Sympa
Sympa

17 Histoires sur des femmes enceintes dont les bizarreries nous font rire

Le web regorge d’histoires sur les “pétages de plomb” des femmes enceintes. Même si toutes n’évoquent pas leurs habitudes bizarres pendant la grossesse, leur entourage est parfois confronté à leurs envies étranges, comme manger de la pastèque un soir d’hiver ou changer soudainement le papier peint de la chambre.

Ci-dessous, nous partageons avec toi une nouvelle compilation sur les extravagances de futures mamans.

  • Ma sœur et moi allions souvent voir notre mère, en règle générale séparément. Maman avait deux tasses identiques que ma sœur et moi utilisons pour prendre le thé. Un jour, ma sœur enceinte m’a vu boire dans la tasse et m’a sorti un long monologue en prétendant que ce faisant, je pouvais lui refiler une maladie. Elle a marqué sa tasse avec un morceau de ruban adhésif bleu et m’a dit d’une voix sévère de ne plus la prendre. Plus tard, ma mère m’a dit que ma sœur recollait parfois le ruban adhésif parce qu’elle avait la flemme de laver sa tasse. © Imaurri / Pikabu
  • Ma femme est enceinte. Une nuit, un violent coup sur le flanc m’a réveillé. Je lui ai demandé ce qui n’allait pas. Elle a dit qu’elle avait froid parce que l’air qui sortait de mon nez arrivait jusqu’à elle. L’air de mon nez ! Je n’en reviens pas. © Podslushano / Ideer
  • Je suis enceinte. Quand je finis un repas, je commence à penser à ce que je pourrais manger d’autre. Et cela, malgré de grosses brûlures d’estomac. L’autre jour, j’ai pleuré parce que je voulais des brioches et j’ai trouvé que mon mari n’était pas assez compatissant à cette tragédie. © FairlyIzzy / Reddit
  • Une amie enceinte avait l’habitude de mâcher les roues en caoutchouc de la petite voiture de son fils aîné. © mamahoma / Pikabu
freestocks / Pixabay
  • Il est minuit passé lorsqu’on frappe chez moi. Je regarde par le judas, c’est mon voisin, il semble à bout de nerfs. J’ouvre la porte. Il me dit que sa femme enceinte a vu dans une série une autre femme enceinte qui a eu envie de sentir le sous-sol. Il explique qu’elle a maintenant besoin d’aller sentir le sous-sol, elle aussi. Le voisin me demande de l’aider à casser la serrure. Je réponds que je vais aller au garage chercher des outils. Pourtant, je fais autre chose. Je lui apporte du sable acheté dans un magasin de construction. Je lui dis de le mettre dans une bassine et d’ajouter de l’eau chaude, cela fera “l’odeur de la cave” pour sa femme. L’épouse de mon voisin a été satisfaite de l’odeur de la bassine, préservant ainsi les nerfs de son mari. © RzhavyjVerstak / Pikabu
  • Ma mère est une femme fragile. Quand elle était enceinte de huit mois, mon père est parti pour une mission de longue durée et elle s’est retrouvée seule dans une ville inconnue. À un moment donné, elle a réalisé qu’elle n’aimait pas sa chambre. En deux jours, elle a refait le papier peint, a changé les meubles de place et réparé le lit du bébé. Papa a été choqué, parce qu’il avait galéré à déplacer lui-même l’armoire de deux mètres. © Chambre № 6 / VK
  • Pendant mon deuxième trimestre, j’avais envie de manger des œufs avec des saucisses tous les matins. Mais je ne pouvais pas les préparer car dès que j’entrais dans la cuisine, j’avais la nausée ! C’est donc mon mari qui faisait le petit-déjeuner et me le servait au lit. © Jennifer Hart / Quora
  • Pendant ma grossesse, je portais plusieurs couches de vêtements : débardeur, sweat-shirt à manches longues, T-shirt, gilet sans manches, écharpe, veste polaire, parka. J’ignore toujours ce que c’était, je n’ai pas ressenti un tel besoin avant ou après, mais j’étais mal à l’aise si je n’avais pas assez de vêtements. Après l’accouchement, ce besoin a disparu, mais avec ma deuxième grossesse, rebelote. © Unknown author / Pikabu
