Sympa

19 Femmes qui ont arrêté de se teindre les cheveux et qui sont trop belles avec leur nouveau look

2-27
69k

Si tu devais énumérer les premiers signes du vieillissement, tu répondrais probablement : “peau flasque, rides et évidemment, cheveux blancs”. Et même si la canitie — oui, ça s’appelle comme ça... — est un processus totalement normal, la plupart d’entre nous sommes terrifiées à l’idée d’observer ce changement d’apparence et d’affronter le regard des autres. Toutefois, les femmes qui ont décidé d’arrêter de se colorer les cheveux montrent que le problème n’est pas seulement lié à l’âge, mais également à l’amour-propre et à la confiance en soi. Parce que ces griffes argentées dans nos chevelures peuvent apparaître à n’importe quel moment et à n’importe quel âge.

Chez Sympa, nous avons compilé 19 histoires de femmes sublimes qui ont décidé d’arrêter les colorations et d’accepter leur canitie.

19. Mindy, 38 ans

Pour moi, les cheveux blancs sont liés à l’acceptation du processus de vieillissement. Ce n’est pas fait pour tout le monde et c’est une bonne chose. J’en ai beaucoup et je voulais voir ce qui se passerait si j’arrêtais de les cacher. J’ai aussi essayé d’utiliser des produits naturels pour en prendre soin. C’était il y a 2 ans et depuis, mes cheveux et ma confiance en moi n’ont jamais été aussi épanouis”.

18. Beth, 51 ans

“Je colorais mes cheveux pour m’amuser et me donner un look spectaculaire depuis l’âge de 16 ans. Quand ils ont commencé à s’éclaircir naturellement, la coloration de mes cheveux n’était plus si ‘amusante’. Je tentais de cacher quelque chose dont j’avais honte.

Il y a 5 ans, j’ai donc décidé de garder ma couleur naturelle. Mes cheveux sont devenus ce que je cherchais à obtenir depuis des années en faisant des colorations : maintenant, ils sont dynamiques, uniques et vibrants. Je me sens très bien avec moi-même.”

17. Pilar, 48 ans

“Il y a un an, j’ai débuté ce périple : celui qui mène vers les cheveux naturels. Je ne savais pas à quoi m’attendre, que ce soit au niveau des résultats ou du projet en lui-même. Certains amis m’ont presque suppliée de me teindre les cheveux, car apparemment, j’étais sur le point de commettre le crime impardonnable de paraître plus vieille que mon âge.

Aujourd’hui, je parais peut-être plus âgée, mais j’ai rarement été aussi heureuse que depuis cette transition. J’ai appris à m’aimer pour ce que je suis et comme je suis, et je le dois à mes cheveux. Souvent, j’entends dire que ce ne sont que des cheveux, mais en réalité, ils représentent bien plus que ça.”

16. Mireya, 48 ans

Mon premier souvenir lié aux cheveux blancs remonte à l’âge de 7 ans. Je me rappelle que j’étais à l’école, j’avais les cheveux longs et j’ai aperçu un cheveu blanc. Je l’ai arraché sans réfléchir parce que je pensais que c’était normal : mes parents ont toujours eu des cheveux blancs d’aussi loin que je m’en souvienne.

Ils ont fait leur apparition après que je me sois mariée et que j’ai eu mon fils, vers l’âge de 22 ans. Un jour, alors que j’étais assise à mon bureau, ma patronne s’est inclinée vers moi et a fait un commentaire : ‘Oh mon Dieu, tu es si jeune et tu as énormément de cheveux blancs !’. J’ai eu honte, je ne voulais pas que les autres me considèrent comme une femme âgée !

À partir de 24 ans, j’ai commencé à me colorer les cheveux en châtain foncé. J’ai continué jusqu’à l’âge de 41 ans. Par la suite, j’ai fait un pari avec moi-même... J’allais arrêter de me teindre les cheveux pendant un an pour voir ce qui poussait sous la coloration. Cela fait 6 ans que j’ai arrêté. J’aime la personne que je suis et j’aime mes cheveux. Aujourd’hui, je me sens plus dynamique et plus belle... plus que lorsque j’avais les cheveux colorés.”

15. María, 61 ans

“Ce voyage ne consiste pas seulement à accepter la femme extérieure, mais également à faire la paix avec la femme intérieure. Il faut savoir que nous sommes des créatures merveilleuses et formidables. Vieillir est un privilège, nous devons porter nos cheveux blancs comme une couronne d’honneur. Je crois que la confiance et l’acceptation de soi sont deux choses qui rendent une femme belle... à tout âge !”

