Sympa

Une étude scientifique prouve que les enfants de mères qui ont plus de 30 ans ont un meilleur développement cognitif

2--4
223

En Europe comme en Amérique latine, de plus en plus de femmes décident de remettre à plus tard la fondation d’une famille, ce qui n’était bien sûr pas bien vu à d’autres époques. Cependant de nos jours, les jeunes réfléchissent à deux fois avant de mettre un bébé au monde, et une étude scientifique confirme qu’attendre jusqu’à 30 ans n’est pas une mauvaise idée.

Sympa a mené l’enquête sur la maternité qui est remise à plus tard et souhaite partager avec toi les points les plus importants d’une étude qui suggère que repousser la grossesse après 30 ans peut être une bonne décision.

L’étude

Dans le cadre de cette étude, des chercheurs ont utilisé les données de la Millennium Cohort Study au Royaume-Uni pour comparer les résultats cognitifs, les comportements et l’obésité chez les ainés de 5 ans en fonction de l’âge de la mère au moment de leur naissance. Les découvertes ont indiqué que donner naissance au premier bébé entre 30 et 39 ans en comparaison à une naissance entre 23 et 29 ans est associé à des résultats cognitifs et des comportements positifs, sans présenter de lien avec l’obésité. On a également constaté que le fait d’avoir le premier enfant à partir de 40 ans n’est pas associé à un comportement ou à des résultats cognitifs, mais plutôt à une plus grande tendance à l’embonpoint.

De plus en plus de femmes choisissent de repousser leur maternité dans le temps

La conciliation familiale, les opportunités de travail ainsi que l’émancipation tardive se trouvent parmi les premières causes pour lesquelles les femmes décident de reporter l’arrivée de leurs enfants au foyer. De la même manière, dans un rapport sur la maternité publié par l’UNAM, on explique que l’une des principales causes de ce choix est l’augmentation de l’autonomie des femmes.

Avantages d’avoir des enfants entre 30 et 40 ans

Grâce aux avancées scientifiques, il est de plus en plus possible pour les femmes de reporter dans le temps leurs grossesses. Les résultats positifs que les scientifiques ont découverts dans cette étude sont :

  • Plus grand développement cognitif chez les bébés.
  • Meilleur comportement.
  • Moindre risque de souffrir d’obésité.

30 ans oui, 40 non !

Ce qu’il ne faut pas non plus perdre de vue est que, comme l’a expliqué le docteur Petra M. Casey pour CNN, retarder la maternité après les 40 ans n’est pas non plus une bonne idée, car cela implique certains risques, comme souffrir de diabète gestationnel, de pression artérielle élevée, de maladie du cœur, de cancer du sein et d’avortement involontaire, ainsi que la possibilité que l’enfant souffre d’autisme et d’obésité. Mais elle a aussi ajouté que cela est lié de près à la santé sous-jacente de la patiente.

Décider d’avoir un enfant n’est pas une décision simple et il vaut la peine d’analyser correctement la chose avant de nous embarquer dans cette aventure, principalement à cette époque, alors que les femmes ont de plus en plus d’opportunités au niveau professionnel.

Penses-tu que retarder la naissance d’un enfant soit favorable ? Partage ton avis dans les commentaires !

Photo de couverture jlo / Instagram
2--4
223