  • Je me suis réveillé au milieu de la nuit à cause de bruits bizarres. J’ai trouvé ma femme enceinte assise près du congélateur, en train de détacher des morceaux de glace. Elle a dit qu’elle voulait du café froid, mais que le moule à glaçons était vide, et pour ne pas attendre que l’eau gèle, elle a choisi ce procédé. Et ce n’est que le quatrième mois ! J’ai peur d’imaginer ce qui va se passer ensuite. © Chambre № 6 / VK
  • Quand maman était enceinte de moi, elle avait tout le temps envie de brocolis et papa disait que le bébé serait vert comme Shrek. © parrty_poison / Twitter
  • Ma mère avait environ 12 ans, on l’a envoyée dans une poissonnerie. Alors qu’elle faisait la queue, une femme enceinte est venue et a prié, les larmes aux yeux, de la laisser passer. On l’a fait. Elle a demandé à la vendeuse un hareng entier salé. Elle a payé, s’est mise à l’écart et a mangé tout le poisson ! Elle a mis la queue et la tête dans un sac et l’a jeté dans une poubelle. Ma mère raconte qu’elle était tellement sidérée qu’elle en a oublié ce qu’il fallait acheter. © clubnika1992 / Pikabu
RheinDesign / Pixabay
  • Visiblement, la grossesse a impacté mon cerveau. À un moment donné, j’ai décidé que la bouilloire électrique consommait beaucoup d’énergie, et j’ai acheté une bouilloire ordinaire. Pendant les trois mois restants, j’ai versé de l’eau dans la bouilloire par le bec verseur, en maudissant les inventeurs de cet ustensile. C’était vraiment frustrant de réaliser que pendant tout ce temps, je n’avais jamais eu l’idée de retirer le couvercle ! © Helka.E / Pikabu
  • Ma mère mangeait de la pastèque avec du pain blanc quand elle était enceinte. Et elle buvait du jus de tomate. Chose curieuse, je déteste le jus de tomate. © Tia Teixeira / Quora
  • J’ai toujours pensé que la grossesse n’allait pas affecter mes goûts et que toutes ces histoires sur la crème glacée à l’ail étaient une pure invention. Maintenant, je suis enceinte de six mois, et en pleine nuit, j’ai eu l’envie soudaine de pommes. J’ai réveillé mon mari et je l’ai envoyé dans notre jardin. Il a ramassé des pommes pour moi à trois heures du matin ; heureusement, les pommiers sont à côté. Quand il me les a apportées, j’ai réalisé que je voulais en fait des poires. © Chambre № 6 / VK
  • Ma mère enceinte est restée seule un soir et elle a préparé un gâteau, parce qu’elle a eu l’envie irrésistible d’en faire un. Elle l’a fait et l’a mangé toute seule. © GoluboyManul / Pikabu
  • Quand j’étais enceinte, je mangeais de la craie. En tant qu’experte, je peux dire que toutes les craies ne sont pas identiques. La toute première boîte était la meilleure : le goût, la consistance et la texture étaient parfaits. Un vrai régal ! © paramoshcova / Twitter
  • Au troisième mois, en allant me coucher, je me suis souvenue de la chanson du petit navire. La mélodie était en boucle dans ma tête. Au début, ça allait, puis ça a été comme si le volume avait augmenté. Des larmes ont coulé sur mes joues et ont imprégné mon oreiller. Quand j’ai “écouté” les paroles, j’ai éclaté en sanglots. Mon mari ne savait pas quoi faire. Il a même voulu appeler les urgences. J’étais assise sur le lit, la tête en arrière, et je sanglotais. Quand je me suis calmée, je lui ai expliqué la raison de mon chagrin. Mon mari a ri comme un fou jusqu’à ce que je recommence à sangloter, blessée par son manque de compassion à l’égard des matelots. © Demidova88 / Pikabu

Et toi, as-tu déjà eu des caprices de femme enceinte ?

Photo de couverture clubnika1992 / Pikabu
Sympa/Filles/17 Histoires sur des femmes enceintes dont les bizarreries nous font rire
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire