Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

9 Histoires des lecteurs de Sympa qui prouvent qu’il n’y a pas que les réductions qui peuvent nous remonter le moral au supermarché

Faire les courses est une routine quotidienne ou hebdomadaire qui peut parfois devenir une vraie comédie. Les personnages impliqués sont les caissiers et les clients dont le sens de l’humour mérite la plus grande récompense. Leurs commentaires et remarques restent gravés dans notre mémoire.

Chez Sympa, nous avons adoré ces 9 histoires de nos lecteurs qui voulaient simplement faire leurs courses mais qui se sont trouvés dans une drôle de situation.

  • Un jour, juste avant Noël, j’étais à la caisse d’Auchan avec 20 cochons en peluche que je devais acheter pour la fête d’école de ma fille. Je les ai tous posés sur le tapis et ils occupaient toute la place. La caissière les passait un par un parce qu’ils étaient tous différents. Comme par hasard, quand il n’en restait que deux, il y a eu un bug. La fille a dû appeler sa collègue pour demander le code. Les gens derrière moi commençaient à s’énerver : tout le monde était pressé à finir ses achats de dernière minute. Soudain, j’ai entendu la voix grave de mon sauveur (je pense que c’était Saint Nicolas) : " Mais calmez-vous un peu avec votre champagne et foie gras ! Laissez la dame s’occuper de ses petits cochons ! " © Margarita Lime / facebook
  • Aujourd’hui, un client m’a dit : " Vous souriez comme si vous étiez vraiment contente de nous voir ". © Надежда Нижебецкая / facebook
  • J’avais l’habitude de faire mes courses en écoutant de la musique. Pour éviter d’enlever mes écouteurs à la caisse, sans attendre qu’on me pose des questions, je disais : " Bonjour, je n’ai pas besoin de sac, je vais payer par carte “. Une fois, la caissière m’a quand-même dit quelque chose. Quand j’ai retiré mon écouteur elle a répété : ” Comment avez-vous retenu tout ça ? " © Timofej Kurbanović / facebook

  • Je suis vendeuse dans un magasin de vêtements. Un jour, une cliente est entrée dans la boutique, elle a tout regardé, a essayé pas mal de vêtements et puis, elle s’est approchée de moi et m’a demandé tout bas : " Avez-vous un boyfriend ? " Trop gênée, je lui ai répondu que j’étais mariée. Il s’est avéré qu’elle cherchait un jean du style Boyfriend. Ce modèle venait juste d’apparaître à l’époque. © Olena Apalkova / facebook

  • Un jour, dans notre bar, un monsieur a commandé " sept upe “. J’ai compris ” sept " mais je n’avais aucune idée de ce que signifiait " upe “. Je lui ai dit :
    — Vous êtes sûrs que nous avons ça ?
    — Oui.
    — Montrez-moi, s’il vous plaît.
    Il s’agissait en fait de la boisson ” 7Up ". © Елена Данелян / facebook

  • Hier, à la caisse d’un supermarché, deux filles d’environ 10 ans devant moi achetaient des sucettes en forme de toilettes. Elles rigolaient beaucoup et pour payer, elles ont vidé leur tirelire. À l’intérieur, il n’y avait que des pièces en cuivre et c’était évident qu’il y en avait pas assez. J’y ai rajouté une pièce de 2 euros discrètement. Les fillettes ont récupéré leurs bonbons WC et sont parties en courant, complètement heureuses. La caissière avait remarqué mon geste et m’a souri. © Olja Pobelkina / facebook

  • J’allais quitter le supermarché après avoir payé mes achats quand la caissière m’a dit que j’avais quelque chose de collé sur mon manteau derrière. J’ai regardé : c’était un autocollant du rayon fruits et légumes avec " pêche " marqué dessus. © Лимонный щербет / AdMe.ru

  • Dans une animalerie, je pose un grand sac de croquettes sur le tapis de caisse. La caissière s’énerve :
    — Pourquoi vous me jetez cet énorme sac comme ça ?
    — Je ne le jette pas, je le pose, madame.
    — Je suis sûre que vous allez payer en espèces, en plus !
    — Je paie comme je veux, ça ne vous regarde pas !
    Bref, cette scène à duré quelques minutes et nous avions toutes les deux les visages très sérieux.
    En réalité, la fille à la caisse était mon amie et nous avons fait semblant de nous disputer. À la fin, je lui ai souri et dit :
    — Ça va, ma Lolo ? Pas trop fatiguée ?
    — Ah si, Marine, je suis crevée. Mais voilà, grâce à toi j’ai pu décompresser un peu.
    Si vous aviez vu la tête de ses collègues ! © Оксана Райкова / facebook

  • Un papi est passé faire ses courses dans notre magasin. C’est l’un de nos clients fidèles. Malgré le fait qu’il n’avait plus les idées claires, il était très sympa et cela faisait plaisir de lui parler. Après avoir payé ses achats, il est parti mais est revenu quelques minutes plus tard, l’air triste. Je lui ai demandé ce qui était arrivé et il a répondu : " J’ai oublié chez vous mes cachets pour la mémoire. 12 boîtes ". © Людмила Жабская / facebook

Et toi, t’est-il arrivé une situation pareille ? N’hésite pas à en parler dans les commentaires !

Partager cet article