Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

11 Indices dans le comportement d’un enfant qui pourraient être des signes de l’autisme

Les enfants autistes pensent, parlent et se comportent différemment de leurs pairs. Ils peuvent souvent sembler complètement plongés dans leurs pensées et avoir l’air plus intéressés à bouger leurs doigts qu’à jouer ou à interagir avec les autres. En effet, les symptômes classiques de l’autisme sont marqués par des difficultés de communication verbale. Quelque chose d’aussi simple que de savoir ce qu’ils veulent pour le déjeuner ou savoir s’ils sont heureux ou tristes peut devenir extrêmement compliqué. Parfois, les signes qu’un enfant souffre de ce trouble peuvent être évidents, mais à d’autres moments, une attention particulière doit être portée aux plus petits détails.

Malgré tout, il existe des conseils qui peuvent t’aider à établir des conversations avec un enfant autiste. Le plus important, c’est de savoir reconnaître certains comportements pour pouvoir comprendre ses attitudes, faciliter la communication avec ton enfant et renforcer le lien entre ton petit et toi. Voilà pourquoi Sympa t’a préparé cette liste d’indices !

1. Avant l’âge de 12 mois

Les symptômes de l’autisme peuvent être détectés chez les tout-petits âgés de 6 à 12 mois environ. Il arrive souvent que les parents ou ceux qui interagissent avec l’enfant remarquent qu’il n’atteint pas les progrès typiques de la première année de sa vie. Certains des signes sont :

  • L’enfant ne fait pas attention aux nouveaux visages.

  • Il ne réagit pas aux bruits forts.

  • Il ne saisit pas et ne tient pas d’objets dans ses mains.

  • Il ne sourit pas volontairement aux gens ou ne le fait pas de son propre chef.

  • Il n’essaie pas d’attirer l’attention par des actions.

  • Il ne manifeste aucun intérêt à participer à des jeux interactifs avec les gens.

2. Il semble incapable de faire preuve d’empathie

Pour les enfants autistes, il peut être difficile de compatir, de faire preuve d’empathie ou de comprendre ce que ressent une autre personne, de sorte qu’ils peuvent sembler indifférents et antipathiques. Comme ils ne savent pas comment réagir à une situation compliquée, ils peuvent rire quand quelqu’un est blessé, ou répondre avec très peu ou aucune émotion à la douleur ou à la joie d’autrui.

3. Il ne montre aucun intérêt à établir des relations affectives avec ses proches

Les enfants autistes peuvent se montrer distants avec les membres de leur famille et ne pas être intéressés à établir des liens affectifs avec leurs parents, leurs frères et sœurs ou d’autres enfants de leur âge. Ils ont tendance à éviter le contact visuel et à rester seuls, de sorte qu’ils sont émotionnellement déconnectés du monde. Cependant, cela ne signifie pas qu’ils n’ont pas de sentiments, mais qu’ils ne savent pas comment les exprimer.

4. Il a du mal à identifier et à exprimer ses émotions

En raison des différents niveaux d’autisme qui existent, certains enfants atteints de ce trouble peuvent manifester leurs sentiments de la même façon que les enfants de leur âge (par exemple, s’il a mal, il peut se mettre à pleurer). Cependant, en général, ils ont du mal à faire part de ce qu’ils ressentent. Ils peuvent aussi sembler insensibles sur le plan émotionnel, et leurs réactions sont parfois exagérées. Par exemple, ils peuvent se fâcher très rapidement et faire tout un scandale pour un petit problème.

5. Il a besoin de maintenir des routines répétitives

Ils développent des schémas stricts et répétitifs lorsqu’ils exécutent des activités qui les intéressent. En général, les choses qui les attirent requièrent toute leur attention et ils peuvent passer beaucoup de temps à se concentrer ou à répéter le même mot. Ils aiment avoir une routine quotidienne pour savoir ce qui se passera chaque jour. Par exemple, ils veulent toujours prendre le même chemin pour se rendre à l’école ou manger exactement le même repas pour le dîner. Et compte tenu de la rigueur avec laquelle ils se soumettent à cette routine, il peut leur être inconcevable d’apporter des changements, et ils pourraient même les rejeter complètement.

