Sympa
Sympa

11 Particularités dont les stars du cinéma avaient honte et comment elles les dissimulaient à l’écran

De nombreuses vedettes modernes refusent de subir des procédures de rajeunissement ou de changer quoi que ce soit à leur apparence. Elles ne comprennent vraiment pas pourquoi elles doivent se remodeler pour plaire à leurs fans. Les actrices du passé ont eu moins de chance. Les producteurs ont durement critiqué les femmes, développant chez elles de multiples complexes. Et certaines des reines de l’écran ont elles-mêmes réussi à se trouver des défauts et ont dû faire appel à des costumiers et des maquilleurs pour les masquer soigneusement.

Chez Sympa, nous avons décidé de découvrir ce que les femmes, encore considérées comme parfaites par beaucoup, essayaient de cacher au regard des téléspectateurs.

Marilyn Monroe

L’actrice légendaire ne se considérait pas comme belle, et de nombreux producteurs et photographes ne se lassaient pas de souligner ses défauts souvent imaginaires. Dans certains films, par exemple, l’expression faciale un peu étrange de Marilyn est observée : elle tire la lèvre supérieure vers le bas. Elle a été obligée de le faire afin de cacher sa ligne de gencives. Monroe s’est longtemps exercée devant un miroir, mais n’a jamais réussi à faire en sorte que ses lèvres ne tremblent pas.

D’ailleurs, cette habitude est restée chez Monroe toute sa vie. “Marilyn tirait souvent sa lèvre supérieure vers le bas, comme si elle la pressait contre le bord de ses dents de devant. À cause de cela, elle zozotait”, se souvient une connaissance de l’actrice.

Elizabeth Taylor

John Barrett / PHOTOlink / Everett Collection / East News

L’une des plus belles femmes du monde avait aussi des “défauts” : elle était petite et plutôt trapue. Son mari Richard Burton a noté que Taylor avait “des jambes trop courtes et un petit ventre”. Cependant, à l’écran, Elizabeth ressemblait à une déesse à bien des égards grâce à des costumes bien choisis qui mettaient en valeur son décolleté et sa taille.

En 1966, après que l’actrice a dû prendre 10 kg pour le tournage de Qui a peur de Virginia Woolf ?, elle n’a plus pu revenir à son ancienne silhouette. Taylor a commencé à être ouvertement harcelée : les blagues sur le surpoids d’Elizabeth sont devenues à la mode. L’actrice s’en est moquée en public, mais à l’intérieur d’elle, elle ressentait de la douleur. La star a d’abord essayé de dissimuler ses kilos superflus sous des vêtements amples, puis elle a décidé de perdre du poids.

Judy Garland

Une autre actrice qui a été confrontée à l’intimidation en raison de son surpoids est Judy Garland, célèbre pour son rôle de Dorothée dans Le Magicien d’Oz. Et ce complexe lui a été littéralement imposé par les producteurs, qui ont surnommé l’adolescente “le gros cochon avec des nattes”.

Judy a été soumise à un régime strict, qu’elle a suivi toute sa vie. L’actrice ne mesurait qu’environ 150 cm, et elle avait peur qu’avec une telle silhouette, chaque kilo supplémentaire se remarque à l’écran.

Audrey Hepburn

À l’écran, Audrey Hepburn semble parfaite, mais cette actrice avait, elle aussi, des traits de son apparence qu’elle essayait de cacher. En particulier, la forme carrée de son visage et son front haut. Pour cacher ces défauts, Audrey optait pour des sourcils larges qui réduisent visuellement la mâchoire, et elle portait une frange.

Dans de nombreux films, Hepburn mettait un foulard ou un chapeau pour dissimuler ses pommettes “massives”.

Grace Kelly

Paramount Pictures / Patron Inc / Collection Christophel / East News

Grace a été l’une des premières actrices à se laisser photographier sans maquillage. Elle semblait totalement sûre d’elle, mais en réalité elle ne l’était pas. “Je dois choisir des vêtements simples parce que lorsque je porte quelque chose d’extravagant, je me perds”, a déclaré Kelly. — Je ne me suis jamais considérée comme belle. Quand j’étais plus jeune, j’étais si calme qu’on me remarquait à peine. Je devais toujours me présenter environ cinq fois parce que personne ne m’entendait.

