Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Je travaille comme coiffeuse et je vais te raconter comment nous nuisons à nos cheveux en pensant leur faire du bien

Voilà maintenant plus de 6 ans que Vera travaille dans l’industrie de la beauté, et c’est exactement le genre de personne professionnelle qui ne se contente pas uniquement de couper les cheveux, mais qui partage aussi ses conseils pour préserver la santé des cheveux et leur belle apparence. D’ailleurs, elle tient aussi un blog nommé Le journal d’une coiffeuse, où elle raconte toutes ses astuces aux internautes.

Durant la création de cet article, chez Sympa, nous avons réalisé qu’il est grand temps de revoir nos règles de soins capillaires et les produits utilisés. Et en guise de bonus, tu retrouveras l’histoire d’une jeune femme qui a décidé de se faire des mèches dans un salon de coiffure, mais qui a dû finalement se tourner vers Vera pour corriger les erreurs du soi-disant “professionnel”.

Combien de fois devons-nous nous laver la tête ?

Personnellement, je me lave les cheveux chaque jour. Peu importe les shampoings que j’utilisais, mes tentatives de tenir quelques jours sans me laver la tête échouaient pitoyablement et, le lendemain, je me faisais une queue-de-cheval ou j’utilisais un shampoing sec qui n’est d’ailleurs pas très sain pour la peau.

Beaucoup pensent que se laver la tête tous les jours “force” les cheveux à se salir plus vite, mais en fait, le cuir chevelu et les cheveux eux-mêmes souffrent davantage de la saleté qui se trouve à la racine que d’un lavage fréquent. La graisse, la saleté et la poussière s’accumulent de jour en jour sur le cuir chevelu et obstruent les pores, ce qui ne permet pas aux cheveux de recevoir assez d’éléments nutritifs.

Si tu as un cuir chevelu gras, tu peux utiliser un shampoing de nettoyage profond une fois par mois ou des shampoings pour hommes qui peuvent être aussi d’une grande aide.

Pourquoi les cheveux tombent-ils plus au printemps et en automne ?

Je préviens tout de suite : se faire couper les cheveux ne servira à rien (on est plusieurs fois venu me voir en me demandant de faire une coupe, pensant que les cheveux tombent sous la force de la gravité). Généralement, la chute de cheveux saisonnière est un phénomène tout à fait normal, et notre tâche est de ne pas aggraver la situation et d’essayer de réduire les pertes grâce à des soins appropriés.

  • Suis une alimentation saine pour combler le manque de vitamines.
  • Évite de stimuler la pousse de cheveux avec des masques chauffants (à la moutarde ou au poivre). À cause de leur effet irritant, le problème peut au contraire s’aggraver.
  • Renforce les racines de tes cheveux à l’aide de soins spéciaux, d’huiles et d’ampoules contre la chute des cheveux (consulte un trichologue). Les shampoings contre la chute n’aideront pas, car ils ne peuvent pas pénétrer le cuir chevelu et donc influencer les racines.
  • Fais un massage du cuir chevelu et du cou : cela améliore la circulation sanguine et a donc un effet bénéfique sur la croissance des cheveux.
  • Suis un programme de physiothérapie avec l’appareil Darsonval dans un salon de beauté ou chez un trichologue.

Le henné et le basma : le pire cauchemar du coiffeur

Pourquoi les coiffeurs ont-ils peur du henné et du basma ? La réponse est simple : après la décoloration ou la teinture des cheveux, une horrible teinte verte mate apparaît avec des reflets roux et bleus. Parfois, il est même impossible de s’en débarrasser.

Beaucoup de femmes utilisent le henné et le basma. Pourquoi pas ? C’est naturel, bon marché et ça soigne les cheveux. Malheureusement, peu de gens pensent aux conséquences. Même le henné incolore écarte les écailles de la cuticule du cheveu, ce qui le rend poreux et donc visuellement plus épais. Beaucoup de femmes pensent que leurs cheveux sont devenus plus épais parce qu’ils ont augmenté en volume, mais c’est complètement faux.

Un coiffeur peut bien évidemment se débarrasser des pigments végétaux, mais c’est un travail difficile et qui prend beaucoup de temps. Tout d’abord, il faut délaver la couleur, puis couvrir la mèche d’huile pendant 30 minutes. L’étape suivante consiste à laver la tête avec un shampoing de nettoyage profond. Cette procédure est répétée jusqu’à ce que l’eau devienne claire. Mais ce n’est pas tout : le coiffeur aura encore beaucoup de travail à faire pour éclaircir les cheveux et neutraliser la teinte précédente.

Pourquoi les cheveux s’emmêlent-ils ?

