Sympa
Sympa

Je veux acheter une maison, mais je ne veux pas que mon mari en soit copropriétaire

Les questions matérielles et financières deviennent parfois un point de friction dans les relations familiales. Selon une étude, un tiers des femmes sont financièrement dépendantes de leur mari, ce qui les rend incapables de s’en sortir en cas de divorce. Il semble donc qu’il soit crucial de disposer de son propre filet de sécurité pour survivre si quelque chose va mal dans le couple.

Une lectrice a partagé son histoire avec Sympa : bien qu’elle soit heureuse en ménage, elle ne veut pas partager la propriété de sa maison avec son mari. Voici sa situation !

Chez Sympa, nous étions impatients de fournir quelques conseils sur la façon dont Hélène peut résoudre ce problème. Et voici ce que nous avons trouvé.

  • Tout d’abord, nous tenons à préciser que tu as totalement le droit d’acheter la maison et de la posséder toute seule. Même si nous ne nous attendons pas à ce que notre mariage prenne fin un jour, nous devons toujours nous préoccuper de ce que chacun de nous aura si le mariage se termine, en matière de finances et de biens. Ainsi, quel que soit l’amour que nous portons à notre partenaire, nous devons toujours avoir un plan B afin de ne pas nous retrouver à la rue.
  • Rappelle à ton mari qu’avant de te marier, tu as signé un contrat de mariage, alors que ton mari a obtenu beaucoup de choses par l’intermédiaire de ses parents. À l’époque, tu as totalement compris cette décision et tu l’as soutenue, et maintenant tu demandes le même soutien de sa part. Et conformément à votre accord initial, vous pouvez avoir vos propres propriétés séparées.
  • Parle-lui et explique-lui que tu as des objectifs personnels que tu veux atteindre toi-même. Assure-toi qu’il comprend tes aspirations et l’importance de tes rêves. Tu as accompli beaucoup de choses depuis l’obtention de ton diplôme et tu as fait tout cela par toi-même. Cette maison de tes rêves te servira donc de trophée pour tout ton travail et le chemin que tu as parcouru.
  • Sois ouverte avec lui sur son point de vue et parle-lui poliment de sa situation financière sans l’humilier. Tu dois simplement lui faire comprendre qu’il a la maison de ses parents comme filet de sécurité, mais que tu n’as pas ton propre filet de sécurité si un jour vous décidez de vous séparer ou si quelque chose se produit. Rappelle-lui ses dettes et le fait que ses parents doivent parfois l’aider à payer des choses. Suggère-lui simplement que ce n’est peut-être pas le bon moment pour prendre un tel engagement.
  • Garde à l’esprit que le fait qu’il dise qu’il n’emménagera pas avec toi si tu ne lui permets pas d’être copropriétaire est une manipulation. Parfois, les personnes les plus proches de nous essaient de manipuler nos sentiments pour nous faire culpabiliser et finalement nous faire faire ce qu’elles veulent. Dis-lui que la manipulation n’a pas sa place dans votre relation et que vos problèmes matériels ne sont pas un sujet de confiance. Rappelle-lui aussi qu’il ne voulait pas acheter de maison au départ, et que tu as donc décidé de le faire toi-même. C’est donc sa décision qui t’a amenée à le faire toi-même.
  • Si tu acceptes que ton mari soit copropriétaire de la maison, essaie d’obtenir l’avis professionnel d’un représentant légal. Il peut y avoir des moyens de s’assurer qu’il paiera la moitié de la maison, par exemple en signant un accord qui te permettra d’être propriétaire de cette maison à titre personnel s’il ne paie pas cette moitié.

Quels conseils donnerais-tu à Hélène ? Penses-tu que les couples devraient partager toutes les propriétés qu’ils achètent pendant qu’ils sont mariés ?

Photo de couverture Shutterstock.com
Sympa/Couple/Je veux acheter une maison, mais je ne veux pas que mon mari en soit copropriétaire
Partager cet article