Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

14 Histoires sur des situations embarrassantes qui pourraient arriver à n’importe quel parent

Si les enfants ne t’ont jamais fait rougir, c’est que tu ne te soucies pas de ce que les autres pensent de toi, ou c’est que tout simplement tu n’as pas d’enfant. La spontanéité et les escapades des petits qui arrivent au mauvais moment ont de quoi mettre mal à l’aise. Et comme le montrent les histoires ci-dessous, la meilleure chose à faire dans ces cas-là est d’en rire.

Chez Sympa, nous avons été surtout impressionnés par l’histoire d’un polisson de cinq ans qui a appris à lacer ses chaussures. Il se trouve que même la maîtrise d’un geste aussi simple peut entraîner des conséquences imprévisibles.

  • Mon fils de trois ans allait à la maternelle. Un jour, en fin de semaine, on a invité tous les parents à venir voir les réalisations de leurs enfants. Quand je suis arrivée, l’institutrice de mon fils m’a aussitôt prise à l’écart, loin de mon mari, et, un peu gênée, m’a demandé si mon mari était le père de mon enfant. J’ai répondu que oui et elle a enchaîné avec soulagement : “En fait, j’ai dit à Alex de fabriquer une carte pour la fête des Pères, et il m’a demandé pour lequel des trois papas il devait la faire.” Frappée, j’ai appelé mon fils pour qu’il s’explique. Il a dit qu’il avait un père et deux grands-pères et que cela faisait donc trois papas. © J. L. Harrington / Quora

  • Mon mari et moi préférons les pommes vertes ou jaunes et nous en achetons régulièrement car même si notre enfant aime les pommes rouges, il en mange rarement et elles finissent par pourrir. Un jour, en allant faire une promenade avec mon fils, je n’ai pris que les clés avec moi. Nous passions devant un magasin de fruits et légumes, et il y avait des pommes rouges sur l’étale de la rue. Mon fils a alors dit plaintivement : “J’aimerais tellement manger une pomme... elle est si délicieuse... ce serait bien de goûter au moins la plus petite... Dommage, nous n’avons pas d’argent.” Je ne me suis pas sentie à la hauteur. © Alice Schmidt / Facebook

  • Mon fils a mis du temps à commencer à parler. Un jour, nous sommes allés voir des proches, et pour qu’il ne s’ennuie pas dans la voiture, ma femme s’est mise à chanter une chanson pour enfants. Auparavant, cela marchait parfaitement, mais pas cette fois-là. Dès qu’elle a entamé la chanson, notre bambin a tout de suite réagi :
    — Maman, ne chante pas !
    Etonnée, ma femme s’est tue, alors que je me suis demandé combien de fois mon fils avait dû tolérer la chanson détestable avant de pouvoir enfin parler. © Lobastik / Pikabu

  • Quand mon fils était ado, il adorait nous mettre dans l’embarras. Quand nous faisions des courses à Walmart et qu’on passait un message par haut-parleur, il tombait à genoux, se bouchait les oreilles avec ses mains et disait quelque chose du genre : “Oh non, les voix sont de retour ! Dis-leur d’arrêter !” Une autre fois, alors qu’il était dans un supermarché avec ma mère, il a saisi des couches pour adultes et a crié fort : “Hé, mamie, c’est ça que tu cherchais ?” Quand il allait sortir avec des amis et que je lui demandais où il allait, il répondait : “Au bal de campagne et à la vénération du diable”. J’ai fini par m’y habituer et je répondais simplement : “D’accord, fais attention.” Cela m’a valu quelques regards bizarres de la part de mes amis. Somme toute, il ne se privait pas de nous embarrasser, mais j’ai beaucoup ri avec lui. Aujourd’hui, il a 32 ans et il est lui-même papa. J’espère que mon petit-fils sera comme lui. © Lisa Kinsler / Quora

  • Il y a environ sept ans, nous pouvions à peine joindre les deux bouts. À l’époque, mon fils avait huit ans, il s’est passionné pour la musique et a demandé une guitare pour Noël. Je ne pouvais pas me le permettre et je suis allée voir sur des sites de dons d’objets gratuits. Une jeune fille a proposé d’apporter une guitare presque neuve, avec en plus un jeu de cordes et une housse. Elle est arrivée déguisée en elfe, avec la guitare emballée en cadeau. Visiblement, elle a sincèrement cherché à faire plaisir à mon fils. Cette attitude m’a fait chaud au cœur, je lui étais tellement reconnaissante ! Mon fils a pris la guitare, s’est tourné vers moi et m’a demandé : “Maman, pourquoi cette elfe est si moche ?” J’ai dû me retenir pour ne pas le taper, la fille a eu des larmes aux yeux, a dit au revoir et est partie très vite. Plus tard, j’ai essayé de la recontacter pour lui présenter mes excuses, en vain. J’espère que cet incident ne l’a pas découragée de faire du bien. © Подслушано / Vk

  • Ma mère était une donneuse de sang émérite. Elle avait un groupe sanguin AB, assez rare. Une fois, on a même envoyé un hélicoptère la chercher en pleine nuit pour sauver un enfant dans une petite ville. Mais voilà, lors d’un cours au collège, la prof a proposé à ceux qui le souhaitaient de déterminer leur groupe sanguin. Il s’est avéré que j’avais le même groupe que ma mère. Mon papa était du groupe O, et d’après le tableau dans le manuel, mes parents ne pouvaient pas avoir d’enfant avec le groupe AB. En rentrant chez moi, je me suis jetée sur mes parents : “Qui sont mes vrais parents ?” Ils ont été choqués, il y a eu un petit scandale. Les tests ADN n’étaient pas aussi disponibles qu’aujourd’hui, on a alors envoyé papa faire une prise de sang. Il s’est avéré qu’il était du groupe A. Tout le monde a été soulagé. © login380 / Pikabu

