Sympa
Sympa

Découvre l’histoire d’Elizabeth Olsen, qui a surmonté la peur d’être éclipsée par ses sœurs

Percer dans le monde des acteurs n’est jamais facile. Le fait d’avoir la chance d’avoir des parents qui ont réussi peut ouvrir certaines portes, mais cela peut aussi avoir des inconvénients, comme celui d’avoir à porter la pression de répéter un succès similaire. Dans le cas de l’actrice Elizabeth Olsen, elle a réussi à surmonter le fait d’être la sœur de deux célébrités comme ses sœurs jumelles, et à se forger une grande carrière toute seule.

Chez Sympa, nous te racontons comment Elizabeth Olsen a réussi à surmonter la peur de se retrouver dans l’ombre de ses sœurs, et comment elle est devenue une grande star des films à succès.

Beaucoup d’entre nous se souviennent des jumelles Mary-Kate et Ashley Olsen pour avoir joué le rôle de Michelle Tanner dans la légendaire série La Fête à la maison, et elles sont considérées comme des icônes de la jeunesse des années 1990. Dans ce contexte, leur jeune sœur, Elizabeth, a été naturellement attirée par le monde de la comédie, faisant de brèves apparitions dans les films de ses sœurs tels que Deux Jumelles dans l’Ouest.

Bien qu’elle semble naturellement destinée à suivre la voie de la réussite familiale, Elizabeth a senti dès l’âge de 10 ans qu’un tel monde n’était pas pour elle. “Mon équipe sportive, mes cours de danse et toutes mes activités extrascolaires me manquaient”, a-t-elle déclaré dans une interview. Mais le grand succès de ses sœurs Mary-Kate et Ashley l’a conditionnée lorsqu’elle s’est imaginé faire carrière à Hollywood. “Je suppose que j’ai compris ce qu’était le népotisme en soi à 10 ans. Je ne sais pas si je connaissais le mot, mais ça m’a dérangée d’y être associée à un jeune âge.”

Finalement, sa vocation et son amour pour le théâtre ont pris le dessus et Elizabeth a commencé à étudier à la Tisch School of the Arts dans l’arrondissement de Manhattan, à New York. Elle a d’abord envisagé de changer de nom de famille pour éviter d’être associée à ses sœurs, en se présentant sous le nom d’Elizabeth Chase, mais elle a finalement fini par utiliser son nom de famille original avec fierté. Après avoir échoué à quelques auditions, notamment pour le rôle de Daenerys dans Game of Thrones, elle a finalement décroché son premier grand rôle dans le film indépendant Martha Marcy May Marlene, pour lequel elle a été acclamée par la critique et qui a constitué un excellent début de carrière.

Cependant, le rôle qui lui permettra de percer dans sa carrière est celui de Wanda Maximoff, connue dans les comics sous le nom de la Sorcière rouge dans l’univers Marvel. Elle a fait ses débuts dans ce rôle dans Avengers : L’ère d’Ultron, et est depuis apparue dans cinq films et dans la série WandaVision, dont elle est le personnage principal. Si le personnage a clairement changé sa vie et sa carrière, elle n’a pas toujours été tout à fait à l’aise en l’incarnant ; par exemple, elle s’est un jour plainte de devoir porter inutilement un costume décolleté. “J’aime les corsets, mais j’aimerais que ce soit plus haut. J’aimerais qu’il me couvre un peu plus”.

Heureusement, à mesure que le personnage et, par conséquent, Elizabeth, gagnaient en importance, les choses ont changé. Dans WandaVision, une série dans laquelle elle jouait aux côtés de Paul Bettany, elle a pu participer au choix créatif du fameux costume vu dans les comics Sorcière rouge. En outre, elle a reçu de nombreux éloges pour sa performance dans la série et a été nominée pour l’Emmy Award dans la catégorie meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm. Aujourd’hui, Wanda est l’un des principaux piliers de l’univers cinématographique Marvel, et l’un des personnages les plus importants de son dernier opus, Doctor Strange dans le multivers de la folie.

Elizabeth Olsen a ainsi montré que la peur ne doit pas nous paralyser et que nous devons suivre nos rêves, même si la route semble truffée d’obstacles.

As-tu déjà partagé la même profession avec un proche ? Que peux-tu nous dire à propos de cette expérience ?

Sympa/Célébrités/Découvre l’histoire d’Elizabeth Olsen, qui a surmonté la peur d’être éclipsée par ses sœurs
Partager cet article