Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Aljona Savchenko, la patineuse qui a participé à 5 Jeux Olympiques, a finalement réalisé son rêve

2--2
533

Parfois, dans le monde du sport professionnel, il y a des histoires aussi touchantes que celles des plus grands films. Sans aucun doute, celle de la patineuse Aljona Savchenko en fait partie. Pour réaliser son rêve, cette athlète a dû surmonter de nombreux obstacles, mais elle n’a rien lâché avant d’avoir atteint son objectif.

Sympa pense que tout le monde devrait s’inspirer de ces individus déterminés et talentueux, c’est pourquoi nous souhaitons te raconter l’histoire de cette jeune femme aussi “délicate” que forte.

Tout a commencé à la fin des années 1980, dans une ville ukrainienne appelée Obujov. Là-bas, la petite Aljona a choisi des patins à glace comme cadeau d’anniversaire et est tombée amoureuse du patinage artistique. Elle a commencé à pratiquer ce sport à l’âge de cinq ans. Sa famille n’a pas eu la chance de déménager à Kiev, si bien que pendant neuf ans, Aljona a parcouru 45 kilomètres chaque jour pour aller s’entraîner.

La jeune femme a postulé pour le patinage en couple, ce qui signifie qu’elle avait besoin d’un partenaire stable et fiable. Le deuxième partenaire d’Aljona a été Stanislav Morozov, et ils ont remporté ensemble le championnat du monde des jeunes en 2000, mais ont terminé à la 15ème place aux Jeux olympiques d’hiver 2002 à Salt Lake City. Stanislav a subi une grave blessure, et Aljona a dû trouver un autre coéquipier.

Ni en Ukraine ni en Russie n’a-t-elle réussi à trouver un partenaire et un financement. On lui a alors conseillé de se rapprocher de l’entraîneur allemand Ingo Steuer, qui avait un coéquipier disponible nommé Robin Szolkowy. Aljona a déménagé en Allemagne, a changé sa nationalité sportive, et le couple Savchenko-Szolkowy est né pour les 10 années suivantes.

Peu à peu, le duo a commencé à récolter des victoires et des médailles : d’abord au championnat d’Allemagne, puis après quelques années, au championnat d’Europe et au championnat du monde. Aux Jeux Olympiques de Turin en 2006, Savchenko et Szolkowy ont terminé à la sixième place, mais ils n’en sont pas restés là.

Pour les Jeux Olympiques suivants, à Vancouver en 2010, Savchenko et Szolkowy étaient considérés comme les favoris, car à ce moment-là, ils avaient tout gagné. Après le programme court, ils ont perdu à moins d’un point contre un couple chinois, mais dans le programme libre, Robin est tombé et le résultat final a été une médaille de bronze.

Le patinage artistique est l’un des sports les plus dangereux, mais les problèmes de santé n’ont pas arrêté Aljona. Son objectif était clair et précis : la médaille d’or aux Jeux Olympiques ; donc elle a continué à se battre. Après de nombreuses victoires dans des compétitions internationales, beaucoup pensaient que les Jeux Olympiques de Sochi pourraient être la dernière chance pour les deux athlètes, mais encore une fois, ils n’ont pas eu de chance lors de l’épreuve principale : une chute pendant l’exécution du programme et une autre médaille de bronze.

Peu après les Jeux olympiques, Szolkowy a déclaré qu’il mettait un terme à sa carrière. À cette époque, Aljona avait déjà 30 ans et avait démontré tout son talent au monde entier. Mais elle n’était toujours pas satisfaite. Elle a trouvé un nouveau partenaire : le jeune Français Bruno Massot. Pendant longtemps, il n’a pas été autorisé à se rendre en Allemagne, mais finalement, les officiels ont pu parvenir à un accord et le couple a commencé à participer à des compétitions. “Je veux gagner la médaille d’or aux Jeux Olympiques de 2018 et je veux le faire avec mon nouveau partenaire Bruno. Je suis très heureuse qu’il ait accepté d’être mon partenaire”, a déclaré Aljona.

Peu de gens croyaient en son succès. Bruno était considéré comme un garçon inexpérimenté, Aljona n’était plus si jeune d’un point de vue sportif, sans parler des nombreuses blessures non guéries ; pourquoi avait-elle tant besoin de cette médaille d’or ? Mais c’était le rêve de Savchenko, et elle ne voulait pas abandonner.

Petit à petit, le couple s’est mis à travailler et à remporter des victoires dans de grandes compétitions, et ils ont investi tous leurs efforts dans les Jeux Olympiques de Pieonchang. La médaille d’argent aux Championnats du monde a été le meilleur résultat de Savchenko et Massot avant les Jeux olympiques d’hiver de 2018. Mais le 15 février 2018, le rêve s’est enfin réalisé.

Lors du programme court, Bruno a commis une erreur et le couple s’est classé quatrième, perdant presque six points. Tout indiquait que la médaille d’or était perdue. Mais en réalisant un programme libre de haute volée, Savchenko et Massot ont non seulement battu le record du monde, mais ils ont aussi surpassé tous les concurrents en remportant la médaille souhaitée. Tu peux admirer leur performance ici.

Aljona Savchenko a fait une pause dans sa carrière et travaille aujourd’hui comme entraîneur. Mais sa carrière n’est peut-être pas encore terminée, et nous pourrions encore admirer une autre performance de cette grande athlète.

Après la fin de la saison olympique et la victoire au Championnat du Monde, Aljona a écrit ce qui suit sur son Instagram :

Je remercie tous ceux qui ont ri de mes rêves : ils ont inspiré mon imagination. Je remercie tous ceux qui ont voulu me mettre dans une cage : ils m’ont appris la valeur de la liberté. Je remercie tous ceux qui m’ont menti : ils m’ont montré le pouvoir de la vérité. Je remercie tous ceux qui n’ont pas cru en moi : ils m’ont appris à vouloir déplacer des montagnes. Je remercie tous ceux qui m’ont rejetée : ils ont réveillé mon courage. Je remercie tous ceux qui m’ont quittée : ils m’ont donné de l’espace pour créer. Je remercie tous ceux qui m’ont trahie et maltraitée : ils m’ont appris à être toujours sur le qui-vive. Je remercie tous ceux qui m’ont blessée : ils m’ont appris à grandir dans la douleur. Plus important encore, je remercie tous ceux qui m’aiment comme je suis. Ils me donnent la force de vivre.
Aljona Savchenko

Tant d’expériences difficiles, de défaites douloureuses, de hauts et de bas, de changements de citoyenneté et de partenaires, tout cela pour réaliser le rêve d’une vie ? S’il n’y avait pas eu ce caractère d’acier, cette volonté de fer, ce talent absolu et cette grande expérience, il est peu probable que cette étoile eut brillé comme elle l’a fait jusqu’ici, remportant la victoire la plus importante de sa vie. Par son exemple, elle nous montre que rien n’est impossible, et que seuls le travail et l’effort sont nécessaires.

Qu’en penses-tu ? Est-ce un bon scénario pour un film ?

Souhaites-tu voir sur Sympa plus d’histoires sur les victoires des grands athlètes ? Réponds-nous dans les commentaires !

Photo de couverture AP/EAST NEWS
2--2
533