14. Juliana, 33 ans

“Je me suis mariée l’année dernière. Des gens me disaient : ‘Tu devrais te colorer les cheveux pour ton mariage. Tu vas le regretter. Tu vas te trouver vieille !’. Je ne pouvais pas être plus heureuse que d’être moi-même le jour de mon mariage !

13. Marina, 27 ans

“Je me souviens que quand j’étais en cinquième, pendant la récréation, je jouais dans la cour, ma meilleure amie m’a attrapé la tête et s’est exclamée : ‘Tu as des cheveux blancs !’, et au fil des années, j’en ai eu de plus en plus.

À l’âge de 16 ans, j’avais tellement de cheveux blancs que je ne pouvais pas les camoufler en changeant de coiffure, alors j’ai commencé à me les teindre tous les mois. Ça a duré pendant 6 ans jusqu’à ce qu’en 2015, j’ai trouvé qu’il était temps de les laisser naturels, j’arrêterais de dépenser autant d’argent et de temps pour les colorer et je pourrais tout simplement les laisser pousser.

Aujourd’hui j’ai 27 ans et depuis 4 ans, j’ai la tête remplie de cheveux blancs ! Je ne peux pas compter le nombre de personnes qui m’interpellent quotidiennement pour me parler de ma chevelure. Beaucoup d’inconnus sont devenus des amis : jeunes, vieux, hommes, femmes... Je suis tellement heureuse lorsque quelqu’un me dit que je l’ai inspiré à accepter sa beauté naturelle !”

12. Erica, 41 ans

“Au départ, j’étais un peu déroutée lorsque les cheveux blancs ont commencé à prendre le contrôle de ma tête. J’avais teint ma chevelure pendant les 20 dernières années et c’était comme si je me retrouvais après une longue période. Jour après jour, après avoir pris la décision d’arrêter de me colorer les cheveux et de ne pas courir au salon de coiffure, quelque chose s’est produit. Chaque nouvelle mèche blanche me faisait apprécier un peu plus mes cheveux.

Je les aime et je ne pourrais plus jamais les cacher. J’adore aussi encourager d’autres femmes à faire la même chose. Finalement, il faut simplement faire ce qui est le mieux pour toi, qu’ils soient teints ou non.

11. Lori, 46 ans

“En acceptant ma canitie, j’ai pu prouver à ma fille adolescente et à ses amies que les femmes peuvent vieillir avec dignité et en ayant confiance en elles. Parce que la véritable beauté ne réside pas seulement dans le fait de s’accepter, mais également de mettre en avant notre particularité.”

10. Anne, 34 ans

“J’ai gagné de la confiance en moi depuis que j’ai décidé d’accepter mes cheveux. Il y a quelques temps, j’ai décidé de les teindre à nouveau et j’ai immédiatement regretté mon geste. C’était comme si j’avais effacé mon identité. J’apprends encore à vivre avec leur nouvelle texture. J’adore voir mes cheveux argentés dans le miroir !”

9. Greta, 23 ans

Voici mes cheveux ! Ils étaient difficiles à accepter à 13 ans, mais à 23 ans, je les adore !”

8. Amy, 33 ans

“J’ai commencé à avoir des cheveux blancs à 19 ans, mais je passais mon temps à les teindre, surtout lorsque j’étais à l’école de cosmétologie et que je travaillais comme styliste. J’ai essayé toutes les colorations possibles et imaginables. Je faisais passer un sale quart d’heure à ma mère en la réprimandant à cause de ses cheveux blancs. Dans le métier de styliste, je me suis trouvée et j’ai appris à aimer mes cheveux blancs.

De temps en temps, j’aide mes clients à prendre soin de leur chevelure naturelle. J’ai remarqué à quel point les gens regardaient ma mère et ses cheveux blancs étincelants lorsqu’elle entrait dans une pièce. Les gens me disent constamment qu’elle est belle. J’ai décidé d’opter moi aussi pour ma couleur naturelle. Aujourd’hui, je reçois plus d’éloges sur mes cheveux argentés que lorsque je les maltraitais avec des produits chimiques agressifs.

7. Paula, 35 ans

J’ai confiance en moi avec mes cheveux blancs. L’exemple de nombreuses femmes de tous âges et de toutes cultures est un formidable stimulant dans cette phase de transition.”

