Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

19 Objets précieusement conservés pendant des années et qui ont fini par voir le jour

Dans chaque foyer il existe des “zones anormales” communément appelées placards ou étagères. Des objets tels que des services de table, des ensembles de literie, des jouets pour enfants “disparaissent” dans ce triangle des Bermudes pendant des années et refont un jour ou l’autre surface d’une manière inattendue.

Chez Sympa, nous sommes adeptes de la consommation intelligente et nous sommes convaincus que les objets doivent servir au lieu d’être stockés dans les profondeurs des placards. C’est pourquoi nous sommes bien contents que les protagonistes de notre article du jour aient su donner une deuxième vie à des objets anciens, et ils ne l’ont pas regretté !

“J’ai trouvé cette antiquité chez mon beau-père. Il les avait ramenées de Kaunas à l’ère soviétique. Comme c’était ma taille, je les ai tout de suite essayées. Elles ont 30 ans et sont absolument neuves”

“J’ai eu le feu vert de la part de mon beau-père pour les porter. On verra comment elles sont à l’usage”

“Dans notre famille, nous avons une boîte conservée depuis longtemps. J’ai toujours voulu savoir ce qu’il y avait à l’intérieur. Ma mère m’a toujours dit avec un sourire mystérieux : ’C’est ta dot de la part de ta grand-mère’”

“À cette époque, j’avais sept ou huit ans, et je n’étais pas particulièrement impressionnée par le mot dot. Aujourd’hui, j’ai 27 ans. Ma grand-mère est morte depuis longtemps. Lors du déménagement, ma mère m’a solennellement remis cette même boîte. Alors voilà à quoi ressemble un cadeau de 20 ans d’âge ! Ce service de table s’est avéré m’être très utile. Ce qui est curieux, c’est qu’il y avait aussi un ticket de caisse dans le carton. On peut y lire que le service a été acheté en 2001 pour la somme de 200 euros. Aujourd’hui, il est impossible d’acheter quatre assiettes de la même qualité à ce prix-là. Merci, mamie !”

“Ma fille adore boire du jus et du thé avec une paille. Sa grand-mère l’a su et a apporté des pailles de ses réserves ‘pour plus tard’. Elle est incroyable, cette grand-mère !”

“Je loue un appartement en Italie. La propriétaire a apporté de la literie toute neuve. Lorsqu’elle est partie, j’ai ouvert le paquet et j’y ai découvert une enveloppe”

“Grosso modo : ‘Madame, merci d’avoir choisi notre marque. Nous vous proposons de participer à un tirage au sort. Sur le bon, vous trouverez des lots à gagner.’ Je voulais le signer et l’envoyer, mais je me suis rendu compte que j’avais à peu près 50 ans de retard.”

“Après la mort de mes parents, nous avons commencé à trier leurs affaires. Nous avons trouvé deux ménagères de couverts en argent. Ils les ont gardés pendant toute leur vie et ne les ont sortis que cinq fois en tout. Incroyable !”

“J’ai trouvé ce ‘dinosaure’ sur une étagère. Mes enfants sont aux anges ! Ils ont carrément oublié l’ordinateur et leur téléphone portable”

“Outre une grosse réserve de boîtes de conserve, j’ai trouvé cette lampe UV et ce thermomètre absolument neufs dans l’appartement de ma grand-mère”

“Au début des années 2000, ma tante éloignée, ayant appris ma passion pour la photographie, m’a offert ce Zenith TTL, un modèle d’exportation de 1980 avec des symboles olympiques !”

“Absolument neuf, dans sa boîte d’origine, avec tous les documents ! J’en ai eu des appareils photo, mais celui-là est vraiment exceptionnel.”

“Lors de son déménagement, mon ancien patron m’a donné un conteneur rempli de choses dont il n’avait plus besoin. Je suis tombé sur cette boîte”

“Je l’ai ouverte et je n’en ai pas cru mes yeux. Voilà ce qu’il y avait dedans. J’imagine que maintenant je vais devoir construire une étagère pour ranger tous ces trésors.”

“Il y a un an, j’ai emménagé à Paris. J’ai acheté sur internet quelques services à thé d’occasion pour pas cher. Ils sont sublimes : si fins et si beaux ! J’adore !”

“Quand j’étais petite, dans notre famille il n’y avait pas de vases ni de verres en cristal. Et maintenant, je peux boire dans de belles tasses tous les jours et m’imaginer que ces tasses auraient pu rester pendant 50 ans dans le buffet d’une vieille dame.”

“J’ai eu cette couette comme dot de la part de ma grand-mère en 1989. Je l’ai emmenée avec moi en Allemagne et je dors toujours avec pendant l’hiver”

“Je faisais le ménage sur les étagères et j’ai trouvé ceci : les feutres de mon enfance, qualité allemande. Ils marchent toujours”

“J’avais envie d’avoir des torchons en lin dans ma cuisine. J’ai demandé à ma mère si à tout hasard elle en avait. Ma mère a 71 ans, elle a quatre armoires et un débarras rempli de réserves. J’ai frappé à la bonne porte !”

“Ma grand-mère a acheté ce tissu en 1977. Elle est décédée en 1985, au moment où la crise économique a commencé. C’était donc au tour de ma mère d’en devenir la propriétaire. Et elle l’a gardé pendant 43 ans jusqu’à ce qu’en 2020, je puisse avoir des torchons en lin.”

“Ces deux ménagères étaient dans un placard de ma grand-mère depuis 1959. J’ai nettoyé les couverts à l’eau savonneuse. J’y ai trouvé également un ensemble de literie en coton”

“Mon grand-père a ramené une énorme boîte chez moi en me disant : ’Tiens, ma chérie, c’est un cadeau de la part de ta grand-mère !’”

“Dans la boîte, enveloppé dans des centaines de journaux, il y avait un service de table pour six personnes. Tellement doré et pompeux que Louis XIV en pleurerait d’amères larmes de jalousie. ‘Ma mère l’a offert à ta grand-mère pour notre mariage, et ton arrière-grand-mère l’avait eu de la part de son mari pour leurs 20 ans de mariage. Personne ne l’a jamais utilisé. Quand tu te marieras, ça sera ta dot’, a déclaré fièrement mon grand-père. Mes parents m’ont interdit d’emporter cette relique familiale dans ma chambre universitaire. Si un jour je me marie, je pense que je le casserai pour que ça me porte tout le bonheur du monde !”

“Je faisais le tri dans l’appartement de ma grand-mère et j’ai trouvé des produits d’hygiène très curieux”

“Pendant toute mon enfance, j’ai admiré cette poupée, rangée dans sa boîte dans le buffet. Je n’avais pas le droit d’y toucher car j’allais la casser. Je l’ai appelée Hélène. Oh, comme j’ai rêvé d’elle !”

“Vingt ans plus tard, ma mère l’a finalement offerte à ma fille. Mais elle a quand même dit que nous devrions la ranger dans le placard pour le moment. Eh bien, non ! Joue, ma puce, Hélène t’attend depuis si longtemps !”

Et toi, as-tu des réserves de choses que tu gardes pour des “occasions spéciales” ? N’hésite pas à partager ton expérience et tes photos avec nous dans les commentaires !

Photo de couverture YukiRin7 / Pikabu
Partager cet article