Sympa
Sympa

Découvre comment sont tournés les 10 reality shows les plus populaires

Nous savons pertinemment bien qu’un reality show ne montre pas la réalité telle qu’elle est. Il y a un scénario déjà préparé, les participants invités sont là pour provoquer des conflits et la cerise sur le gâteau, un montage bien ficelé. Avec tous ces éléments, la vie quotidienne des participants se transforme en une véritable série, que des millions de téléspectateurs ne peuvent pas s’empêcher de regarder.

Chez Sympa, nous avons décidé de mener l’enquête sur les manigances présentes dans les 10 reality shows les plus regardés. Et il faut reconnaître que nous avons été surpris : 3 programmes reflétaient vraiment la réalité.

Pimp my ride

“Pimp my ride” a été considéré comme le reality show le plus cool du début du siècle, les hommes arrangeaient de vieilles voitures pour les transformer en de véritables bolides avec des télévisions et d’énormes haut-parleurs dans le coffre. Mais en 2015, le Huffington Post a interviewé d’anciens participants de l’émission et tout n’était pas si rose qu’il ne paraissait.

  • Les voitures restaient dans les hangars du programme pendant environ six mois, et non quelques semaines, comme cela était stipulé.
  • La transformation était superficielle, sans modifier les intérieurs et dans un second temps, la plupart des innovations ajoutées devaient quitter le véhicule après le tournage (principalement à cause des normes de sécurité, par exemple l’écran dans la porte qui permettait de regarder la télévision).
  • Une voiture complètement oxydée, des pièces qui tombaient en lambeaux : beaucoup de ces problèmes étaient inventés de toute pièce par les producteurs pour créer le fameux effet de surprise à la fin de l’épisode.
  • Évidemment, de nombreuses histoires n’étaient que pure fiction.
“Je sais que je suis en surpoids, mais ils sont allés trop loin. D’après le scénario, il y avait des bonbons dispersés dans toute ma voiture, dans le cas où j’aurais faim, mais je n’en ai jamais eu dans mon véhicule. Cela a été inventé pour faire le show. Au final, ils ont installé dans mon coffre une machine pour faire des barbes à papa. Je pense qu’ils aimaient l’idée et qu’ils avaient besoin d’une personne comme moi pour la réaliser.”
  • La fin de l’épisode devait être enregistrée plusieurs fois, accompagnée de la phrase : “Nous avons beaucoup travaillé, montre-nous plus d’émotions”.
  • La seule chose que tous les participants se remémorent de façon sincère, il s’agit du présentateur Xzibit. L’un d’entre eux se souvient : “Il était toujours relax, joyeux et bourré d’énergie”.

The Bachelor

L’un des plus populaires des shows télévisés ressemble vraiment à un conte de fées très bien orchestré. Et c’est la vérité, nous allons tâcher de l’expliquer.

  • En premier lieu, le choix : certaines filles sont invitées à participer ; par exemple, des mannequins ou des bloggeuses connues. D’autres sont plutôt atypiques : nationalité ou profession étrange, look extravagant, vie compliquée, etc.
“Je n’ai pas passé le casting pour ’The Bachelor’ parce qu’ils m’ont dit que je n’étais pas assez jolie et ensuite, le plus important, que ma biographie n’était pas très intéressante.”
  • Le tournage est 24h/24, c’est pour cette raison que toutes les images ne peuvent être diffusées. Le montage permet de rendre les séquences plus conflictuelles ou dramatiques.
“Au cours de mon interview après mon élimination du programme, la productrice m’a posé une question : ’Est-ce que ta famille te manque ?’. Les membres de ma famille sont décédés. J’étais en larmes. Ensuite, on m’a demandé ce que je ressentais pour le bachelor et au montage, ils ont mis le passage où je pleurais juste après cette question. On aurait dit que je pleurais parce qu’il m’avait éliminée.”
“Au cours de l’une des saisons, la sœur d’une amie est allée loin dans le programme. Elle m’a confié que les producteurs dirigent complètement le show et qu’elle avait participé au programme pour voyager gratuitement.”

Survivor

Il faut reconnaître que contrairement aux autres programmes, “Survivor” paraît être le plus réel et fidèle à la réalité. C’est le cas. Mais, il existe quand même quelques zones d’ombre :

  • D’après certains candidats, les producteurs parlaient souvent avec eux avant le vote, pour débattre et proposer des options pour la suite de l’aventure : "Que se passerait-il si ce joueur partait ? Et si tu le disais de cette façon ? Ces questions généraient de nouveaux questionnements dans la tête des participants et parfois, ils prenaient une décision complètement différente de celle qu’ils avaient à l’origine. Cela pourrait s’apparenter à de la manipulation, mais d’un autre côté, il ne s’agit pas d’une intervention directe.
  • L’équipe de tournage aidait les candidats, mais cela se limitait à de petites choses telles qu’un caméraman qui prête un briquet pour allumer un feu (alors que l’émission montre qu’ils ont fait du feu avec des lunettes et les rayons du soleil) ou un journaliste qui leur donne des bonbons. Mais rien de plus.
  • La théorie d’après laquelle il y avait un hôtel où les participants vivaient, alors que derrière la caméra ils vivaient comme des aborigènes est à moitié vraie. L’hôtel existait vraiment, mais il était réservé à l’équipe et généralement, il était sur une île voisine. Sur le lieu du tournage, il n’y avait que 5 personnes avec les participants : 2 caméramans, 2 journalistes et un médecin.

Conclusion : à en juger les histoires de tous les anciens candidats et organisateurs, l’émission était réelle et difficile, parce que les producteurs suivaient un protocole très strict. La perte de poids de nombreux participants en est la preuve.

The Voice

Le programme “The Voice” n’a pas besoin d’intrigues, ni de célébrités pour faire augmenter sa cote de popularité. Mais il possède quelques caractéristiques particulières. Nous allons lire ce que disent les organisateurs et les participants.

“Avoir uniquement des personnes qui chantent bien n’est pas le critère qui permettra à l’émission d’obtenir une bonne audience. Ce n’est un secret pour personne, ’The Voice’ est une version tirée de son homonyme hollandais. Initialement, ils ont spécifié eux-mêmes qu’il s’agissait d’un projet autour des émotions. Par conséquent, les candidats sont sélectionnés parmi des personnes inhabituelles et intéressantes : l’un est un plombier qui sait chanter, l’autre possède un timbre de voix peu commun, le troisième est l’assistant d’un député, le quatrième un rocker avec des rastas et le cinquième se consacre exclusivement au chant académique...”
“Mon ami n’a pas passé les auditions à l’aveugle dans ’The Voice’. Il voulait chanter une chanson bien précise, mais NBC ne possédait pas les droits, alors ils lui ont demandé d’en interpréter une autre qui, sincèrement, ne collait pas avec ses compétences vocales. Les jurés lui ont dit que la chanson était trop ambitieuse. Il n’est pas étonnant que ce programme ait du succès, si le groupe audiovisuel NBC peut tout façonner comme il le souhaite.”

Et voici quelques informations à propos du jury. Si tu t’es toujours demandé comment des célébrités aussi populaires peuvent accorder autant de temps à cette émission, tu vas connaître la réponse :

“Nous travaillons très peu avec nos coachs et le reste du temps, nous répétons seuls, avec des professeurs de chant ou avec les producteurs.”

America’s Next Top Model

La personne la plus insolite de ce programme est son leader, Tyra Banks. Parlons un peu plus de son émission, à laquelle toutes les filles mesurant plus de 175 cm rêvaient de pouvoir participer.

“Ma sœur a participé à la 12ème saison. Tyra l’a humiliée dans le premier épisode, mais après le tournage elle est venue lui présenter des excuses et lui expliquer que ’ce n’est qu’une émission, tu sais comment cela se passe’. Elle m’a également confiée que toute l’équipe détestait Tyra à cause de ses perpétuels changements d’humeur.”
“Le problème est que personne ne veut nous considérer comme de véritables mannequins. Je suis persuadée que l’émission a transformé le concept originel en une sorte de mascarade, produisant 3 saisons par an et inventant des épreuves absurdes comme celle de poser dans des montagnes russes.”

Et tout est absolument vrai : le programme de mannequins le plus célèbre au monde n’est pas parvenu à créer la prochaine top model des États-Unis. En 24 saisons, seulement 3 participantes ont connu la gloire : CariDee English, qui est devenue la porte-parole de la National Psoriasis Foundation ; Yaya DaCosta, qui a interprété Whitney Houston dans une série, et Analeigh Tipton, qui est également devenue une actrice d’Hollywood. Aucune n’a fait carrière dans le mannequinat.

Tyra l’a dit elle-même : “Dans mon émission, nous ne créons pas seulement des mannequins, mais également des personnalités. C’est pour cette raison que quand je suis assise, en interprétant ce personnage et en commentant de façon cruelle les photos des filles, il s’agit d’une manière de façonner leur personnalité”.

Super. Sauf que tout le monde s’attendait à des top models professionnels.

Qui veut gagner des millions ?
Who Wants to Be a Millionaire ?

