Sympa
Sympa

Découvre l’histoire d’Anna Chlumsky, rejetée par Hollywood “parce qu’elle n’était pas jolie”, mais qui, des années plus tard, a fait son grand retour

Nous avons découvert Anna Chlumsky en petite fille adorable dans le film My Girl, et après ce succès, on s’attendait à ce qu’elle devienne une grande star hollywoodienne. Mais le côté sombre de l’industrie lui a tourné le dos au point de la contraindre à démissionner. Elle s’est alors éloignée des plateaux pour mener une vie normale, jusqu’à ce qu’aujourd’hui, où, dans un acte de revanche et d’amour de soi, elle a fait son grand retour.

Chez Sympa, nous aimons les histoires de personnes qui ont su renaître de leurs cendres comme le Phénix, et aujourd’hui, nous voulons te raconter l’histoire de cette actrice qui, après avoir lutté contre les préjugés et le rejet, a su revenir sur le devant de la scène.

Une promesse d’Hollywood

Anna est née le 3 décembre 1980 à Chicago, aux États-Unis et a fait ses premiers pas à l’écran en 1989, mais ce n’est que deux ans plus tard qu’Hollywood a découvert son nom. Cette année-là, elle a joué aux côtés de Macaulay Culkin dans le film My Girl, un film qui laissait présager un avenir prometteur dans l’industrie du cinéma pour les deux enfants.

Les prédictions se sont effectivement réalisées pour lui : l’année suivante, il jouait Kevin McCallister dans Maman, j’ai encore raté l’avion !, deuxième volet de la saga. Mais ce n’était pas le cas pour Anna, qui bien qu’elle en ait eu le talent, n’a pas eu les mêmes opportunités que son petit collègue.

Comment l’industrie lui a tourné le dos

Malgré le succès du film qui l’a fait connaître, les grandes offres d’emploi n’ont pas suivi. Elle n’est apparue que dans quelques émissions de télévision : “Je traversais la période de puberté et je n’étais pas jolie à l’écran. J’ai passé beaucoup d’auditions pendant mon adolescence et je n’étais tout simplement pas à ma place. Cela a eu des conséquences sur moi, parce qu’en tant qu’adolescente, ce n’est plus aussi amusant de s’entendre dire que quelqu’un ne t’aime pas”, a-t-elle déclaré dans une interview.

Aujourd’hui, en tant qu’adulte, elle a réfléchi aux effets d’une célébrité précoce : “Quand on exerce soudainement des pressions professionnelles, financières, adultes et publiques, souvent sexualisées, sur des enfants, on ne fait pas que les ouvrir à un monde qui les transforme et les chosifie. Tu les retiens également dans leur capacité à se développer. Alors quand ils sont confrontés à la vie adulte, les outils ne sont pas là [...]. Ce n’est qu’à l’âge adulte que j’ai découvert un certain sentiment de confiance ou de sécurité. Quand j’étais enfant, cela n’existait pas, car j’étais à vendre”, a-t-elle avoué.

Son nouveau départ

Son besoin de sortir d’un monde qui la rejetait et ne lui permettait pas de vivre la vie d’une enfant et d’une adolescente normale était plus que suffisant pour tout laisser derrière elle et se tracer un nouveau chemin. Elle a fréquenté l’Université de Chicago et a obtenu un diplôme en études internationales en 2002. Elle y a rencontré son mari actuel, qu’elle a épousé en 2008 et avec qui elle a eu deux filles, Penelope et Clara.

Elle a déménagé à New York et a travaillé comme vérificatrice de faits pour une grande entreprise de critiques de restaurants, ainsi que comme assistante de rédaction. Mais malgré son désir de vivre tranquillement, loin des caméras, les lumières de Broadway ont réveillé son amour de la comédie : “Je pensais que je ne serais plus actrice. J’ai déménagé à New York juste après l’université et le fait de voir suffisamment de spectacles de Broadway m’a donné envie de réessayer”, a-t-elle avoué.

Le retour à son premier amour

Son retour à l’écran a été progressif, elle a joué dans des séries télévisées et a participé à certains épisodes de New York, unité spéciale et Hannibal, mais c’est son rôle dans la série Veep qui l’a consacrée à nouveau et a prouvé au monde entier qu’Anna était de retour. Elle a été nominée pour six Emmy Awards pour ce rôle tout au long de ses sept années de diffusion.

En 2022, elle a joué pour l’une des plus importantes plateformes de streaming du monde, Netflix, dans Inventing Anna, la série à succès produite par Shondaland, le producteur d’autre séries à succès telles que Grey’s Anatomy et La Chronique des Bridgerton.

Un nouveau départ

“J’ai dû me préparer et savoir que je suis assez forte pour persévérer dans le travail d’actrice, et assez rationnelle pour réaliser qu’une personne peut obtenir n’importe quel rôle, et que cela ne veut pas dire que c’est personnel. Cela ne signifie pas que tu es mauvaise. Je l’ai abordé d’un point de vue beaucoup plus sain”, a-t-elle dit de sa nouvelle approche de la carrière. Nous sommes heureux qu’elle l’ait choisie à nouveau.

À quel moment de ta vie as-tu ressenti le besoin de changer de trajectoire et repartir de zéro ?

Sympa/Célébrités/Découvre l’histoire d’Anna Chlumsky, rejetée par Hollywood “parce qu’elle n’était pas jolie”, mais qui, des années plus tard, a fait son grand retour
Partager cet article