La costumière Edith Head affirmait que l’actrice avait “une taille trop haute et trop fine et que ses jambes étaient trop longues”. Grace elle-même, ayant un physique plutôt athlétique, préférait ne pas afficher sa silhouette. De plus, Kelly n’était pas satisfaite de son menton, alors elle tournait souvent son côté gauche vers la caméra.

Vivien Leigh

Vivien avait terriblement honte de ses mains : elle était sûre qu’elles étaient trop grandes. C’est pourquoi l’actrice portait constamment des gants. Elle avait plus de 150 paires. Il est intéressant de noter que dans Autant en emporte le vent, Scarlett O’Hara, jouée par Vivien Leigh, avait de très petites mains.

Brigitte Bardot

AF Archive / Mary Evans Picture Library / East News

Enfant, Brigitte était un vilain petit canard : une fille qui louchait, qui avait une mauvaise occlusion et une lèvre inférieure avancée. Elle a corrigé le premier défaut à un très jeune âge et a réussi à transformer le second en vertu. Brigitte confie qu’elle a appris à aimer sa bouche et qu’elle en a fait sa marque de fabrique.

Greta Garbo

© Almberg & Preinitz Fotografiateljé / Wikimedia Commons, © CC BY-SA 4.0, MGM Pictures / Collection Christophel / East News

Greta Garbo a été appelée la plus belle femme qui ait jamais vécu. Mais Hollywood ne l’a pas immédiatement acceptée. Le producteur Irving Thalberg a obligé la jeune actrice à perdre du poids, à lisser ses cheveux et à soigner ses dents. Par la suite, la star a souvent suivi des régimes pour essayer de garder une silhouette mince.

Sophia Loren

Samuel Bronston Productions / Collection Christophel / East News

La beauté de Sophia Loren est le résultat d’une combinaison de diverses imperfections. C’est ce que l’actrice a dit d’elle-même. En 1962, le magazine Time écrivait à son sujet : “Son nez est trop long. Ses dents sont mal alignées. Son cou — comme le dit l’une de ses rivales — est comme celui de la girafe napolitaine. Sa taille semble commencer à ses hanches. Ses pieds sont trop grands. Ses mains sont énormes. Son front est bas. Bouche trop large. Mais — mamma mia ! — elle est absolument magnifique !”

À l’aube de la carrière de Lauren, le producteur Carlo Ponti lui a proposé de se faire refaire le nez, mais la jeune actrice a refusé. La première audition s’est avérée un échec, mais plus tard, le caméraman a trouvé une autre façon de régler la lumière — et Sophia a commencé à briller.

Claudette Colbert

La star des années 30 avait beaucoup de complexes quant à son apparence. Elle a exigé d’être photographiée uniquement du côté gauche, car l’actrice avait une bosse à peine perceptible sur son nez à droite. Elle portait des franges parce qu’elle voulait cacher son front bas. Colbert a également exigé des costumiers qu’ils utilisent les cols pour cacher son cou, qu’elle trouvait trop court.

Marlene Dietrich

Si les vedettes d’aujourd’hui subissent souvent des liftings, leurs prédécesseurs avaient beaucoup moins de possibilités d’améliorer leur apparence. Cependant, Marlene Dietrich, qui redoutait de vieillir, a trouvé ses propres moyens de rajeunir.

À 43 ans, l’actrice a demandé à ses maquilleurs d’enrouler des mèches de cheveux sur des épingles à cheveux, qui étaient ensuite serrées et fixées sur sa tête. Elle a été l’une des premières à utiliser des bandes chirurgicales pour retendre la peau de son visage.

À l’âge de 50 ans, Marlene est devenue encore plus inventive. Elle a tendu une fine chaîne en or sous son menton et derrière ses oreilles pour s’étirer la peau. La chaîne était recouverte par ses cheveux, et Dietrich semblait considérablement plus jeune que son âge.

Qui trouves-tu le plus attirant : les stars modernes ou les beautés rétro ?

Sympa/Filles/11 Particularités dont les stars du cinéma avaient honte et comment elles les dissimulaient à l’écran
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire