Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Des personnes partout dans le monde remplacent les poubelles par un petit flacon. Tu peux faire la même chose et économiser 40% de ton budget

5--5
215

De nombreuses personnes sont convaincues qu’il est inutile de classifier les déchets car ils ne se recyclent pas mais sont envoyés à la déchetterie. Le mouvement “zéro déchets” (Zero Waste) propose une autre solution : générer moins de déchets. Même si tu ne vas pas suivre tous les principes présentés dans l’article en même temps mais que tu en choisis un ou deux, tu contribueras à prendre soin de la planète. Intègre le mouvement !

Sympa a étudié les recommandations des personnes dont l’objectif est la vie sans déchets. Voici leurs conseils sur la manière d’arriver à une consommation consciente et réduire la quantité de déchets que nous générons.

1. Suis la règle des 5R

Bea Johnson, la fondatrice du mouvement Zero Waste, n’a pas de poubelle chez elle et sa famille ne produit qu’un petit flacon de déchets par an. Bea raconte que lorsqu’elle a commencé à promouvoir la vie sans déchets en 2010, elle fut prise pour une folle et les gens ont pris l’habitude de lui laisser des commentaires comme “elle ne se rase pas non plus les jambes”. Aujourd’hui, des milliers de personnes dans le monde sont devenus ses “followers” et participent au Zero Waste Challenge. Bea dit que ce style de vie libère non seulement du temps mais permet aussi d’économiser jusqu’à 40% du budget familial.

Voici les principes qu’elle suit :

  1. Renoncer à ce qui n’est pas nécessaire : ne récupère pas les dépliants pubilcitaires, les cartes de visite, les sacs jetables et ta maison deviendra plus propre. Bea explique que sa famille n’accepte pas de cadeaux sous forme d’objets matériels et demande qu’on leur offre seulement des cadeaux sous forme d’imprimés : des entrées de cinéma ou des vols en parapente par exemple.
  2. Réduire la consommation : acheter de manière compulsive (parce que tu t’ennuies ou pour passer le temps) conduit à stimuler la production de choses en excès pour lesquelles sont dépensées des ressources naturelles. Par exemple, 2700 litres d’eau sont nécessaires pour fabriquer un t-shirt.
  3. Réutiliser : essaie de donner une deuxième vie à toutes les choses de ton foyer : même un sac en plastique résistant sera plus écologique qu’un sac en papier si tu l’utilises plusieurs fois.
  4. Recycler : de nombreux articles usés ne sont pas vraiment des déchets mais plutôt des matériaux recyclables précieux. Trouve sur la carte le point de recyclage le plus proche et apportes-y le papier utilisé, le verre, l’aluminium et le plastique.
  5. Les résidus organiques servent à faire le compost ou peuvent être apportés à la déchetterie.

2. N’achète pas de médicaments pour le futur

Anastasia Prikazchikova, l’auteur du blog I’mOrganic, recommande de ne pas acheter de médicaments juste “pour le cas où”. Ils ne sont souvent pas utilisés, et une fois périmés et que nous devons nous en défaire, ils deviennent des résidus dangereux. Quand ils arrivent à la déchetterie, ils pénètrent dans le sol, dans les réservoirs d’eau et sont ensuite transportés jusqu’à nous dans les canalisations d’eau.

Dans de nombreux pays, les déchets médicaux ne peuvent pas être recyclés, et ainsi les experts en recyclage recommandent de verser les médicaments solubles dans le système des égouts (l’indication “peut être dispersé” doit figurer sur l’emballage). Quant aux médicaments insolubles, ils faut les sortir de leurs emballages, les triturer, les mélanger avec quelque chose de non comestible (par exemple des feuilles de thé utilisées) et les placer dans un sac ou dans un récipient pour que les animaux des rues ne puissent pas les manger.

3. Cherche des alternatives au plastique

Les produits en plastique sont pratiques et peu chers et il est difficile de renoncer à eux. Pas besoin de confectionner des éponges cosmétiques avec de vieux chiffons, fais juste ce que tu peux faire. La bloggeuse Tatyana Yevloyeva conseille de commencer peu à peu, par exemple en achetant une brosse à dents en bambou à la place d’une brosse à dents classique. Pour laver la vaisselle, tu peux utiliser une éponde végétale (faites avec la pulpe sèche de courgette luffa), et pour le corps tu peux utiliser des gants de kessa qui ne nécessitent pas l’usage de savon.

Que peux-tu faire d’autre ?

  • Au lieu d’utiliser des emballages en plastique opte pour des emballages en carton, verre et aluminium car ils sont recyclables.
  • Achète en grande quantité pour qu’il y ait moins de résidus d’emballage, par exemple, le papier toilette peut s’acheter dans de grands paquets.

4. Renonce aux produits jetables

Les produits les plus vendus dans les supermarchés de nombreux pays sont les sacs jetables. Chaque année on utilise plus de 500 mille millions de sacs et on pourrait envelopper la planète environ 4200 fois avec la quantité de sacs produits à ce jour. Dans les déchetteries, ils sont désintégrés en microparticules qui pénètrent dans l’eau, le sol, les corps des animaux et des humains. Les tasses de café jetables, que l’on achète par millions tous les matins dans le monde posent un problème assez grave. Elles ne peuvent pas être recyclées, car elles sont recouvertes à l’intérieur d’une pellicule spéciale imperméable et remplissent les décharges de la même manière que les sacs en plastique.

Les followers du concept “Zéro Waste” conseillent de remplacer les produits jetables par leurs analogues réutilisables et que tu peux emporter avec toi partout. Voici quelques exemples :

  • Verre thermique pour le café.
  • Bouteille d’eau
  • Sac en toile.
  • Sacs en toile ou sacs ziploc qui, bien que constitués de plastique, sont plus résistants et peuvent être lavés et utilisés plusieurs fois
  • Couvre-chaussures réutilisables qui peuvent être lavés.
  • Dans certains endroits, par exemple dans ce marché d’agriculteurs australien, tu peux déjà louer une tasse en céramique au lieu d’utiliser une tasse jetable.

5. Regarde l’étiquette du produit

L’étiquette aide à choisir un produit qui est sûr pour les êtres humains et la nature et prouve que celui-ci a été produit sans causer de dommages à l’environnement. Le fabricant a le droit de placer un signe spécial sur l’emballage seulement après la certification, et celui-ci confirme que le produit est sûr. Mais cela n’empêche pas les fabricants d’utiliser le pseudo étiquetage pour ajouter de la valeur au produit aux yeux du consommateur. Pour vérifier si le produit est écologique, tu peux scanner les symboles sur l’emballage en utilisant l’application Ecolabel Guide (App Store, Google Play).

L’etiquetage permet aussi de découvrir comment recycler l’emballage des produits. Par exemple, tout ce qui présente le symbole de la poubelle barré (ampoules, piles, batteries, thermomètre au mercure et bombes d’aérosol) sont des déchets dangereux qui ne doivent pas être jetés dans la poubelle mais dans les centres de recyclages.

6. Achète un compost ou un triturateur de déchets

Les résidus organiques : épluchures de légumes, pulpe d’une orange, pain sec, etc... peuvent se transformer facilement en engrais utile que tu peux utiliser pour fertiliser les plantes sur ton balcon ainsi que les plantes de jardin ou les arbres proches de ta maison. Pour cela, les environnementalistes avérés achètent ou fabriquent leurs propres composts : des contenants pour le recyclage des résidus organiques. Ils peuvent utiliser des microorganismes spéciaux ( par exemple, Bokashi) ou des vers de terre vivants qui saturent le compost avec des substances bénéfiques, le désinfectent et l’aèrent. Et pas d’inquiétude, ils ne se promèneront pas chez toi car ils craignent la lumière du jour.

Tu peux aussi installer un triturateur sous l’évier de la cuisine, c’est un dispositif électrique qui triture les déchets pour qu’ils puissent être drainés par le système des égouts.

Une autre solution est de garder les déchets dans le réfrigérateur comme le fait Loren Singer, fondatrice du projet Trash is for Tossers : elle indique qu’elle garde tous les déchets organiques dans un grand récipient dans le congélateur, et quand ils s’accumulent, elle les reverse sur une pile de compost.

Es-tu prêt à commencer une vie dans laquelle il y aura moins de déchets ?

5--5
215