu’à la fin, tu pourras éviter de tomber dans les pièges du marketing.

1. Les articles placés derrière sont les meilleurs

Le système de stockage alimentaire est régi par une règle suivie par les commerçants : que ce soit des aliments frais, congelés ou emballés, les articles qui sont près d’expirer sont positionnés devant. Lorsque la date de péremption est la plus éloignée, ils sont placés derrière, ce qui les rend moins visibles. Il s’agit d’un moyen de s’assurer que les aliments avec une date de péremption proche se vendent en premier.

Lors du choix de certains articles, comme les produits laitiers, agricoles et autres aliments frais, il est préférable de tendre le bras et de chercher ceux qui se trouvent “cachés” dans la deuxième, troisième ou quatrième rangée.

2. Les produits sont plus frais en fonction de l’heure

Pour acheter des fruits et des légumes frais, il est recommandé de faire ses achats tôt le matin ou juste avant la fermeture du supermarché. Ces deux moments de la journée correspondent aux horaires de réception de la marchandise. Il y aura plus de choix et de fraîcheur au niveau des produits à consommer le jour même ou le lendemain.

3. Le chariot est utile

Nous avons probablement déjà entendu dire que sillonner un supermarché avec un panier nous aidait à dépenser moins d’argent, puisque cette astuce permettrait de nous limiter au strict nécessaire. Cependant, différentes études indiquent qu’en faisant ce choix, il y avait plus de chance de dépenser de grosses sommes et d’acheter des produits pas très bons pour notre santé.

Apparemment, le fait de remplir un panier nous rend plus susceptibles d’acheter rapidement et seulement ce qui se trouve à portée de nos yeux ou de nos mains. De plus, il y a une information très curieuse à souligner : l’inconfort provoqué par la tension dans le bras fait que les personnes deviennent plus propices à l’achat de bonbons, biscuits et snacks en guise de compensation pour l’effort fourni.

4. Souvent, la version surgelée est la meilleure option

Il existe une idée reçue selon laquelle les produits frais sont toujours plus sains que leur version congelée ; cependant, ce n’est pas toujours le cas. Cette information est valable pour les fruits qui ne sont pas de saison, les légumes, les céréales et même le poisson : ils ont peut-être fait un grand voyage jusqu’à leur arrivée sur l’étalage où ils sont présentés comme frais et sains.

Souvent, les aliments sont congelés lorsqu’ils sont ultra-frais. Par exemple, les fruits rouges commencent à perdre de leurs nutriments après avoir été cueillis, alors il est intéressant de les congeler tout de suite pour qu’ils conservent toutes leurs propriétés. Ensuite, il est important de lire l’étiquette et de s’assurer qu’ils ne contiennent pas de sodium, de sucre ou de produits chimiques. C’est là que nous saurons que nous allons consommer un aliment riche en nutriments.

5. Ne pas faire confiance à l’emballage

Dans les supermarchés, les boissons et les aliments emballés disposent d’une liste d’ingrédients. Généralement, ils sont énumérés en fonction du poids, du plus lourd au moins lourd. Ce que nous lisons en premier correspond à ce qui est présent en plus grand pourcentage, et ainsi de suite. Par conséquent, il est conseillé d’ignorer les mentions présentes sur l’emballage et de se rendre directement aux informations nutritionnelles.

Les affirmations telles que “faible en glucides” ; “sans sucre ajouté”, etc., peuvent nous faire croire que nous achetons un produit sain et qu’il n’engendrera pas une prise de poids. Cependant, les produits qualifiés de “light” peuvent également être composés de sucres ou de quantités de glucides relativement élevées. La couleur verte et les affirmations générales n’équivalent pas à zéro calories, zéro graisses et zéro cholestérol.

6. Abandonner les cartes bancaires

Une étude publiée dans le Journal of Consumer Research (Magazine de Recherche du Consommateur) a passé au crible les habitudes de consommation de différents foyers pendant six mois. La conclusion est sans appel : les acheteurs qui paient en espèces dépensent moins d’argent lors de leurs achats alimentaires, mais achètent également moins de produits transformés et plus d’articles nutritifs que ceux qui paient par carte bancaire.

7. Tout ce qui brille n’est pas or

Les légumes disposés dans des barquettes, attractifs, parfaitement symétriques, coupés et brillants, peuvent être tentants ; mais, une fois de plus, il ne faut pas se laisser avoir par leur apparence. Ils sont disposés de cette façon pour attirer notre attention. Peut-être qu’ils sont de moindre qualité ou moins frais que les autres.

Dans le cas contraire, les fruits frais et de première qualité ont des formes plus irrégulières et des imperfections. Il est toujours préférable de les toucher, les sentir et les regarder. Par conséquent, nous ne devons pas céder à la tentation et nous éloigner de ceux qui se trouvent dans des barquettes et qui semblent sourire sous l’éclairage du magasin.

8. Baisser le regard est une bonne option

Dans un supermarché, le lieu où est disposé chaque article n’est pas anodin. Derrière chaque étagère se cache un expert en marketing qui a réfléchi au meilleur moyen d’attirer et de dévier l’attention de certains produits. La règle principale est la suivante : “la hauteur des yeux est le niveau d’achats”, cela signifie qu’il est très probable que les produits situés au niveau des yeux se vendent mieux.

Si nous observons de plus près, nous ne tarderons pas à remarquer que les options les plus chères se trouvent à cet endroit, tandis que les marques les plus économiques ou les moins connues seront toujours vers le haut ou le bas. Mais attention, plus cher n’est pas synonyme de meilleure qualité ; simplement que les fabricants de ces produits ont réussi à payer cher pour que le supermarché les dispose à cette hauteur et à garantir leur vente.

9. Le poisson doit être toujours emballé sous vide

Les connaisseurs en poissons et fruits de mer ne les achètent pas en supermarché, parce qu’ils pourraient être moins frais. Alors, si vous achetez du poisson au supermarché, optez pour les emballages sous vide. Néanmoins, il n’est pas recommandé de choisir ceux qui sont conditionnés dans des barquettes avec de la mousse de polystyrène. Il est probable qu’ils n’aient pas eu le temps d’être conservés frais à cause du laps de temps nécessaire pour les livrer dans les supermarchés.

Quels éléments prends-tu en compte lors de tes achats dans un supermarché ? Quels sont tes rayons de prédilection ? N’hésite pas à nous répondre dans les commentaires.

Photo de couverture glowonconcept / Depositphotos
Partager cet article