6. Betsabé, 33 ans

“Ma mère, ma tante, mes cousines, moi... toute personne qui a un lien de parenté avec ma grand-mère a eu des cheveux blancs tôt et finalement, j’ai décidé d’arrêter de teindre les miens. C’était la meilleure décision de ma vie. Au départ, ma grand-mère a critiqué mon choix, mais je lui ai dit que c’était notre marque de fabrique. Elle a décidé de faire la même chose que moi. J’ai 33 ans et elle en a 78.”

5. Jodie, 47 ans

“Je suis née avec 1 cheveu blanc. Quand j’étais adolescente, j’avais les cheveux blancs sur l’avant de ma tête et châtain / noir sur l’arrière. Je les teignais constamment jusqu’à l’âge de 40 ans. Ensuite, j’ai eu un déclic. L’opinion des autres n’avait plus d’importance pour moi. J’ai dansé lors d’une fête pour la première fois de ma vie et je me fichais de mon surpoids. Je me fichais que mes cheveux soient gris / blanc. Je me suis acceptée, j’ai arrêté de me colorer les cheveux.

Mon seul regret est d’avoir attendu aussi longtemps. Parfois, des inconnus viennent me poser des questions sur mes cheveux. Certains commencent même à les toucher, comme s’ils étaient hypnotisés. Ma chevelure est blanche à l’avant et grise à l’arrière. Et je vais toujours garder cette couleur.”

4. Joni, 51 ans

J’avais peur d’avoir les cheveux blancs. J’ai reporté l’expérience pendant plusieurs années jusqu’à ce que je décide d’affronter les désagréments de la transition qui durerait plusieurs mois. Il y a des années, un thérapeute, que j’allais voir à cause de ma dépression et de mon anxiété sociale, m’a dit quelque chose qui ressemblait à : ‘Faites semblant jusqu’à ce que vous y arriviez’. En réalité, sur le moment, je n’ai pas compris ce qu’il essayait de me dire, mais j’ai découvert que ce conseil a fonctionné lors de ma transition capillaire.

Au cours de ce processus, j’ai souvent agi comme si mes cheveux étaient totalement blancs, comme si rien ne paraissait étrange. Je marche en éprouvant cette confiance en moi. Je pense qu’au bout d’un an, j’ai atteint mon objectif, j’y suis arrivée et j’ai davantage confiance en moi.”

3. Lhin, 37 ans

“J’ai les cheveux blancs depuis le lycée. Il y a 4 ans, j’ai décidé de laisser pousser mes cheveux et d’accepter ma couleur naturelle. Malgré quelques commentaires désobligeants, j’ai passé outre et poursuivi ma routine. Aujourd’hui, tout le monde me demande : ‘Où vas-tu pour te colorer les cheveux ?’. Les gens adorent et veulent la même couleur que moi.

J’aime ma chevelure, je suis chanceuse de l’accepter et de laisser cette teinte faire partie de la personne que je suis. Je suis contente de voir des femmes comme moi. Je veux féliciter celles qui luttent comme moi : continue d’être toi-même et accepte tes cheveux. Parce que tu es belle à ta manière !

2. Amanda, 29 ans

“La singularité est un cadeau et je l’ai hérité de mon père décédé. Il m’a fallu beaucoup de patience pour aimer mes cheveux, mais cela en valait la peine ! À 29 ans, je suis heureuse d’être un exemple qui prouve que le manque de pigmentation capillaire ne définit pas ton âge ou ta place dans la vie.

1. Dani, 28 ans

“Mes premiers cheveux blancs sont apparus à 18 ans et j’ai toujours entendu dire qu’il fallait en avoir honte. J’ai commencé mon combat pour m’en débarrasser. Les intervalles entre mes rendez-vous chez le coiffeur sont passés de 8 semaines à 6 ou 4 et malgré tout, je remarquais les racines claires sur ma chevelure brune sur chaque photo prise au cours des 10 dernières années.

J’en suis arrivée à un point où je ne pouvais plus financer l’entretien de mes cheveux, alors j’ai dû les accepter. À ce moment-là, mon opinion sur la canitie a changé. Je n’étais pas préparée au bonheur de pouvoir m’attacher les cheveux et d’oublier mon mépris pour mes racines. Ce sentiment a complètement disparu et laissé place à l’acceptation de soi, l’amour et la fierté d’avoir cette particularité.

C’était tellement émouvant de découvrir mes cheveux naturels, surtout lorsqu’ils brillent à la lumière du soleil, je n’arrive pas à croire que j’ai cette chance d’avoir une chevelure argentée naturelle !

Es-tu inspirée après la lecture de ces histoires ? Rejoins le mouvement #grombre sur Instagram et n’oublie pas de partager cet article avec tes amis !

2-27
69k