Sympa

20+ Histoires sur des belles-mères adorables qui vivent en parfaite harmonie avec leurs belles-filles

Les belles-mères n’ont pas bonne réputation, que ce soit au cinéma, dans la littérature ou... dans la vraie vie. L’image d’une mère du conjoint méchante et qui hait l’élue de son fils est aussi tenace que les blagues hostiles sur les mamans des épouses. Pourtant, une belle-mère peut aussi devenir une amie, une conseillère et un compagnon fidèle qui aide fidèlement à construire le bonheur familial de ses enfants.

Sympa a voulu démonter ce stéréotype courant et a trouvé des témoignages qui prouvent que toutes les belles-mères ne cherchent pas à en faire voir de toutes les couleurs à leurs brus. Et dans le bonus, tu découvriras comment devenir la meilleure des belles-mères, de quoi rendre jalouses toutes les amies de ta belle-fille.

  • D’abord, ma belle-mère a dit à son fils que nous devions trouver une femme de ménage. Et cela malgré le fait qu’elle ait elle-même travaillé toute sa vie, sans aide à la maison. Puis, elle a essayé de nous donner de l’argent pour acheter notre premier logement. Mais son cadeau principal, c’est d’avoir élevé son fils de manière à ce qu’il devienne un excellent mari. Il sait cuisiner, faire le ménage, prendre soin des enfants et faire tout ce qu’il faut pour que je me sente comme une reine. © Bhakti / Quora
  • Cela fait une semaine que les enfants sont chez les parents de mon mari. Hier, j’ai demandé à ma belle-mère comment ils se comportaient et elle a répondu :
    — Très bien. Avec ton éducation, il ne pouvait en être autrement.
    Oh, j’ai failli éclater de fierté. Moi, je m’attendais à plein de commentaires. © Chereshnya_A / Twitter

" Notre mariage a été reporté et le jour où il devait avoir lieu,

ma belle-mère a organisé cette surprise. "

  • J’ai une excellente belle-mère. Elle vient de venir chercher ma fille aînée pour l’emmener chez elle, et elle m’a proposé d’amener mon fils après le dîner et d’apporter aussi leurs vêtements pour qu’elle les lave. “Tu bosses toute la semaine et le week-end, tu es obligée de faire la lessive, laisse-moi t’aider un peu”, a-t-elle déclaré. Elle achète tout le temps de petites friandises pour les enfants, des vêtements ou encore des jouets, bref, elle aide toujours autant qu’elle peut. © Pofiguel / Pikabu
  • Ma belle-mère est très cool. Tous les jours, elle donne des conférences en anglais à des étudiants indiens et pakistanais. Elle a appris l’anglais toute seule. Cela dit, cette année, elle aura 70 ans. Et c’est aussi une super endocrinologue ! © kamuflon / Twitter
  • Mon petit est tombé malade. L’ambulance est arrivée et on nous a transportés à l’hôpital. Le lendemain, très tôt le matin, une infirmière me tapote sur l’épaule :
    — Madame, levez-vous ! Une folle vous demande de venir, elle vous a apporté à manger. Nous lui avons demandé de partir, mais elle insiste ! Je suppose que c’est votre maman.
    Et bah non, c’était ma belle-maman ! Elle est venue la première. Tantôt avec une soupe chaude, tantôt avec du poulet garni de pommes de terre. Elle n’a pas été autorisée à nous rendre visite car nous étions dans le service des maladies infectieuses. Mais même si à cette époque, il faisait très froid, elle continuait à venir. Tel un soldat, elle était là tous les jours pour nous apporter de petites choses et nous régaler. Une femme merveilleuse. © mamakerova / Pikabu
  • Un jour, c’était quelques années avant notre mariage, j’étais avec ma belle-mère dans une boutique et j’ai vu une robe magnifique. Mais il fallait économiser et, bien évidemment, je ne l’ai pas achetée. Au réveillon de Noël, j’ouvrais les cadeaux et j’ai découvert cette robe-là ! Il s’est avéré que ma belle-mère était retournée au magasin et l’avait achetée plus tard le même jour. © Diane Brown / Quora