Cela peut être dû à des soins inappropriés ou à de mauvaises habitudes. Par exemple, je tords souvent mes cheveux autour de mon doigt, d’où l’apparition de nœuds sur mes cheveux et de fourches aux extrémités.

Mais la cause la plus fréquente est la sécheresse. Le cheveu est constitué d’une tige et de cuticules qui ressemblent à des tuiles. Lorsque la couche supérieure devient sèche, les cuticules qui se trouvent côte à côte s’ouvrent et s’accrochent étroitement les unes aux autres, formant ainsi des nœuds. Pour éviter cela, il faut faire des masques hydratants plus souvent et utiliser des sprays spéciaux à appliquer sur les cheveux humides après le lavage et sur les cheveux secs durant la journée.

Les cheveux fins sont particulièrement susceptibles de s’emmêler. Si tu en as, tu devrais alors adopter une approche très responsable dans le choix de ton shampoing : il doit nettoyer en douceur et ne pas sécher tes cheveux. Mieux vaut choisir un shampoing avec les composants suivants : sodium cocoyl isethionate, sodium lauroyl methyl isethionate, withocamidopropyl Betaine, lauryl glucosid et decyl glucoside.

Faut-il faire le botox capillaire ?

Le botox est souvent confondu avec le lissage brésilien, mais il s’agit d’une procédure complètement différente. Il vise à “restaurer” les cheveux. Pourquoi j’utilise des guillemets ? Parce qu’il est impossible de rendre leur santé aux cheveux de cette manière. Le seul objectif de cette procédure est de combler temporairement les zones endommagées à l’intérieur de tes cheveux, d’améliorer leur apparence et d’éliminer les nœuds.

Si le coiffeur utilise la technique thermique, il te brûlera probablement les cheveux. Certains coiffeurs vont même jusqu’à utiliser la même température de fer à lisser pour les cheveux naturels et les cheveux blonds affaiblis.

En plus, le botox part en environ un mois. Si tu es chanceuse, en deux. Ensuite, les cheveux reprennent leur état initial, et il faut de nouveau retourner au salon. D’ailleurs, le prix moyen d’une telle procédure est de 50 à 150 € selon la longueur : avec cet argent, tu pourrais acheter plusieurs produits capillaires de qualité et prendre toi-même soin de tes cheveux. Ta beauté ne se délavera alors pas.

Comment l’eau influence-t-elle l’état des cheveux et du cuir chevelu ?

Si chez toi, les robinets et la bouilloire ont des traces blanches, cela veut dire que l’eau est dure. Et crois-moi, ces mêmes traces blanches restent dans tes cheveux. Les sels de calcium et de magnésium s’accumulent peu à peu, et les mèches perdent leur brillance et s’affaiblissent. De plus, de la pellicule peut se former sur le cuir chevelu sec, sans compter que le risque d’apparition de l’eczéma peut augmenter.

L’eau dure est aussi nocive pour les cheveux colorés : elle délave rapidement la couleur et même le blond le plus froid devient rapidement jaune. Les cheveux bouchés par ces sels sont plus difficiles à colorer, à éclaircir, et il est compliqué d’obtenir une teinte froide.

Comment régler ce problème :

  • Pose un filtre sur le robinet ou la pomme de douche ;
  • Lave tes cheveux avec de l’eau bouillie ;
  • Utilise des masques capillaires nourrissants et hydratants.

Pourquoi ton shampoing est nocif et comment le changer pour un autre produit moins agressif ?

Lors de l’achat d’un shampoing, beaucoup de gens font attention à la composition “naturelle”, mais peu pensent à ce qu’est le SLS (Sodium Lauryl Sulfate). Entre temps, l’utilisation constante de sulfates peut provoquer des irritations, de la sécheresse, des démangeaisons, des réactions allergiques et même la perte de cheveux. Ces substances font perdre toute leur énergie à nos merveilleuses mèches, car elles éliminent parfaitement bien non seulement la saleté, mais aussi la barrière protectrice naturelle de la peau.

J’entends souvent mes clients dire : “Je ne peux utiliser que les shampoings avec des sulfates et je n’arrive pas à en appliquer d’autres. De terribles pellicules apparaîssent et le cuir chevelu commence immédiatement à me démanger”. En effet, ton cuir chevelu est déjà habitué aux composants agressifs. Utilise un shampoing de nettoyage profond, lave ton cuir chevelu plusieurs fois avec le nouveau produit, supporte quelque temps ces problèmes et tout ira ensuite très bien.

