Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

9 Clichés les plus populaires sur les Françaises à l’étranger

Fiers comme un garçon de café, indisciplinés, philosophes, râleurs, intellos, toujours en grève, mangeurs de grenouilles, coureurs de jupons, sales, élégants... Les Français sont la cible de très nombreux stéréotypes, dont certains correspondent tout à fait à la réalité, tandis que d’autres sont sans doute un peu exagérés.

Sympa a décidé de se concentrer sur les femmes françaises et plus particulièrement la Parisienne, et de décrypter avec plus de détail les clichés qui leur collent le plus à la peau et les rendent si uniques vues de l’étranger.

#1 La Française porte toujours un béret

Le béret n’est pas un accessoire porté au quotidien par les Français, et pourtant ce cliché est ancré, bien souvent cité en numéro #1. Pourquoi ? À partir des années 1820 et jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, les producteurs d’oignons et les ouvriers agricoles de Roscoff, une commune sur la côte nord de la Bretagne se rendaient en Angleterre pour vendre leurs récoltes. Ces vendeurs ambulants, très nombreux, étaient pratiquement tous coiffés de bérets, qui étaient d’ailleurs très populaires en France à l’époque. C’est pourquoi ils correspondaient à l’image que les Anglais se faisaient des Français. La vente ambulante s’est arrêtée mais ce stéréotype n’a jamais disparu.

De nos jours, cet accessoire n’est que très rarement porté dans la vie de tous les jours, mais il persiste dans les campagnes et gagne les jeunes générations à l’occasion des férias du sud-ouest.

#2 La Française porte toujours une marinière

Initialement, la marinière servait de sous-vêtements pour les matelots d’équipage. C’est Coco Chanel qui a lancé la mode en 1916 en portant elle-même le fameux tricot rayé (qu’elle n’a jamais proposé dans ses propres collections pour autant). La marinière a pris un nouveau tournant en 1963 lorsque le cinéaste Jean-Luc Godard s’est inspiré de Coco Chanel pour habiller Brigitte Bardot avec cette fameuse marnière dans son film ‘Le Mépris’. C’était ensuite au tour d’Yves Saint Laurent de propulser la marinière au premier rang dans sa collection “matelot” en 1966. Puis Jean-Paul Gauthier se l’est réapproprié pour en faire la pièce phare de sa collection “Toy Boy” dans les années 80 et même dans l’habillage de son parfum “Le Mâle”. D’autres grands noms de la mode se sont par la suite inspirés de la marinière, notamment Karl Lagerfeld, et le port de la marinière est depuis devenu un grand classique en France, porté autant par les hommes, les femmes que les enfants.

#3 La Française ne grossit jamais

Le livre à succès “French Women Don’t Get Fat” (Les Femmes Françaises Ne Grossissent Pas), écrit par Mireille Guiliano en 2004, explique de manière légère et humoristique pourquoi les Françaises peuvent manger du pain et des pâtisseries, boire du vin et manger régulièrement entrée + plat + dessert, sans prendre un gramme. Leur approche positive envers la nutrition, l’équilibre et la joie de vivre serait la clé de cette silhouette idéale.

Mais qu’en est-il vraiment ? Selon une étude, un Français sur deux est en surpoids (on note toutefois une différence entre les sexes : 41 % des hommes souffrent de surpoids et 15,8 % d’obésité — contre 25,3 % et 15,6 % respectivement pour les femmes. Donc surpoids et obésité confondus, 56,8 % d’hommes et 40,9 % de femmes).

#4 La Française a tout compris à l’amour

Paris est associé à la ville de l’amour et le monde entier envie son ambiance si romantique. L’amour est en effet très présent dans le patrimoine littéraire, historique et artistique de la France. Le grand écran a bien contribué à renforcer cette idée avec des films tels que “Minuit à Paris” ou “Le fabuleux destin d’Amélie Poulain”. La langue elle-même attire et envoûte, et l’accent français, considéré très sensuel a déjà été élu ‘accent le plus sexy au monde’. Pour couronner le tout, les Français seraient apparemment très flirteurs et passionnés. Est-il utile de mentionner le French Kiss ?

Par ailleurs, selon une étude de l’Ifop publiée en janvier 2017, 43% des Parisiens sont célibataires contre seulement 33% des personnes qui résident en Province. Et la différence est encore plus nette chez les femmes. Une Parisienne sur deux est célibataire, contre 36% des femmes de Province.

#5 La Française privilégie le naturel

La nonchalance à la française, leur “je ne sais quoi” et leur capacité à être chic sans effort. Elles n’arborent pas un brushing travaillé, mais bien souvent des cheveux lachés, assez négligés avec cet effet saut du lit. Les Françaises privilégient le naturel et un sondage réalisé par Birchbox vient le confirmer : elles affichent un intérêt grandissant pour les cosmétiques et maquillages naturels.

La chirurgie esthétique n’a pas très bonne réputation en France. Une étude menée par l’ISAPS montre que les États-Unis arrivaient en première place pour les procédures cosmétiques suivis par le Brésil, le Japon et le Mexique. La France n’apparaît même pas dans le top 10 du classement. Mais lorsqu’elles y ont recours, elles veulent un résultat le plus naturel possible. Dr. Broumand, chirurgien plasticien, basé à New York explique que les implants sont alors plus petits et que les liftings traditionnels et les chirurgies des paupières sont plus répandus — d’où cet effet “jolie sans effort”.

#6 La Française se balade toujours baguette sous le bras

Un symbole si fort de la France, pays qui produit incontestablement le meilleur pain, d’une qualité incomparable. Mais étonnemment, la France n’est pas le premier consommateur de pain ! Le podium des plus gros consommateurs de pain dans le monde est occupé par la Turquie (120 kg/pers) l’Algérie (110 kg/pers) et la Serbie (106 kg/pers) ! La consommation de pain par les Français est en déclin : 5 fois moins moins élevée qu’au début du siècle (58 kg en moyenne par personne et par an aujourd’hui, contre 328 en 1900).

Pour la petite anecdote : selon une théorie répandue, la baguette a une forme allongée pour faciliter le fait d’en arracher un bout de ses propres mains. Lors de la construction du métro parisien, au milieu du XIXᵉ, les bagarres étaient monnaie courante entre les ouvriers et les conflits se réglaient au couteau, que chacun apportait pour couper son pain. Le directeur a donc demandé au boulanger de l’entreprise de créer un pain qui n’aurait pas besoin d’être découpé. C’est ainsi que la baguette est née, et le directeur a retiré tous les objets tranchants.

#7 La Française est naturellement élégante

Quand on voit le succès international de bouquins tels que How To Be Parisian (Comment être parisienne) et Parisian Chic (Parisienne chic), on a la confirmation que la garde-robe des Françaises est scrutée dans les moindres détails par les fashionistas du monde entier. Mais pourquoi les Parisiennes fascinent-elles autant et comment parviennent-elles à être indémodables et indétrônables ? De par leur style sans artifice, voire sans effort. La garde-robe de la Parisienne : des basiques, des basiques et encore des basiques ! T-shirt, blazer, chaussures plates, jeans, petit foulard ou grosse écharpe, lunettes oversize et bim, le tour est joué. L’expression “moins tu en fais, plus ça le fait” prévaut. Du basique oui, mais de qualité.

#8 La Française ne se lave pas

Déjà entendu l’expression ‘to take a French shower’ ? (traduction = prendre une douche française). Cela veut dire se ‘nettoyer’ en appliquant un déodorant et/ou un parfum. La mauvaise réputation que les Français sont sales vient de l’époque de Louis XIV, le Roi-Soleil aussi surnommé le “Roi-Sale”. Le château de Versailles était le lieu le moins propre du royaume, où le roi et les nobles s’aspergeaient de parfum pour masquer leur mauvaise odeur, et où les courtisans se soulageaient derrière les rideaux, sous les escaliers etc.

Aujourd’hui, les standards d’hygiène sont bien évidemment plus élevés, mais il a été noté que le Français consomme 580g de savon par an, soit 2 fois moins que leurs voisins allemands ou britanniques. D’après une enquête de l’Ifop publiée en février de cette année, un Français sur quatre (24%) ne procède pas à une toilette complète tous les jours. D’autres chiffres ne jouent pas en leur faveur : à peine 2 hommes sur 3 (68%) se lavent les mains systématiquement après être allés aux toilettes (contre 75% des femmes) et moins d’un tiers d’entre eux le font après avoir pris les transports en commun (31% contre 42% des femmes).

#9 La Française est malpolie

L’impolitesse et l’incivilité, voilà un autre cliché sur les Français. Des expatriés ont témoigné et ce qui revient le plus souvent : les Français qui ne laissent pas les autres descendre du métro avant de monter, ceux qui oublient de dire “merci”, ceux qui toisent de la tête aux pieds sans sourire, ceux qui râlent avec ce “pfff” reconnaissable entre mille...

En réalité, les Français sont directs dans leur façon de s’exprimer. Ils ne mettent pas de gants blancs pour dire si quelque chose ne va pas, si le travail a été mal fait ou si quelque chose est trop cher. Leur attitude directe, franche et leur facilité à dire “non” peut passer pour impolie auprès d’autres nationalités qui ont tendance à être plus douces et subtiles quand elles ont besoin de donner leur opinion.

Quel autre cliché entends-tu souvent sur la France ou les Français ? Dis-le nous dans les commentaires ci-dessous.