Emily, Bonne fête de la belle-fille ! ​​​​​​Je t’aime Monica

  • Ma belle-mère a appris qu’il n’y avait pas de meubles dans notre salon. Elle a alors appelé une amie qui travaille dans un magasin d’ameublement, et on nous a livré un fauteuil, un canapé, un fauteuil à bascule et des tables. Nous avons utilisé tous ces meubles pendant plus de 10 ans. Nous avons essayé de la rembourser, mais la réponse a été claire et nette : “N’en parle plus jamais.” © Karen Johnson / Quora
  • En 2008, je suis passée dans un salon pour une manucure vite fait et je suis tombée sur une femme merveilleuse. Elle m’a parlé de son fils qui vivait au Canada et a ajouté qu’elle aimerait bien avoir une belle-fille comme moi. On a ri et on a échangé nos numéros de téléphone. Et puis un jour, en 2018, un gars m’écrit sur Instagram pour me dire que sa mère lui avait beaucoup parlé de moi et depuis longtemps, mais qu’il avait hésité à m’appeler, car on ne se connaissait pas. J’ai été très étonnée, je suis donc allée voir les photos sur sa page et j’ai reconnu sur l’une d’elles la femme du salon. Nous avons commencé à communiquer. Aujourd’hui, je vis au Canada avec mon mari et la meilleure belle-mère du monde. © “Подслушано” / Vk
  • J’ai l’impression qu’elle est plus proche de moi que ma mère. Quand j’étais enceinte, elle m’a acheté des vêtements de grossesse. Et lorsque j’ai eu des triplés, elle venait chez nous pour cuisiner et faire le ménage, elle massait mon ventre et mes pieds. Si je tombe malade, elle apporte des médicaments, prépare le dîner et fait du thé. Elle nous entoure tous d’un amour inconditionnel. Je cherche à être une bonne mère et grand-mère comme elle. Je l’aime beaucoup. © Ariel Flores / Quora
  • Ma belle-mère est extraordinaire ! On ne se comprend pas toujours, car nous avons grandi dans des pays et cultures différents, mais elle apprécie à quel point j’aime son fils. Elle se vante de moi auprès de ses amis. Certes, elle fait parfois des choses un peu bizarres. Mais qui n’en fait pas ? © catiebug / Reddit
  • Ma belle-mère me raconte comment elle et son époux sont revenus de la maternité avec mon actuel mari. La grand-mère est arrivée aussi, la maman de son mari et, donc, sa belle-mère à elle. Elle était assise et tenait le bébé dans ses bras, lorsque le jeune couple a fait semblant de se disputer, juste pour rigoler. Au milieu de la discussion, la jeune maman a lancé :
    — De toutes façons, ce n’est pas ton fils !
    Le jeune père a relayé la blague :
    — Maman, tu as entendu ce qu’elle a dit ? Ce n’est pas mon fils à moi !
    Et elle l’a regardé et a dit, avec un air sérieux :
    — Je ne sais pas si c’est ton fils, mais en tous cas, c’est mon petit-fils et ça, c’est certain ! © “Подслушано” / Vk
  • Elle était élégante, charmante et très énigmatique. La veille de notre première rencontre, j’avais le trac et je m’y préparais avec le plus grand soin pour produire une bonne impression. Quand je suis entrée et que je l’ai vue, je me suis tout simplement figée : c’était une femme d’une rare beauté ! Elle avait des mouvements gracieux et elle parlait majestueusement en choisissant bien ses mots. Pendant les trois ans qui ont suivi, j’ai cherché à être à la hauteur de cette femme superbe. Notre fille aurait sans doute été amie avec sa grand-mère, elle a hérité de son talent pour la peinture. © Kathleen Pennell / Quora

  • Lors de la première rencontre avec les parents de mon copain, j’ai par hasard pété alors que nous étions à table. Ma future belle-mère a vu que j’étais rouge de honte et a crié : “Damien, tu n’as pas honte, enfin ? Ta petite amie est là !” Je pense que nous serons amies pour la vie avec ma belle-mère. © MisterTeng / Pikabu
  • Un soir, quand mon futur mari et moi étions encore au lycée, nous allions sortir ensemble, mais il a voulu se doucher rapidement et m’a demandé de repasser son pantalon. Je n’avais que 15 ans et j’étais confuse car je ne savais pas comment faire. Alors, sa mère a pris le pantalon, l’a placé sur la planche et m’a expliqué comment bien former les plis. Et puis elle a ajouté : “Et s’il dit que c’est mal repassé, réponds-lui qu’il n’a qu’à le faire lui-même la prochaine fois” et elle est allée à la cuisine. © Mary Dabbs / Quora
  • Une fois toutes les deux semaines, ma belle-mère, maintenant ex, venait nous voir. Le trajet lui prenait trois heures, mais elle ramenait de gros sacs avec des produits et des cadeaux pour les enfants. Elle jouait avec eux et aidait à faire le ménage. Et quand je rentrais fatiguée, le dîner avec une bonne salade composée m’attendait sur la table. Tous mes vêtements, lavés et séchés, étaient sur mon lit. Lorsqu’elle me voyait, elle me faisait la bise et m’embrassait. Moi aussi j’aimais prendre soin d’elle. Ainsi, quand ma belle-mère regardait un film avec ma fille, je m’allongeais à côté d’elles et je disais : “Qu’est-ce qu’elles regardent aujourd’hui, mes petites chéries ?” Un jour, je l’ai entendue parler à quelqu’un par téléphone et me défendre. Voici une bonne attitude envers ses proches. © 33schastyaa / Pikabu

" Donc, ma belle-mère a commencé à apprendre Photoshop. "

  • Elle m’a fait un énorme cadeau : elle m’a permis d’être moi-même. Elle m’a reçue à bras ouverts et m’a accueillie dans sa famille. Elle s’est montrée compréhensive lorsque nous avons décidé de ne pas participer à la grande fête familiale à un Noël et nous n’avons pas eu à mentir et à inventer des excuses. Elle m’encourageait et me réconfortait dans les moments difficiles. Quand je me suis cassé un pied, elle m’a apporté un fauteuil roulant que j’ai utilisé pour me déplacer pendant la rééducation. Mais le plus important de tout : elle a élevé son fils pour en faire un compagnon aimant capable de parler honnêtement de ses sentiments et de ses besoins, écouter et traiter les autres avec compassion et amour. Elle est partie il y a un an et demi et elle me manque vraiment beaucoup. © Jenny Dybedahl / Quora
  • Je vis en parfaite harmonie avec ma belle-mère que j’appelle maman, car elle est comme une âme sœur. On s’invite l’une chez l’autre et on cuisine régulièrement ensemble, tantôt chez elle, tantôt chez nous. On s’aime beaucoup. Quand il arrive à mon mari et à moi de nous quereller et qu’elle est au courant, elle se met toujours de mon côté. Mon mari se vexe et lui rappelle alors qu’elle a toujours voulu une fille, mais a donné naissance à deux petits diables. © Mezy100 / Pikabu
  • Ma belle-mère est une ancienne psychologue clinicienne. J’ai eu une enfance difficile et j’ai de nombreux problèmes psychologiques. Elle m’a prise sous son aile et m’a aidée à grandir, à retrouver confiance et à aimer ce monde. Nous parlons pendant des heures, rions et pleurons ensemble. À vrai dire, je ne sais pas ce que je ferais sans elle. © June Reister / Quora
  • J’adore dire du bien de ma belle-mère. Une femme merveilleuse, j’ai eu une chance incroyable ! Elle n’intervient pas dans notre vie de couple, elle adore sa petite-fille, elle peut toujours donner un conseil judicieux et c’est un véritable cordon bleu. Mais surtout, j’admire ses fleurs, c’est un talent fantastique ! Je peux passer des heures dans son jardin à contempler ses parterres. Certains préfèrent les carottes ou des betteraves, mais nous, ce sont les fleurs. © Nastasya1985 / Pikabu
  • Ma belle-mère est plutôt froide, elle ne manifeste jamais son mécontentement car elle a été éduquée comme ça. J’ignorais donc complètement ses sentiments envers moi, jusqu’au jour de notre anniversaire du mariage. Mon mari était malade et il était resté au lit. Je suis rentrée du travail et je l’ai entendue lui dire :
    — Dur ou pas dur, lève-toi et va chercher des fleurs ! Tu n’as même pas besoin de sortir, on peut tout acheter sur internet. Vas-y, commande tout de suite ! Va te faire beau et je t’aiderai à ranger l’appartement.
    Et après une pause, elle a prononcé les mots qui font que je l’aimerais pour toujours :
    — Ne la laisse jamais penser qu’elle n’est pas aimée. Fais des efforts pour elle, ton devoir est de la rendre heureuse. Et si elle sera heureuse, alors tout ira bien dans votre foyer. © Solana87 / Pikabu
  • J’ai perdu 10 kilos et ça sautait aux yeux. Mon mari, en revanche, a pris du poids car je restais à la maison et préparais de petites choses délicieuses. Quand ma belle-mère m’a vue, elle a lancé : “C’est la famine chez vous ou quoi ?” Puis elle a regardé son fils un long moment et a crié : “Ah mais non, c’est toi qui manges pour vous deux ?!” © “Палата № 6” / Vk
  • J’étais toute jeune quand mon mari m’a emmenée dans sa ville pour me présenter à ses proches. Derrière mon dos, je les ai entendus discuter pour savoir si mon mari allait bientôt se lasser de moi. J’ai couru dans une autre pièce et je me suis mise à pleurer. Ma belle-mère est entrée et je me rappellerais toujours de ses mots. Elle a dit : “Ton plus gros atout, c’est ta jeunesse. Quoi que disent ces femmes, tu as ce qu’elles n’ont plus, tes 21 ans.” Plusieurs années plus tard, quand nous avons enfin eu notre bébé, tant attendu, ma belle-mère a seulement dit : “Je ne me suis pas trompée sur toi.” © elllienka / Pikabu

" Ma belle-mère a peint pour moi ces poupées russes qui ressemblent à David Bowie parce que je l’aime beaucoup et elle me les a offertes pour mon anniversaire. Elles sont si belles ! "

  • Quand je suis tombée enceinte, ma belle-mère a grogné, d’un air sceptique : “Mouais, on va voir.” Et puis un jour, je suis rentrée chez nous avec mon fils nouveau-né dans les bras. Mes parents étaient émus aux larmes en regardant sa frimousse, alors que ma belle-mère se tenait plutôt à l’écart les premiers jours. Mais alors, plus tard... Je pouvais en toute tranquillité me préparer aux examens, sortir avec mes amies, m’occuper de mes affaires personnelles, car elle était toujours là pour moi. D’une certaine manière, je lui dois aussi mon diplôme, puisque elle a suggéré voire insisté pour que je m’inscrive à la fac quand j’étais déjà enceinte : à quoi bon perdre le temps du congé maternité ? Quoi qu’il arrive, je peux toujours compter sur ses conseils et son empathie. En plus, ma belle-mère a un excellent sens de l’humour et sait me remonter le moral. © Sayle / Pikabu

Bonus : comment devenir une belle-mère super cool

  • Je suis une belle-mère chouette, parce que nous vivons sur des continents différents avec la famille de mon fils. Hahaha... C’est la meilleure solution ! © Titimoor / Pikabu
  • Je suis moi-même belle-mère et j’ai compris qu’en fait, il faut tout de suite s’imaginer que votre belle-fille est en fait votre fille. Simplement, elle a longtemps vécu ailleurs, mais elle est maintenant adulte et elle est revenue dans sa maison. Saine et sauve, Dieu merci. Elle aime faire la grasse matinée ? Ça va de soi, c’est bien ma fille ! Elle n’aime pas faire la vaisselle ? Mais qui aime ça... à part un lave-vaisselle, peut-être ? © uro_da / LiveJournal
  • Cela fait deux ans que je suis belle-mère. Je ne m’invite pas chez les jeunes avec mes conseils et mon savoir-vivre. S’ils ont besoin de moi, je suis toujours disponible, mais sinon, je m’occupe de mes oignons. © Ludok.ast / Pikabu
  • Mon fils et moi savons bien que je ne partagerais pas son foyer avec sa famille à lui. Vivre pas trop loin, oui, mais certainement pas sous le même toit. Je n’ai jamais passé une journée avec ma belle-mère et nos relations étaient impeccables. Et je sais que je serai une belle-mère exemplaire. Je m’entends bien avec la copine de mon fils. Et lui est heureux. De quoi ’ une mère peut-elle avoir besoin ? Je respecte son choix et ils me respectent, moi, tous les deux. © MTV.U / Pikabu

Et toi, quelles sont tes relations avec ta belle-mère ? Selon toi, est-il possible de vivre en harmonie avec la mère de son élu ? N’hésite pas à donner tes réponses et à raconter ta propre histoire dans les commentaires !