Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

13 Génies qui savent trouver une approche à tout enfant

Il n’est pas facile d’élever les enfants. Cela exige non seulement de la sagesse et de la patience mais aussi une certaine créativité car c’est grâce à elle que les adultes poussent les enfants à aimer la lecture, l’histoire et même les visites chez le dentiste.

Chez Sympa, nous avons adoré les astuces des parents qui peuvent, sans aucun doute, être appelés des " génies de l’éducation ".

  • Ce matin, j’ai vu un petit garçon et sa grand-mère qui marchaient le long de la rue des boutiques. Lorsqu’ils passaient devant la vitrine d’un magasin de jouets, le garçon s’est arrêté en s’exclamant " Wow ! " tandis que sa mamie poursuivait son chemin. En la rattrapant, le petit a demandé : " Tu as vu ?! " Elle a répondu : " Oui, j’ai vu “. Trois secondes plus tard, il a répété sa question et a reçu la même réponse. Le dialogue s’est reproduit au moins cinq fois ! Le garçon ne désespérait pas et a exigé : ” Achète ! " La grand-mère, une femme expérimentée, lui a dit calmement : " Je n’ai rien vu ". Cela m’a fait rire. © Подслушано / Ideer
  • Quand mon petit-fils à l’âge de 3-4 ans ne voulait pas aller se promener, je lui disais qu’on allait compter des Renault et des Toyota. Et les autres voitures aussi. Cela a toujours marché. © Светлана Усольцева / Facebook
  • Mon fils a 6 ans. Récemment, il a eu mal aux dents et sa mère a dû l’emmener chez le dentiste. C’était sa première fois, il était très curieux et posait plein de questions : " Et ça, c’est pour faire quoi ? " " Et ce truc, à quoi il sert ? " Quand c’était le tour de la fraise, la dentiste lui a dit que c’était un petit aspirateur et qu’elle avait besoin de nettoyer un peu ses dents pour qu’il n’ait plus mal. C’est génial ! Il n’a pas eu peur et n’a pas du tout pleuré.
    Le soir, quand je suis rentré du travail, mon fils était tout excité : " Papa, tu sais, la docteure a passé un coup d’aspirateur sur mes dents et je n’ai plus mal ! " © Kentovit / Pikabu
  • Récemment au supermarché, j’ai entendu un petit de 3-4 ans demander à sa mère : " Maman, est-ce que j’ai besoin de ça ou je peux m’en passer ? " Ça, c’est de l’éducation ! © Подслушано / Ideer
  • Ma fille avait 2 ans et demi quand elle est allée à l’école. Pendant une semaine, elle a pleuré le matin et le soir (oui, parce qu’il faut commencer à pleurer bien en avance) jusqu’au moment où je lui ai dit que ce n’était pas à l’école que nous allions mais chez la maîtresse qui s’ennuyait sans elle et était triste. Depuis, nous allons " chez la maîtresse " avec plaisir. © Елена Василевская / Facebook
  • Dans le bus, une fille de cinq ans faisait une crise en criant : " JE VEUX UNE LICO-O-ORNE ! " Sa mère lui a alors dit d’une voix calme : " Je vais te filmer et publier la vidéo sur internet ". L’éducation moderne. © Подслушано / Ideer
  • L’école est fermée et mon fils de cinq ans reste à la maison. Je suis en télétravail. Mon garçon adore piquer ma souris et cliquer sur les fenêtres différentes. Si je travaille, je lui dis simplement : " Martin, je travaille. Ne touche pas s’il te plaît “.
    Récemment, pendant une conférence vidéo, je suis allé me chercher un verre d’eau. Mon fils a profité du moment pour attraper ma souris et fermer les fenêtres. Mon chef lui a alors dit d’une voix sévère : ” Martin, papa travaille. Ne touche pas la souris s’il te plaît ! " Il s’est tellement vexé, qu’il a pleuré. © Nurmann / Pikabu
  • Étant historien, mon père a toujours voulu que je m’intéresse à l’histoire mais il a vite compris que ses récits ne me passionnaient pas. Il a donc commencé à me raconter que le territoire de notre jardin avait été occupé par les Huns, les Tatars, les Polonais, les Suédois etc. dans l’ordre chronologique. Il me donnait un devoir de chercher leurs traces dans une certaine partie du jardin et à chaque fois, j’y trouvais une vieille douille, un fragment d’une lance ou d’une cotte que mon père y avait caché en avance. C’était tellement génial de me sentir comme un vrai archéologue, que j’ai adoré l’histoire ! © Палата № 6 / VK
  • Quand mon fils de trois ans ne veut pas faire la sieste, je lui dis : " Soit tu fermes les yeux et restes tranquille dans ton lit pendant cinq minutes, soit tu dors pendant deux heures ". Ça marche toujours ! Ne me remerciez pas. © Марина Калачикова / Facebook
  • Quand j’étais petite, je passais mes vacances à la campagne chez mes grands-parents. Je n’aimais pas faire mon lit mais mon grand-père, ancien militaire, avait une règle stricte : le soldat devait d’abord faire son lit et s’habiller et seulement après, il pouvait aller manger.
    Un jour, j’ai décidé d’utiliser un argument que je trouvais logique :
    — Papi, c’est inutile de faire son lit le matin puisque le soir on s’y remet pour dormir.
    Mon grand-père m’a répondu, sans hésiter :
    — Pourquoi alors mets-tu ta robe tous les matins si le soir tu l’enlèves de toute façon ?
    Je me rappelle encore ma stupéfaction. © BrownELCB / Pikabu
  • Mon fils connaissait les chiffres et savait compter déjà à l’âge de deux ans. Un peu plus tard, il a également appris les lettres mais refusait de lire quoi que ce soit.
    En été, nous sommes partis en vacances à la mer. À midi, il faisait trop chaud et nous devions rester dans notre chambre d’hôtel. Pour ne pas nous ennuyer, nous avons emprunté des livres de la bibliothèque locale. Une fois, j’ai lu un peu à mon fils mais à un moment donné, je lui ai dit que j’étais trop fatiguée et lui ai demandé de me lire parce que j’étais très curieuse d’apprendre la fin de l’histoire. Il a commencé à me lire à haute voix, mais s’est arrêté bientôt en pensant que je m’étais endormie. Puis, il a continué à lire en silence. Je prétendais dormir et ne bougeais pas pour ne pas le déranger.
    Depuis cet été-là, il adore lire et le fait partout où il est, debout, assis et couché... © Хищный ЗаИц / AdMe
  • J’ai demandé à mon fils (âgé de 3-4 ans) de me tenir par la main parce que j’avais peur de tomber dans une flaque. Il était content de m’aider, comme un vrai gentleman, et évitait ainsi les flaques et la boue. © Парасковья Козмулич / Facebook
  • Dans mon enfance, mon père adorait me défier : " Je parie, t’es pas capable de m’apporter un verre d’eau ! " " T’es pas capable de ranger tous ces jouets en 15 minutes ! " Il faut que je retienne cette astuce pour l’utiliser avec mes propres enfants. Eh oui, j’ai grandi mais mon père continue à se moquer de moi : " Je parie t’es pas capable de trouver un travail et de déménager ". © Палата № 6 / VK

Nous sommes sûrs que toi aussi, tu as tes propres astuces à utiliser avec des enfants ! N’hésite pas à les partager avec nos autres lecteurs dans les commentaires.

Partager cet article