“Je sais que les participants à ’Who Wants to Be a Millionaire ?’ reçoivent réellement l’argent gagné : le montant du gain, avec la déduction des impôts. Si tout n’était qu’une mascarade, l’émission n’aurait jamais duré aussi longtemps. Quand un candidat approche d’une somme importante, les éditeurs contactent leur supérieur et regardent s’ils peuvent faire perdre le joueur ou lui donner l’opportunité de gagner le gros lot.”
“Pour participer au programme, tu dois passer un test. Il y avait un groupe de récidivistes : des personnes qui ont fait le test 30 fois, mais qui n’ont jamais réussi à atteindre l’étape supérieure. Une fois, un ami de mon père a fait l’audition pour le jeu. C’était un homme intelligent, mais il n’a pas réussi le test et il s’est disputé avec mon père à cause de ça. Constamment, nous observons que la plupart des personnes n’acceptent pas l’échec. Régulièrement, nous avons des invités spéciaux. Par exemple, le joueur de basket Charles Barkley et le directeur Spike Lee ont détruit le vestiaire, sans le faire exprès. Et Tyra Banks était une véritable harpie.”

What Not to Wear

L’une des premières émissions à propos de la mode, où les professionnels jetaient les vieux vêtements des participants et leur offrait une carte de crédit avec un plafond astronomique. Voici les témoignages de candidats ayant participé à ce programme :

“Ils ont pris tous mes vêtements et les ont donnés à la Croix Rouge. J’ai simplement conservé quelques petites affaires qui appartenaient à ma grand-mère.”
“L’argent disponible sur la carte de crédit t’appartient COMPLÈTEMENT. La seule chose, c’est que tu dois payer les impots sur cette somme. Mais, en théorie, tu peux simplement acheter une ceinture. Ils ne peuvent pas t’obliger à tout dépenser. J’ai eu de la chance, l’un des producteurs m’a prévenue de ne pas dépenser tout l’argent, pour avoir la somme nécessaire pour payer les impots. Et pour finir, la dépense principale personne ne la voit, elle correspond à la retouche des vêtements, ils passent tous entre les mains d’une couturière pour que tout soit parfait. Malheureusement, tu dois payer ce service avec l’argent qui t’a été donné pour effectuer tes achats.”

Cauchemar en cuisine / Hell’s Kitchen

Le concept de cette émission est très simple : 2 équipes de cuisiniers s’affrontent sous le regard du célèbre chef Gordon Ramsay, qui passe son temps à crier et à critiquer.

Les participants à ce programme sont des personnes lambdas, mais avec la pression et les “astuces” de l’équipe technique, il est tout bonnement impossible d’arrêter de le regarder. À en juger les propos de l’un des caméramans, tout est vraiment réel.

“Le programme est conçu de façon à ce qu’il n’ait pas besoin de créer de scénario. De plus, ce serait trop difficile pour les candidats de jouer un rôle convaincant, étant donné que ce ne sont pas des acteurs mais des cuisiniers. L’astuce est très simple : choisir des têtes brûlées, faire augmenter la pression, ne pas leur laisser de répit, jeter de l’huile sur le feu et attendre que cela fasse des étincelles.”

Pendant la deuxième saison, l’un des producteurs a remarqué qu’au début de la compétition, seulement 4 participants fumaient. À la fin de la saison, ils étaient 10. N’est-ce pas un aperçu de l’atmosphère présente sur le plateau ?

Keeping Up with the Kardashians

L’émission qui a rendu célèbre la famille Kardashian-Jenner est vraiment représentative de la réussite. La journaliste, Mariah Smith, révèle dans son analyse de l’un des épisodes, les principes fondamentaux de ce show.

Regardons cela de plus près. Dans la 11ème saison, pendant l’épisode consacré à Kris Jenner, il y a trois intrigues principales :

  • L’organisation de l’anniversaire de Kris Jenner.
  • L’anniversaire de Kim.
  • L’overdose de l’ex-mari de Khloe, Lamar Odom.

Les histoires sont organisées de façon à ce que tout fonctionne selon les lois du drame, c’est-à-dire avec un début, un développement et un dénouement, mais pas nécessairement dans un temps imparti. Les événements, réunis en un seul épisode, sont censés se produire presque en même temps, alors qu’au cours de l’épisode, il est possible de voir (il est fort probable de se mélanger les pinceaux), le petit ami de Kris qui lui offre une voiture pour son anniversaire. Mais cette scène a été tournée en août, alors que l’anniversaire de Kris était en novembre.

La scène datant du mois d’août n’avait rien à voir avec l’anniversaire, mais elle a été rajoutée pour renforcer l’histoire. Malgré que l’émission montre la vie de la famille, certains épisodes peuvent être écrits et rajoutés par les scénaristes, pour avoir un déroulement intéressant.

Et toi, quel est ton point de vue sur ces programmes ?
Donne-nous ton avis dans les commentaires !

Photo de couverture What Not to Wear / TLC
Sympa/Célébrités/Découvre comment sont tournés les 10 reality shows les plus populaires
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire