Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

20 Histoires absurdes qui ont fait l’objet d’une convocation des parents à l’école

Nos années scolaires représentent une période bien remplie de notre vie, c’est indéniable. On y a vécu toutes nos joies et nos peines. Mais il peut arriver que le corps enseignant ne nous comprenne pas et convoque les parents dès que l’occasion se présente, pour une raison valable ou pour une histoire complètement tirée par les cheveux.

Chez Sympa, nous avons aujourd’hui décidé de partager avec toi les souvenirs d’internautes qui ont raconté les motifs qui ont été à l’origine d’une convocation de leurs parents à l’école.

  • Pour la toute première fois, mes parents ont été convoqués pour le motif suivant : “Votre fille se fait payer pour faire les devoirs des copains et résout les problèmes des autres aux contrôles pour se faire de l’argent !”
    —Peux-tu nous dire quelque chose pour te justifier ? a demandé ma mère.
    — S’ils ne veulent pas bosser, qu’ils payent, ai-je répondu de manière impassible.
    L’expression sur le visage du directeur de l’établissement était épique. © Frognicorn / Twitter

  • Lorsque la prof nous a annoncé une évaluation surprise, j’étais tellement en colère que j’ai renversé le bureau et quitté la classe en annonçant que je ferais mieux d’aller manger à la cafétéria, parce qu’on n’a pas le droit de faire CELA aux gens. © MrSa1em / Twitter

  • Les miens ont été convoqués lorsque j’étais en CE2, parce que j’étais une fille qui harcelait les garçons. © Ksandra_a / Twitter

  • Je développais des photos de Schwarzenegger, Stallone, de Star Wars et de ninjas et je les vendais à l’école. Mon affaire marchait très bien. En 1988, je vendais pour une vingtaine de francs par jour. Ils ont appelé mon père, on a discuté avec la direction et j’ai eu l’interdiction de vendre dans la cour de l’école. Après quoi, j’ai commencé à écouler des négatifs à 3 francs. © Kirill54 / Twitter

  • Au collège, j’étais dans l’établissement où travaillait ma mère. Autrement dit, pour la convoquer, il n’y avait pas besoin d’aller très loin. J’avais une excellente relation avec ma mère, et quand un prof, pour une raison que je trouvais injuste, me menaçait de la convoquer, je répondais : “Et alors ?” Le prof allait voir ma mère, et elle lui répondait de la même manière : “Et alors ?” © _frugasm / Twitter

  • Mes parents on été convoqués parce que j’avais demandé au professeur de me montrer le paragraphe dans le règlement de l’école, qui stipulait que je n’avais pas le droit de porter de piercings incolores. © avenzpocebe / Twitter

  • On a convoqué mes parents lorsque j’étais en 3ème, parce que je traduisais des textes en anglais oralement, et non par écrit. Mais j’ai une meilleure histoire. Les parents de mon amie ont été contactés parce qu’elle levait trop souvent la main. © GulyaykinaLady / Twitter

  • Mes parents n’ont jamais été convoqués à l’école, mais moi si : j’ai dû aller voir le directeur parce qu’à l’heure d’étude, je ne passais pas le temps derrière mon bureau à faire mes devoirs, mais à jouer paisiblement dans la cour de l’école, comme un enfant normal qui en avait marre de rester immobile derrière son bureau pendant dix heures d’affilée.
    Lorsque l’assistante de vie scolaire a cherché à me faire rentrer, je me suis accroché au grillage, et il a fallu m’y emmener de force. Plus tard, j’ai découvert que l’on pouvait en fait rester tranquillement dans la salle d’informatique et jouer à des jeux vidéo pendant des heures. © ***lo4ka / Twitter

  • J’étais en CE1. Ma mère a été appelée par le professeur parce que je disais trop souvent les phrases “Quelle horreur !” et “C’est un cauchemar !”. © fanernst1 / Twitter

  • En CP, ils ont contacté mes parents pour leur dire que je savais déjà lire et écrire, et qu’au lieu d’écrire des syllabes, j’écrivais des mots en entier. Après quoi, j’ai sauté une classe. © AeronVl / Twitter

  • En CM1, mes parents ont été convoqués, parce que je vendais des origamis en papier holographique à des camarades de classe. J’ai réussi à récolter 10 euros grâce à mes copains, jusqu’à ce qu’une couleur très demandée se retrouve épuisée et que l’une de mes " clientes ", qui la voulait, se soit plainte auprès de l’institutrice, en lui disant que j’avais triché. Après la réprimande, ils ont oublié de me reprendre l’argent gagné. © catvilder / Twitter

  • J’ai construit seulement deux figures en arts plastiques, comme cela avait été demandé (c’était écrit dans mon cahier de textes), mais la prof était persuadée d’en avoir demandé trois. Je me suis disputée avec elle ; en réponse, elle m’a traitée d’insolente, m’a renvoyée du cours et a appelé ma mère. Au fait, à part moi, personne d’autre n’avait préparé ce devoir. © mississadness / Twitter

  • C’était le 8 ou le 9 septembre : j’ai annoncé que je savais tout ce que le professeur nous racontait et que je n’avais plus l’intention de continuer l’école. © djxtrees / Twitter

  • En CP, nous avons fait un travail manuel, une fleur, mais je n’y arrivais pas bien. Le cours était déjà fini, c’était l’heure de partir, mais je n’avais pas encore terminé ! Je n’ai donc rien trouvé de mieux que de me coller à mon bureau avec de la colle forte et de crier que je ne partirais pas avant d’avoir achevé ma fleur. © connoreika51 / Twitter

  • Ils n’ont pas convoqué les miens, mais une fois la prof a appelé ma mère pour se plaindre que je vendais des jouets de Kinder Surprise autour de moi, au fond de la classe. Je n’ai passé que trois recréations dans la peau d’une femme d’affaires de génie, mais cela en valait la peine. © mon_counsellor / Twitter

  • En CM1, mes parents ont été appelés par l’école, car au test (du genre test de QI) j’ai eu plus de points que tous les enfants des CM. Pourtant, je ne m’étais jamais montrée excellente élève, ce qui signifiait que j’avais été fainéante depuis tout ce temps-là (la conclusion des profs). © mmmmmmmmm_ddddd / Twitter

  • Quand mon fils était en CM1, il est tombé sur le bouquin “Le langage corporel”. Ce livre l’a fasciné. Il a particulièrement aimé le chapitre sur le regard d’un homme confiant. Naturellement, il a immédiatement commencé à pratiquer. Et dès le lendemain, j’ai été appelé par l’école : “Votre fils regardait l’institutrice de manière insistante.” © Подслушано / Ideer

  • Un couple d’amis a été convoqué à l’école. “Savez-vous que votre fille de 14 ans sort avec un homme adulte ?” Les parents ne savaient pas comment réagir, l’enseignante a poursuivi : “Avez-vous vu son compte Instagram ?” Après quoi elle leur a montré des selfies de leur fille avec un homme à l’air très respectable. En fait, la gamine fait du bénévolat, et l’homme se trouve être le maire de la ville, qui est souvent invité à des événements importants. © Подслушано / Ideer

Alors, tes parents ont-ils déjà été convoqués à l’école ? Pour quel genre de bêtises ? N’hésite pas à partager tes souvenirs avec nous dans les commentaires !

Partager cet article