L’histoire de Rossy de Palma, qui prouve que la femme ne doit pas forcément correspondre aux canons de beauté pour être heureuse

Le public a donné pas mal de surnoms à Rossy de Palma : “sortie d’un tableau de Picasso”, “une belle moche”, “une œuvre d’art”, “la Picassa”. Cependant, la comédienne se moque de tous ses sobriquets, même s’il s’agit d’insultes cachées. L’actrice ibérique pleine de talent ne les prend tout simplement pas à cœur et reste, à ses 56 ans, l’une des plus grandes stars du cinéma européen et la muse de plusieurs réalisateurs et créateurs éminents.

Chez Sympa, nous adorons le charme unique et la joie de vivre de Rossy de Palma. Nous avons décidé de compiler les étapes les plus importantes de la vie de cette actrice fantasque, pour connaître le secret de son succès.

  • Rosa Elena Garcia Echave est née le 16 septembre 1964, en Espagne, à Palma de Majorque. À l’école, la fille a dû faire face au harcèlement. Ses camarades de classe critiquaient son apparence inhabituelle et se moquaient de la forme du nez de la future reine du cinéma espagnol.
  • À l’adolescence, Rosa Elena n’aimait pas son physique. Elle se trouvait moche et refusait d’être photographiée ou de sortir avec des amis. À cause du harcèlement permanent, elle a finalement dû quitter le lycée.
  • Cependant, ni la différence de taille entre ses yeux, ni son asymétrie faciale n’ont empêché Rosa Elena d’obtenir ce qu’elle voulait de la vie. À 20 ans, elle crée un groupe de musique punk “Peor Impossible” (NDLR : “Le pire possible”) et commence à chanter dans de petits bars et restaurants.
  • Selon la comédienne, le nom du groupe n’a pas été choisi au hasard. “On a baptisé notre groupe comme ça, pour que les gens ne puissent pas dire qu’ils s’attendaient à mieux de notre part. On a juste prévenu tout le monde qu’on était les pires des pires !”
  • Lors d’un concert du groupe, Pedro Almodóvar a remarqué la chanteuse extraordinaire. On dirait que le réalisateur espagnol était destiné à transformer le vilain petit canard en superstar.
  • Almodóvar a beaucoup apprécié la beauté atypique et le talent de la jeune femme. Lors du tournage de la comédie dramatique La Loi du désir, le réalisateur a dit au maquilleur de ne rien faire avec le visage de l’actrice et de la laisser au naturel. Il a aussi demandé au coiffeur et au costumier de ne pas s’occuper de l’actrice, car il voulait que le public voie la femme telle qu’elle est, avec tous ses atouts et ses défauts.

Rossy de Palma et Pedro Almodóvar

  • La jeune femme est vite devenue une actrice fétiche du célèbre réalisateur. Elle a d’abord décroché un rôle mineur dans le long-métrage La Loi du désir. Puis, elle a incarné avec brio un personnage secondaire dans Femmes au bord de la crise de nerfs. Cette comédie a marqué un tournant décisif dans sa carrière d’actrice et lui a apporté de la notoriété.

Rossy de Palma dans le film Femmes au bord de la crise de nerfs.

  • Afin de rompre définitivement avec son passé malheureux, l’actrice débutante a décidé d’adopter le pseudonyme Rossy de Palma. Elle doit son nom de scène à sa région d’origine, Palma de Majorque. C’était le créateur Manuel Piña qui a aidé la comédienne à l’inventer.
  • Les rôles intéressants et le charisme de la jeune actrice l’ont rendue très populaire auprès des spectateurs européens. En 1994, elle a été choisie pour incarner l’un des personnages dans le film Prêt-à-porter. Rossy de Palma a partagé l’affiche avec Sophia Loren et Julia Roberts, et sa carrière d’actrice a immédiatement pris une ampleur internationale.
  • La star incontournable du grand écran a tourné dans quelques clips musicaux et a fait ses débuts dans le mannequinat. Elle a défilé pour le grand couturier français Jean-Paul Gaultier, qui adorait “la belle la plus moche” et son extravagance.
  • Rossy de Palma a eu une longue relation amoureuse avec l’acteur et le mannequin espagnol Santiago Lajusticia. Ils ont été ensemble pendant presque 10 ans.
  • Malheureusement, la relation avec son époux a fini par devenir trop difficile, et Rossy a pris la décision de divorcer en 1996. Juste après, elle a commencé à sortir avec un mystérieux Cubain, nommé Ota, qui, selon la rumeur, est devenu par la suite le père de ses deux enfants.

