20 Histoires de recherche d’emploi dignes d’un scénario de série d’aventure

Les milléniaux, les personnes nées entre le début des années 80 et la fin des années 90, changent de travail plus souvent que la génération précédente. Un sondage montre que 60 % de milléniaux prévoient de changer de job d’ici deux ou trois ans et 25 % d’entre eux affirment qu’ils le feront aux cours des 12 prochains mois. En gros, les jeunes gens modernes passent des entretiens d’embauche au moins une fois tous les deux ou trois ans. C’est pourquoi beaucoup d’entre eux ont sûrement des histoires amusantes à raconter à ce sujet.

Chez Sympa, nous avons aujourd’hui compilé pour toi les 20 histoires d’entretiens d’embauche qui ont marqué leurs protagonistes.

  • Je me rends à un entretien d’embauche. Le poste à promouvoir est super intéressant. Tout à coup, je vois qu’une des candidates est la fille qui m’a pris mon petit ami sans aucun scrupule. J’apprends que c’est ma concurrente directe et que son CV a impressionné la direction beaucoup plus que le mien. Alors sans aucune gêne, j’ouvre sa page sur un réseau social (où elle est inscrite sous son pseudo) et je la montre à l’employeur. Ses publications et stories sont débiles, il y a des messages insultants envers moi, et tout est plein de fautes d’orthographe. Résultat : je suis embauchée et sa candidature est refusée. C’est la meilleure chose qui me soit arrivée cette année ! © “Podsloushano” / Ideer
  • J’avais un très bon diplôme, l’expérience nécessaire et j’étais persuadé que mon entretien d’embauche se déroulait parfaitement bien. À la fin, j’ai demandé à quelle heure la journée de travail commençait. Finalement, je n’ai pas été embauché. L’employeur m’a donné l’explication suivante : “Vous n’êtes pas prêt à travailler beaucoup. Sinon, vous auriez demandé à quelle heure il fallait arriver au bureau le matin”. © Shane Martin / Quora
  • J’ai mis mon pantalon blanc, c’était en été. Une voiture a roulé dans une flaque d’eau et m’a éclaboussée. Je suis rentrée chez moi pour me changer et comme j’ai compris que j’allais être en retard pour mon rendez-vous, j’ai téléphoné pour prévenir puis j’ai appelé un taxi. En sortant de chez moi pour la deuxième fois, j’ai vu mon taxi bloqué par un autre taxi, garé juste devant. Les chauffeurs ont commencé à s’engueuler en agitant les bras. J’ai rappelé pour prévenir que j’étais en retard. Mon interlocuteur à l’autre bout de fil m’a demandé d’envoyer une photo des deux taxis. Je l’ai l’envoyée. On m’a répondu que le patron croyait au karma et que c’était mieux pour moi de ne pas aller travailler chez eux. Je suis restée deux minutes à regarder la dispute des chauffeurs de taxi. Le mien a perdu, j’ai fait un demi-tour et suis rentrée chez moi. De toute évidence, ce n’était pas ma journée. © Tannhauser9 / Pikabu
  • Une fois j’ai passé un entretien pour un poste d’assistante de direction d’une grande entreprise basée à Paris. Après le rendez-vous avec la DRH, je vais voir le patron. On se salue et il regarde mon CV :
    — Vous êtes Inès, c’est ça ? Bon... Vous avez de l’expérience, vous parlez anglais... Et votre signe astrologique ?
    — Lion.
    — On va bien s’entendre, vous êtes embauchée.
    —Merci
    © YelenaG / Pikabu
  • À la fin de l’entretien, j’ai posé une question à mon interlocuteur : “Pourquoi m’avez-vous invité à ce rendez-vous ?” (Ça m’aide à mieux comprendre mes points forts). Il me répond que le chef l’a obligé à recevoir au moins trois personnes juste pour respecter les formalités, mais qu’il avait déjà un candidat à qui il avait promis ce poste. © b778av / Reddit
  • Je suis allée passer un entretien. Il y avait un test à passer, pour moi et pour deux autres candidates : un questionnaire à remplir sur trois pages A4. Les questions étaient très banales, du genre “où vous voyez-vous dans 5 ans”, “quels sont vos points forts”. Le poste à pourvoir n’était pas super intéressant, la boîte ne s’appelait pas Google, mais dehors il faisait un temps magnifique. Je suis allée voir le responsable et je lui ai demandé : “Au lieu de répondre aux questions de votre test, puis-je juste vous promettre de bien faire mon travail ?” Il a bien rigolé et il a acquiescé. Les deux autres candidates ont eu l’air étonné, genre : “On avait le droit de faire comme ça ?”. J’en ai moi-même été surprise. Je commence demain. © “Podsloushano” / Ideer
  • Une fois, à un entretien d’embauche on m’a demandé si c’était vrai que j’étais un p***** d’accro au travail. J’ai répondu : “Oui, je suis un p***** d’accro au travail !” Ma candidature a été refusée car j’ai dit un gros mot lors de l’entretien. Mais j’ai juste répété l’expression de mon interlocuteur ! © Maximillian Hill / Quora
  • J’arrive à mon rendez-vous et je vois un bâtiment industriel, triste et délabré. À l’intérieur, au rez-de-chaussée, c’est encore pire : des fissures sur les murs, des gouttes qui tombent du plafond, des cartons vides et des boîtes cassées partout. Mais je tourne dans le couloir et je vois une grande porte toute neuve avec une plaque dorée. Je sonne, un vigile m’ouvre. À l’intérieur, tout est chic et neuf : des meubles en cuir, des tables basses en verre, de beaux tableaux sur les murs, des cartes du monde... En fait, la société venait de louer ces locaux. Plus tard, petit à petit, le directeur a tout aménagé. © Julia1982 / Pikabu
  • Une fois, à un entretien d’embauche on m’a posé la question : “Connaissez-vous Monsieur M... ?” J’ai répondu que oui, que c’était mon ex-mari. Je n’ai pas été prise. Car il avait travaillé dans cette boîte et il avait bien gonflé tout le monde. J’ai eu beau essayer d’expliquer que c’était pour cette raison que c’était mon ex, mes arguments n’ont convaincu personne. © hwisa / Pikabu
  • Je rentre d’un entretien d’embauche pour bosser dans un club de billard. C’était très bizarre. D’abord, j’ai répondu aux questions. Ensuite j’ai joué deux parties de billard russe et américain avec le patron. Après le jeu, il m’a serré la main : “Vous jouez bien, mais je n’embauche pas les personnes tatouées, c’est un principe.” © hxmebxy / Twitter
  • Le responsable de recrutement m’a prévenu : “Le poste est super, mais il y a des jours où vous aurez envie de vous arracher les cheveux”. Il était chauve, alors j’ai fait une blague : “Apparemment, ça vous est déjà arrivé.” Il avait un très bon sens d’humour, donc il a éclaté de rire, et j’ai été embauché. Mais trois mois plus tard, j’ai démissionné car, effectivement, j’avais envie de m’arracher les cheveux. © MrStickySpaz / Reddit
  • Mon entretien était juste en face de mon immeuble. J’avais rendez-vous avec le responsable de mon chef. Nous avons très bien discuté, je sentais que ça se passait ben. Mon boss est arrivé vers la fin de l’entretien. En deux minutes, il a appris que j’habitais en face du bureau et il a dit que jamais il ne m’embaucherait : je l’énerverais trop à mettre deux minutes pour aller au boulot alors que lui il habite à l’autre bout de la région parisienne et qu’il passe trois heures dans les transports tous les jours. C’est ainsi que j’ai été privé du job de mes rêves. © 5.kopeek / Pikabu
  • Je suis arrivé à mon entretien et on m’a tout de suite proposé de venir voir comment se déroulait la vente. On m’a dit que j’allais assister à la présentation des nouveaux produits. J’ai accepté. Finalement, j’ai été emmené très loin du périphérique. Ils sont descendus de la voiture, ont ouvert le coffre et sorti la marchandise. Puis ils sont partis vendre leurs couteaux et fourchettes, en faisant du porte-à-porte. Je n’ai jamais eu aussi honte de ma vie. Je suis parti au bout de cinq minutes et j’ai mis énormément de temps pour rentrer chez moi. © “Podsloushano” / Ideer
  • Ma candidature était déjà approuvée. Ensuite, l’employeur m’a expliqué que mon prédécesseur, qui avait été viré pour son incompétence, me formerait. Je me suis étonnée : comment un employé incompétent pouvait-il me former ? Du coup, l’employeur a changé d’avis et je n’ai pas été prise. © Jennifer Finger / Quora
  • J’allais à l’entretien, mais mon bus est arrivé avec 35 minutes de retard. Alors j’ai été obligée de me changer dans le bus : j’ai enfilé ma jupe au-dessus du short et j’ai mis mes escarpins. Tout le monde l’a vu dans le bus. Il y avait une femme qui me regardait avec une telle réprobation que je me suis emportée. En arrivant au bureau, j’ai appris que la responsable de recrutement était en retard à cause des transports. Ça m’a bien arrangée, jusqu’à ce que je voie la personne en question arriver. Devinez qui c’était. Oui, la femme du bus ! © thisismyjam / Reddit
  • J’ai enfin obtenu un rendez-vous pour le job de mes rêves. Je me fais belle, j’arrive au bureau. Sur la table de la salle d’entretien, il y a un petit vase avec des bonbons. Pour m’affirmer, je me sers, j’en prends un. Le directeur a l’air surpris. Il me regarde, je le regarde, je ne sais pas quoi faire. Ce ne sont pas des bonbons dans le vase, ce sont des petits cailloux décoratifs. © “Podsloushano” / Ideer

Et toi, as-tu déjà vécu un entretien où tu as été surpris d’avoir décroché le poste ou d’être recalé pour une raison absurde ? N’hésite pas à partager ton expérience avec nous dans les commentaires !

Partager cet article