Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

16 Personnes ont partagé leur histoire qui est tellement embarrassante qu’elles ne parviennent pas à l’oublier

Qu’est-ce qu’un jeune businessman-fleuriste raté et un homme avec un bonnet à pompons mis à l’envers peuvent avoir en commun ? Tous les deux ont vécu une histoire terriblement gênante qui les a mis mal à l’aise. Nous pensons que certaines anecdotes de notre compilation sont tellement amusantes qu’elles sont dignes d’être racontées sur la scène d’un stand-up show.

Chez Sympa, nous avons lu beaucoup de confessions d’internautes qui avaient dû vivre un moment trop embarrassant. Nous avons sélectionné les histoires les plus drôles et les plus originales.

  • Mes parents m’ont laissé seul dans la baignoire juste pour un moment. J’ai entendu un camion de glace arriver dans notre rue. J’ai immédiatement couru dehors sans penser que je n’étais couvert que de mousse. © peltsucker / Reddit

  • Quand j’étais petit, j’ai décidé d’ouvrir mon propre commerce de fleur. J’avais même un plan : j’allais cueillir les fleurs dans les jardins de nos voisins, bien sûr sans me faire remarquer, et faire ensuite du porte à porte pour vendre des bouquets de fleurs fraîchement coupées. Mon entreprise a très vite coulé. © RylieSmash516 / Reddit

  • À l’université, j’étais ami avec un jeune homme nommé Muntaniol. Une fois, il est allé à la pharmacie chercher des médicaments. Il a donné à la pharmacienne la prescription et a dit son nom. La jeune fille a réfléchi pendant un moment et a déclaré : “Désolée, mais on ne vend pas de Muntaniol dans notre pharmacie”. © Фархад Каримов / Facebook

  • Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai dû affronter une situation gênante. Mais je me souviens très bien d’un moment particulièrement embarrassant. Il y a quelques années, je vendais un livre en ligne. Une personne qui voulait l’acheter m’a téléphoné. La voix m’a paru 100 % féminine. J’ai même cru entendre à un moment donné qu’elle a dit qu’elle s’appelait Claire. Je suis venue au lieu de rencontre avec mon livre, mais je n’y ai vu personne d’autre qu’un petit jeune homme étrange qui a fait un pas dans ma direction quand je passais devant lui. J’ai décidé d’appeler Claire pour apprendre quand elle viendrait. Moi : " Bonjour Claire. Je suis sur place. Où êtes-vous ? " “Claire” d’une voix absolument féminine : " Mais vous venez de passer devant moi... " Et j’ai vu le jeune homme bizarre me faire des signes. Je suis venue vers lui, rouge comme une écrevisse, je lui ai donné le livre, j’ai pris l’argent et je me suis enfuie aussi vite que possible. J’ai pensé à cette situation embarrassante et j’ai ri toute la journée. © Deleted User / AdMe

  • Mon petit ami est venu me chercher à mon bureau. C’était l’hiver, et on était habillés très chaudement : doudounes, bonnets, moufles... J’étais fatiguée. Quand on est montés dans la voiture, j’ai remarqué que mon copain avait l’air bizarre. Je l’ai regardé de plus près et j’ai vu que son bonnet avait pris une forme étrange et qu’il était plus gros que d’habitude. C’est là que j’ai compris quel était son problème. Moi : “Chéri, tu as mis le bonnet à l’envers”. Pour info, c’était un bonnet à pompons. On a beaucoup rigolé pendant tout le trajet.

  • On peut facilement se tromper de voix quand on parle au téléphone, mais moi, j’ai vécu une telle situation embarrassante dans la réalité. Je travaillais comme secrétaire. Le directeur allait partir pour affaires et m’a dit que son ami André devait bientôt venir chercher une chose. Après un certain temps, une personne est arrivée au bureau et m’a demandé d’appeler le directeur. Moi : “Il n’est pas là, mais il va bientôt revenir. Vous êtes André, non ?” Sa réponse a été plus qu’inattendue : “Non, je suis Marie”. © Алиса Селезнева / AdMe
  • Mon ami séchait l’école. Tous les matins, il quittait la maison, montait un étage et attendait que sa mère parte travailler pour rentrer chez lui. Une fois, il était trop paresseux pour faire tout ça. Il a claqué la porte d’entrée et s’est caché dans le placard. Imaginez la réaction de sa mère, quand elle a ouvert ce placard pour prendre son manteau et qu’elle y a vu son fils recroquevillé. © Andrushka1982 / Pikabu

  • J’attendais sur le trottoir que le feu passe au vert. Le chien qui habitait notre quartier s’est mis à côté de moi. Je le connaissais bien, il était très intelligent et jamais agressif. Il ne traversait qu’au feu vert et toujours avec des humains. Je ne savais pas comment il s’appelait. En attendant, je scrollais sur Instagram. Deux ou trois minutes après, le feu a changé.
    — Chien, allons-y, c’est le vert, — lui ai-je dit. Puis, j’ai regardé autour de moi. L’animal avait disparu, un homme inconnu était à sa place et me regardait choqué. J’ai décidé de ne rien lui expliquer, j’ai juste accéléré le pas. J’espère que cet homme a pensé que j’étais juste un peu fou. © Panteleev / Pikabu

  • Quand j’étais jeune, je sortais avec une jeune fille. Une fois, on rentrait tard après le spectacle, et ses parents m’ont proposé de dormir chez eux. On m’a fait un lit dans le salon. J’ai attendu que les parents de ma petite amie s’endorment. Puis, je me suis glissé dans sa chambre. J’allais sauter sur le lit, quand j’ai entendu son père prononcer :
    — Alex, Audrey est dans l’autre chambre. © Александр Чобан / Facebook

  • Quand mon mari et moi étions plus jeunes, nous aimions nous donner des surnoms drôles et mignons. Mon mari était “écureuil”, parce qu’il adorait accumuler toutes sortes d’objets. J’étais “raton laveur”, car je nettoyais constamment quelque chose. Notre fille de trois ans, qui avait de très grosses joues, était “hamster”. Une fois, on est partis faire du camping en tente au bord de la rivière. La fille a voulu rencontrer une femme qui vivait dans une tente d’à côté. Voilà ce qu’elle lui a dit : “Bonjour madame. Vous savez, mon père est écureuil, ma mère est raton laveur, mais moi, je ne veux vraiment pas être hamster. Et vous, comment vous appelez-vous ?” Le lendemain, cette femme s’est déplacée ailleurs. © E.L. / AdMe

  • La conseillère de vente me parlait d’un produit. J’ai vu sur son badge d’identification qu’elle avait un nom original : Schumacher. J’ai décidé de prendre son badge en photo pour le montrer ensuite à mes amis. Lors de la prise de la photo, j’ai compris que j’avais oublié de désactiver le son de l’appareil photo de mon smartphone. La jeune fille a entendu le clic et m’a regardé, l’air très indignée. Et moi, je n’avais pas d’autre choix que de baisser la tête et de lui dire “Je suis désolé”. © “Подслушано” / Ideer

  • Une fois, le chauffeur de taxi a oublié de me prendre. J’ai commandé la voiture. J’avais un sac de gym lourd. Quand le taxi est arrivé, j’ai mis mon sac sur le siège arrière, j’ai fermé la porte et je suis allée monter dans la voiture de l’autre côté. Comme la route était gelée et que j’avais peur de tomber, je marchais doucement. J’ai attrapé la poignée de la portière et j’allais la tirer, quand le véhicule a démarré et est parti sans moi. Heureusement, j’avais mon sac à main avec moi. J’ai appelé le chauffeur de taxi. Il était sûr que je me trouvais sur le siège arrière et il a été fort surpris que je lui téléphone. Il a entendu le bruit de la porte qui s’est fermée et s’en est allé sans regarder dans le rétroviseur. © Tanya Cheys / Facebook

  • Je vous jure, c’est une simple coïncidence. Voici les noms de personnes travaillant dans notre petite compagnie : le directeur Louis Merle, la chef comptable Christine Rossignol, le juriste Michel Pigeon. Quand on rend des rapports fiscaux, les inspecteurs demandent à chaque fois si c’est une blague. © Світлана Боклагова / Facebook

  • Mon petit-fils de trois ans et moi allions ensemble d’une pièce à l’autre. On devait passer à travers la porte à deux battants. On garde toujours un des battants fermé. Mon petit-fils a brusquement accéléré, m’a dépassé et a ouvert le deuxième battant. Moi : “Pourquoi as-tu fait ça ?” Mon petit-fils : “Tu es gros papi, le passage était trop étroit pour toi”. Il a prononcé cela avec amour, mais j’ai réalisé que je devrais maigrir. © DedX5 / Pikabu

  • Il y a environ sept ans, quand je venais d’obtenir mon permis de conduire, je suis allée avec mes amies au centre commercial. Quand je me garais sur le parking, j’ai accidentellement touché une voiture. Comme on ne pouvait pas voir si je l’avais éraflée ou pas, on a décidé de la déplacer un peu à la main pour évaluer les dommages. Imaginez quatre jeunes filles qui s’efforcent de faire bouger un véhicule très lourd ! Ça devait être très drôle, car deux hommes qui se tenaient non loin pleuraient déjà de rire. Je suis allée vers l’un d’eux et je lui ai demandé de déplacer ma voiture, car j’avais peur d’endommager plus fort la voiture d’à côté. L’homme a souri : “Pas de problème”. Je lui ai tendu ma clé, mais il a dit : “Non merci. J’ai la mienne. Vous venez de heurter ma voiture”. Je me suis mise à m’excuser, j’avais terriblement honte. L’homme s’est avéré très gentil et il a même essayé de me calmer. Puis, il m’a aidée à remplir un constat amiable. © “Подслушано” / Ideer

As-tu déjà vécu une situation gênante qui t’a donné envie de te téléporter très loin ? Nous avons hâte de lire tes meilleures anecdotes dans les commentaires.

Partager cet article