Rossy de Palma et Santiago Lajusticia

  • Voilà ce que Rossy de Palma a dit à ce sujet : “J’ai commencé à sortir avec mon copain à l’âge de 18 ans. Après, j’ai déménagé à Madrid, où je suis tombée amoureuse d’un autre homme. On s’est séparés après neuf ans de vie commune. Au début, je me sentais seule et je voulais vraiment être à nouveau en couple. Aujourd’hui, je n’en ai plus besoin. J’ai réalisé une chose très importante. Quand tu penses que ton couple peut prouver ta valeur à la société, tu commences à essayer de gagner le droit d’être aimée. Une telle croyance peut te faire tomber dans une relation toxique.”
  • Rossy garde en secret le nom du père de son fils Gabriel et de sa fille Luna. De toute évidence, la célèbre mère n’a pas transmis son apparence hors du commun à ses progénitures.
  • La comédienne est souvent comparée aux œuvres de Pablo Picasso. L’actrice avoue à son tour qu’elle se reconnaît dans certains des tableaux du grand peintre, représentant des femmes au visage asymétrique. “Je viens de visiter New York. Dans les rues, beaucoup de gens venaient me voir, en me disant : ‘Wouah, on dirait que tu es sortie directement d’un tableau de Picasso. Tu ressembles à une œuvre d’art !’ Que puis-je dire, je suis vraiment une grande œuvre d’art de chair et de sang, comme toute autre personne sur notre planète”, — raconte-t-elle.
  • Aujourd’hui, l’apparence de Rossy de Palma est un commerce qui l’a rendue riche et mondialement célèbre. L’actrice dit que c’est sa grande confiance en elle qui est la clé de son succès. Elle a tellement raison ! Si elle avait écouté les harceleurs et les critiques et qu’elle avait eu recours à la chirurgie esthétique, le monde n’aurait pas connu l’existence de cette femme unique.

Rossy de Palma à l’écran et chez elle

  • Le raisonnement de l’actrice est très simple : “Il faut d’abord apprendre à s’aimer soi-même. Il vaut mieux renforcer au maximum son amour et son estime de soi, avant de construire une relation avec quelqu’un. Si tu ne t’aimes pas toi-même et que tu ne t’acceptes pas telle que tu es, personne ne va le faire. C’est la réalité qu’on ne peut pas changer”.
  • L’actrice a lancé sa propre ligne de sous-vêtements. Elle a sorti un parfum unique. Elle prend part à la lutte pour les droits des femmes. Peu d’icônes de beauté pourraient se vanter d’avoir atteint tout cela.
  • L’actrice a raconté dans une interview : “Une fois, je marchais dans la rue, et un ouvrier m’a fait le meilleur compliment du monde. Il m’a dit ça : ‘J’ignorais que les fleurs savaient marcher’. J’ai adoré ses paroles, parce qu’il ne parlait ni de mon talent d’actrice, ni de ma ressemblance avec des œuvres artistiques. Il voulait juste dire qu’il admirait ma grâce.”

Rossy de Palma sur le podium, lors du dernier défilé de Jean-Paul Gaultier en 2020

  • “La poésie a été mon premier amour. Grâce aux dadaïstes, mon esprit a pris une nouvelle dimension. J’ai compris qu’un monde différent m’attendait. L’art a le pouvoir de nous guérir, il nous aide à survivre”, — a dit Rossy.

Selon toi, la femme doit-elle essayer d’améliorer son apparence physique pour être considérée comme belle dans la société ? N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires !

Partager cet article