  • J’ai eu une conversation avec mon fils sur les corvées domestiques. Il a mangé et est venu vers moi :
    — Merci maman de m’avoir donné le déjeuner aujourd’hui !
    Il fallait voir le visage de l’électricien qui était en train de réparer les fils électriques. Je me demande toujours si je dois m’attendre à un contrôle des autorités de la protection de l’enfance. © bhbyf290569 / PIkabu

  • Quand ma petite sœur avait six ou sept ans, on a convoqué notre mère à l’école parce que ma sœur avait un œil au beurre noir. Le directeur a appelé ma mère et a dit : “Si j’ai bien compris, il y a eu un souci avec la cousine de votre fille, Rebecca.” Ma mère a dit qu’il n’y avait pas de cousine nommée Rebecca dans notre famille. Au bout de 15 minutes, le directeur l’a rappelée : “Il paraît que le problème vienne de la petite amie de votre fils.” Ma mère a répondu : “Mon fils n’a pas de petite amie et il est à Londres depuis plusieurs mois”. Après cela, le suspicion a été portée sur maman et on lui a dit de venir. Quand elle est arrivée et a vu ma sœur, elle a dit : “Efface ça tout de suite !” Il s’est avéré que ma sœur avait pris un mascara et avait dessiné une ecchymose sous son œil. Lorsqu’on lui a demandé pourquoi elle l’avait fait, elle a répondu : “Je voulais juste savoir ce que cela donnerait comme réaction.” © donderblix / Reddit

  • Maman m’a raconté une histoire drôle de son enfance. Une fois, elle et son frère ont reçu chacun une boîte de chocolats en cadeau. Ma mère, un vrai bec sucré, a mangé les bonbons le jour même, alors que son frère ne les a pas touchés et lui a interdit de s’approcher de sa boîte. Alors, ma mère a eu une idée : elle mangeait le bas des bonbons, en remettant le haut dans le coffret. Imaginez la surprise de son frère quand, au bout d’un moment, il a décidé de partager ces chocolats avec des invités. © Подслушано / Ideer
  • J’ai pris un bus pour déposer ma fille à la maternelle. Il était plein et à un arrêt on a vu monter une femme dont émanait une odeur de transpiration et de mauvaise hygiène corporelle. Ma fille a lancé haut et fort : “Beurk, cette femme pue.” Je lui ai dit : “Lise, ne dis pas pue, mais sent. Ce sont les bêtes qui puent.” (Effectivement, nous étions dans un zoo quelques jours plus tôt et l’odeur était terrible là-bas.) Et là, elle a admis : “Ils ont beau être des gens, ils puent comme des bêtes.” © Nejora / Pikabu

  • Mon père m’a emmené à un match de foot quand j’étais très petit. Sur le chemin, un gars qui vendait des bibelots l’a interpelé et lui a proposé un T-shirt gratuit si mon père acceptait de remplir un questionnaire. Quand c’était fait, le gars a demandé le numéro de téléphone de mon père et papa s’est mis à affabuler. Je n’ai pas pu me retenir et j’ai dit : “Papa, ce n’est pas ton numéro.” © Chowley_1/ Reddit

  • Quand j’avais environ cinq ans et que mon frère en avait sept, notre mère nous a emmenés au centre-ville en voiture. Sur la route, elle a eu un petit accident. Rien de spécial, mais il a fallu attendre la police. Quand ils sont arrivés, le policier a demandé à maman s’il y avait quelqu’un d’autre dans sa camionnette et lui a proposé d’ouvrir la portière. Mon frère et moi avons alors pensé que ce serait marrant de faire semblant d’être sans vie. Lorsque le policier et notre mère épuisée ont ouvert la portière, nous étions allongés sur le siège, immobiles, les yeux fermés. Notre mère s’est figée. Aussitôt, nous avons éclaté de rire et la situation s’est résolue. © cloudpuff / Reddit

  • Mon fils était à l’âge où les petits ont envie de tout mettre dans la bouche. Une fois, nous marchions avec lui dans le centre-ville, et il a vu son reflet dans la vitrine d’un café. Apparemment, il a eu un béguin pour lui, car il s’est mis à embrasser son reflet à cœur-joie. Une demi-douzaine de passants ont ri en regardant cette scène. Je l’ai retiré de devant la vitre en tournant cela en plaisanterie. © Alison Fenton Borel / Quora

  • À l’âge de cinq ans, mon fils a appris à faire ses lacets tout seul, de plus avec un nœud double. Il s’est entraîné avec nos chaussures. Le lendemain, j’ai emmené les enfants dans un nouveau parc. J’étais assise sur un banc à l’ombre pendant que mes petits jouaient dans l’aire de jeux. Du coup, j’ai entendu un cri fort. Une fillette était coincée sur le haut d’une tour et elle ne pouvait pas redescendre. Sa maman a couru à son aide. Il s’est avéré que quelqu’un a attaché la petite à un poteau avec sa ceinture, et en faisant un double nœud. J’ai tout de suite compris qui l’avait fait. Je suis allée parler à cette femme pour que mon fils demande pardon, mais il se taisait et c’est moi qui aie dû m’excuser. La femme m’a jeté un regard furieux et a quitté le parc avec sa fille. D’autres femmes m’ont regardée comme si j’élevais un criminel endurci. J’ai dû aussi rentrer à la maison avec les enfants. © Amy Babineaux-Smith / Quora

Et toi, est-ce que tes enfants t’ont déjà fait rougir avec leurs bêtises ou leurs perles ? N’hésite pas à partager tes histoires dans les commentaires !

Partager cet article