Voici les ingrédients qui ne nuiront pas à tes cheveux :

  • Lauryl glucoside (produit à base de glucose de noix de coco) ;
  • Decyl Glucoside (à base d’amidon de maïs et d’huile de coco) ;
  • Sodium Lauryl Sulfoacetate (à base d’huile de noix de coco) ;
  • Sucrose Laurate et Sodium Lauroyl Sarcosinate.

Que risques-tu en allant dormir avec les cheveux humides ?

Ne va jamais, je dis bien jamais, au lit avec les cheveux humides. En aucun cas. Même si tu es très fatiguée, séche-les au moins un minimum. Sinon, le matin, tu n’arriveras pas à te faire une belle coiffure et tu n’arriveras pas à créer de volume au niveau des racines. Si les cheveux restent dans une certaine position ou s’ils sont aplatis durant le sommeil, il n’y aura plus aucun moyen de changer leur position.

Si je ne me sèche pas la tête ne serait-ce qu’un peu, je me réveillerai le lendemain avec des démangeaisons ! Les cheveux mouillés constituent un environnement idéal pour toutes sortes de bactéries et micro-organismes, ce qui peut entraîner l’apparition de pellicules, des desquamations de la peau et d’autres problèmes.

Après le lavage, sèche tes cheveux, mais ne les frotte pas et ne les enveloppe pas : ils sont trop sensibles et cassants. Quant au sèche-cheveux, mieux vaut commencer à utiliser l’air froid : c’est moins nocif. Et si tu es très fatiguée et trop paresseuse pour y passer trop de temps, tu peux utiliser un spray accélérateur de séchage spécial.

La vérité sur les mythes concernant la perte de cheveux masculine

Il est impossible de rester indifférent aux hommes chauves : ils sont soit aimés, soit ignorés. Je voudrais dissipier quelques mythes concernant les têtes chauves et peut-être même augmenter l’estime de soi de quelques lecteurs.

  • Mythe n°1 : La calvitie peut être soignée avec des pommades, des crèmes et des remèdes traditionnels. En fait, il n’existe que quelques médicaments qui fonctionnent, et ils sont prescrits par les médecins. En outre, ils ne sont pas utilisés pour faire repousser les cheveux, mais plutôt pour arrêter leur chute.
  • Mythe n°2 : Les greffes de cheveux aideront certainement. Il n’y a aucune garantie que ces cheveux resteront avec toi pour toujours. Après un certain temps, il peuvent quand même tomber.
  • Mythe n°3 : Il ne faut pas surveiller sa coiffure et dépenser de l’argent pour des coupes de cheveux. Les hommes chauves se rasent la tête tous les 5 — 7 jours. Et ceux qui ont la tête parfaitement lisse la rasent tous les 3 jours ou se font épiler au laser. De plus, il faut régulièrement utiliser des produits spéciaux contre le cuir chevelu sec.

Et maintenant, l’essentiel : les avantages de la calvitie. Une tête chauve rend visuellement l’homme plus grand et massif. C’est pourquoi de nombreux culturistes se rasent le crâne ou font des coupes de cheveux courtes. Et en tant que coiffeuse, je déclare avec certitude : un homme chauve aura toujours l’air stylé, car sa “coupe de cheveux” peut s’adapter à n’importe quelle tenue, et il n’aura plus besoin de se prendre la tête avec sa coiffure.

Bonus : comment j’ai sauvé les cheveux d’une jeune femme après sa visite dans un salon de coiffure
(une histoire de mon expérience personnelle)

Ma voisine m’a appelée et, en pleurant au téléphone, elle m’a demandé de venir la voir pour corriger sa teinture. J’ai pris ma valise magique de coiffeuse avec moi et j’ai accouru chez elle. Il s’est avéré qu’elle s’était rendue dans un salon de beauté et avait demandé de faire des mèches. Je suis restée bouche-bée lorsque j’ai vu ce qu’on lui avait fait en salon : la zone de la racine était plus claire que le reste des cheveux, puis venaient des taches rouges et, finalement, des pointes sombres.

J’avoue ne pas aimer travailler à domicile : il n’y a pas d’endroit où mettre mes outils et il n’est pas confortable de laver les cheveux, mais vu que je lui avais promis de l’aider, je devais tenir ma parole. J’ai décidé de nettoyer les taches, d’appliquer un toner de sa couleur naturelle et de colorer les racines. Oui, il y a encore beaucoup de travail à faire, mais au moins il n’y a plus de taches et il lui est maintenant possible de se montrer dehors sans avoir honte. Ma cliente est heureuse et elle a bien aimé le résultat.

Et toi, prends-tu soin de tes cheveux ? As-tu des recettes de beauté à partager ?
N’hésite pas à nous les raconter dans les commentaires !