Sympa

20+ Preuves que les enfants en savent un peu plus sur notre monde que nous

---5
43k

Parfois, les répliques des enfants déconcertent les adultes. Comment en sont-ils arrivés à penser cela ? Depuis quel angle regardent-ils la vérité quotidienne ? Le site russe “Ça sort de la bouche des enfants” est un véritable coffre de déclarations sages et uniques dont les auteurs sont des enfants d’âges différents. Voici quelques phrases amusantes et malignes, et d’autres qui te laisseront pensif pour le reste de la journée ! Mais dans tous les cas, ton humeur sera certainement égayée.

Sympa soupçonne que toi aussi tu as dû accumuler des échantillons de cette ingéniosité. Partage-les avec nous dans les commentaires, nous aimerions les lire !

***

Un enfant de cinq ans est entré dans un vestiaire de femmes en cherchant sa maman. En le voyant, les femmes à moitié dénudées se sont mises à crier. Le petit s’est bouché les oreilles, a plissé le nez et a demandé :

— Ben alors, vous n’avez jamais vu un petit garçon ? © Joker

***

La fille d’un ami m’a demandé :

— L’homme a volé dans l’espace pour la première fois exprès le Jour de la Cosmonautique ou c’est arrivé par hasard ? © mind2500

***

Je suis sortie du cabinet et j’ai vu un enfant de cinq ans :

— Je peux t’aider, mon petit ?

— Merci, j’attends mon papa.

— Du thé, un jus, de l’eau ?

— De l’eau, si ça ne vous dérange pas.

Je lui en ai apporté, il a bu un peu, puis a dit :

— Merci, mademoiselle (en français dans le texte original), c’est une eau incroyablement savoureuse.

Moi aussi, j’ai eu envie d’attendre son père... © Annaira

***

— Et comment a réagi la maîtresse ?

— Comme du soda au vinaigre. © Dm. Riabichenko

***

En revenant de la crèche avec ma fille, je lui ai demandé :

— Ma fille, que veux-tu faire quand tu seras plus grande ?

— Je veux être maîtresse d’école.

— Pourquoi maîtresse d’école ?

— Parce que les maîtresses prennent du thé avec des gâteaux, et nous non ! © De1Maza

***

Mon fils avait sept ans. Il s’est assis, très pensif, sur un banc. Je lui ai demandé :

— À quoi penses-tu ?

Et lui :

— À l’amour !

— Et que penses-tu de l’amour ? Lui ai-je demandé.

— Maman, l’amour, ça peut pas se garder dans la poche !

— Et qu’est-ce qu’on doit en faire alors ?

— Il faut l’offrir ! — et il a sorti un bonbon de sa poche et me l’a donné. © Olga

***

Le 8 mars, au matin, nous étions avec ma fille dans une aire de jeux. J’étais de bonne humeur, ça sentait le printemps, et de plus, c’était la Journée de la Femme, un jour festif. Un jeune s’est approché de l’une des mamans qui était non loin de nous, lui a donné un bouquet de fleurs et l’a félicitée. Ma fille (de quatre ans), a tout observé, et a écouté avec attention. Ensuite, elle s’est approchée de moi, m’a enlacé la jambe et m’a dit :

— Mon petit soleil !

Ensuite, elle s’est retournée et a marché vers le parc, en me disait par-dessus l’épaule :

— Je vais te ramener quelques morceaux de bois, bien que... © More.Kelpi

***

Tomi, onze ans, lit l’exercice à voix haute :

— Un hamster était en train de tracer...

Et je me suis mise à rire. Tomi :

— Maman, un peu de sérieux, s’il te plaît. Si je dois rire de chaque problème, je n’aurais jamais le temps de le solutionner ! © Svetlana

***

Selon Tomi, onze ans, les filles sont divisées entre les normales et celles qui ont une “surprincessitude”. © Svetlana

***

C’était la nuit, j’essayais d’endormir mon enfant. Il m’a demandé :

— Raconte-moi un conte !

— Lequel ?

— Celui d’hier, c’était quoi ?

J’essayais de me souvenir :

— Euh, eh bien je crois que c’était Pinocchio.

Mon garçon s’est mis à l’aise:

— Bon, alors aujourd’hui ce sera Pinocchio 2 ! © Vlada

***

Récemment, dans une boutique, une femme m’a montrée du doigt et a dit à sa fille :

— Si tu te comportes mal, je te donnerai à cette dame.

Son fils, adolescent :

— Tu pourras me donner à cette dame à moi aussi ? © yourtheleastfav

***

En autonomne, nous avons décidé de faire essayer à mon fils de sept ans des chaussures qu’il avait utilisées au printemps. Je lui ai demandé :

— Alors, ça va ?

— Elles me serrent un peu.

— Où, aux orteils ?

— Non, les orteils, je ne peux même pas les déplier ! © pn6

***

Andrés, deux ans, m’a montré un jouet :

— Grand-mère, regarde comme ce petit poulet est joli.

— Que fait le petit poulet ?

— Piou piou piou.

— Et sa maman, qu’est-ce qu’elle fait ?

— Mon fils, viens manger. Toutes les mamans font ça. © Larisa

***

Chaque semaine, en laissant mon fils à l’école, je lui dis :

— Étudie bien et ne rentre pas à la maison en étant bête.

Aujourd’hui, je suis allée à la salle de sport :

— Bon, j’y vais.

— Allez, maman, entraîne-toi bien. Et ne rentre pas à la maison en étant grosse ! © ex salvaje

***

Une fillette et un petit garçon de cinq ans n’arrivaient pas à partager un gâteau dans le parc :

— Mais je suis une fille !

Et le garçon, en soupirant :

— Et moi, je suis normal ! © notdiden

***

— Mon fils, j’ai rêvé de toi hier soir.

Il me regarde avec incrédulité et me dit, confiant :

— Non, maman, je n’étais pas là ! J’ai dormi et je ne suis pas allé dans ton rêve. © claireSV

***

— Maman, cela fait longtemps que la Statue de la Liberté a été érigée ?

— Oui, cela fait longtemps.

— Avant ma naissance ?

— Oui, et avant même la mienne.

Pause.

— Ça veut dire avant l’époque des dinosaures ? © Paganel72

***

Ma fille était à l’école. On leur a demandé de dessiner un “chemin sûr pour rentrer à la maison”. Les enfants ont dessiné des routes avec des feux de signalisation et des passages cloutés. Ma fille, elle, s’est dessinée dans une voiture blindée, entourée d’un groupe de policiers. En voilà, une manière sécurisée de rentrer à la maison ! © pn6

***

— Comment fait le petit chien ?

— Wouf, wouf.

— Et la petite vache ?

— Meeeeuh !

— Et le moustique ?

Une pause, puis avec une voix terrible :

— Miam, miam ! © Melezh

Quelle est la phrase que ton enfant aurait pu dire ?

Photo de couverture Joker / det.org.ru
---5
43k