6. Il peut avoir des problèmes sensoriels

Dans certains cas, les enfants autistes peuvent réagir de façon excessive ou ne pas tenir compte des stimuli sensoriels. Ils peuvent parfois ignorer les gens qui leur parlent, au point même de paraître sourds. À d’autres moments, cependant, ils peuvent être dérangés par le bruit, même les sons les plus discrets. Les bruits soudains, comme la sonnerie d’un téléphone, peuvent causer une gêne à laquelle ils vont réagir en se couvrant les oreilles et en faisant des bruits répétitifs pour étouffer le son qui les dérange. Ils ont aussi tendance à être très sensibles au toucher (ils n’aiment pas qu’on les touche) et à différents types de textures. Ils peuvent se recroqueviller après une tape sur le dos ou à cause de la sensation d’un tissu contre leur peau.

7. Il peut réagir de façon excessive

L’enfant autiste rencontre des difficultés à réguler ses émotions et, de ce fait, agit de façon disproportionnée dans une situation apparemment normale. Par exemple, il pourrait se mettre à crier, à pleurer ou à rire de façon hystérique sans raison apparente. Lorsqu’il est stressé, il peut avoir un comportement perturbateur ou même agressif (casser des choses, frapper les autres ou se faire du mal). De plus, il se peut qu’il ne se rende pas compte quand il se trouve dans une situation dangereuse, comme la circulation de véhicules ou le fait d’être en hauteur. Et, au contraire, il pourrait être effrayé par des objets sans danger comme un animal en peluche.

8. Il présente des difficultés à parler et à comprendre le langage

En règle générale, les enfants commencent à parler ou à imiter le son des personnes avec lesquelles ils interagissent vers l’âge d’un an et demi. Dans le cas des enfants autistes, ils développent des habiletés langagières beaucoup plus tard. Ils peuvent parler d’une voix anormale, avec un rythme étrange, ou répéter des mots et des phrases encore et encore, sans avoir l’intention de communiquer quoi que ce soit de spécifique. Ils ont du mal à entamer ou à entretenir une conversation. Ils ne comprennent pas certaines phrases ou questions simples et prennent ce qui est dit littéralement. Ils manquent d’humour, d’ironie et de sarcasme.

9. Il peut avoir des obsessions et des troubles du comportement

Les enfants autistes sont souvent inflexibles et même obsédés par leurs comportements, leurs activités et leurs intérêts. Ils peuvent effectuer des mouvements corporels répétitifs, comme bouger constamment les mains, se balancer en avant et en arrière, ou tourner en rond. Ils deviennent obsédés par des objets comme des clés, des élastiques ou des interrupteurs et s’en servent comme jouets. Ils ont tendance à s’intéresser à un sujet précis, qui comporte souvent des chiffres ou des symboles (cartes, plaques d’immatriculation ou statistiques sportives). Ils doivent tout ranger dans un ordre spécifique, par exemple, ils alignent leurs jouets d’une manière spéciale et ne tolèrent pas qu’on les change de place. Ils maintiennent parfois une posture anormale ou peuvent même se déplacer bizarrement.

10. Il préfère la communication non verbale

Comme les enfants autistes mettent beaucoup de temps à développer leur langage et qu’ils ont même du mal à s’exprimer par la suite, il leur est plus facile de recourir à la communication non verbale. Ils peuvent utiliser des supports physiques ou visuels, comme des dessins ou des gestes, pour indiquer quelque chose.

11. Il a du mal à reconnaître les expressions faciales

Ils peuvent rencontrer des difficultés à reconnaître les expressions faciales (par exemple, ils ne comprennent pas que la mère est fâchée contre eux quand elle a un froncement de sourcils). Ils ne saisissent pas non plus les signaux de communication se référant au ton de la voix, ils ne savent pas si la personne qui parle le fait avec un ton joyeux, triste ou agacé. Ils ont du mal à faire la différence entre le réel et l’imaginaire, car ils sont très imaginatifs et ont tendance à vivre dans leur propre monde.

Penses-tu que ce genre de trouble est encore considéré comme tabou aujourd’hui ? Dis-nous dans les commentaires si tu connais d’autres signes qui pourraient aider à identifier l’autisme chez les petits !

Ilustrado por Elena Sorokina pour Sympa