Sympa

Si tu t’es déjà posé l’une de ces 10 questions peu courantes, alors voici les réponses

Nous sommes très chanceux de vivre sur une planète qui, peu importe la manière sous laquelle on l'observe, trouvera toujours un moyen de nous surprendre : les papillons qui boivent les larmes des tortues, ou les arbres de Noël terminant au fond des rivières impressionneront de nombreuses personnes. L'article qui suit consiste en une sélection d'informations dont tu pourras parler dans n'importe quel groupe de personnes, et passer pour quelqu'un de drôlement cultivé.

Sympa t'invite aujourd'hui à découvrir les réponses à ces questions plutôt curieuses qui ne te sont sûrement jamais venues à l'esprit.

1. Pourquoi les papillons boivent-ils les larmes des tortues ?

Les représentants du monde carnivore reçoivent de leur nourriture de nombreux acides aminés, du sodium et d'autres éléments qui leurs sont utiles, alors que les végétariens, y compris les papillons, doivent trouver une source alternative de vitamines. Dans la nature, ce phénomène n'est pas du tout étrange : par exemple, certains perroquets ont tendance à lécher de l'argile, et des singes à occasionnellement manger de la terre pour subvenir à certains de leurs besoins. Mais un autre phénomène tout aussi étonnant, bien que plus rare, consiste à se nourrir de larmes de quelqu'un, comme le font les papillons dans les forêts d'Amazonie occidentale.

2. À quelle distance de nous se trouvent exactement les fameuses poussières spatiales ?

Toucher le firmament est beaucoup plus facile qu'on ne le pense. Jusqu'à récemment, les scientifiques recueillaient des échantillons de poussière cosmique uniquement dans des endroits écologiquement propres, les villes étant considérées comme des sites impropres à la chasse aux particules venant de l'espace. En effet, ces dernières se mélangent plus vite avec les polluants communs en ville que dans la nature. Cependant, J. Larsen, un scientifique amateur, a récemment réussi à présenter les échantillons les plus frais de poussières cosmiques recueillis à ce jour sur les toits des maisons de capitales européennes.

Il s'avère qu'en fait, il n'est pas si difficile de séparer la poussière d'étoiles de la saleté urbaine : la poussière cosmique contient des minéraux qui ont des propriétés magnétiques. Autrement dit, tu peux la trouver en utilisant tout simplement un aimant commun. Et la "fraîcheur" des échantillons recueillis par Larsen ont permis d'en savoir plus sur l'histoire de notre système solaire.

3. Pourquoi le réchauffement climatique apporte-il plus de froid ?

L'Europe connaît actuellement des hivers très froids, et en Russie, ces derniers commencent même littéralement à ressembler à des hivers polaires. Et aussi étrange que ça puisse paraître, tout cela est directement lié au réchauffement climatique. Les météorologues allemands et américains expliquent d'ailleurs comment cela est possible.

Pendant de nombreuses années, l'Antarctique a perdu de sa glace. Avant, les blocs de glace reflétaient directement le soleil, mais maintenant, ses rayons pénètrent dans l'eau et la chauffent. S'en suit une évaporation de l'eau plus importante affectant les courants thermiques qui atteignent la stratosphère. Le froid venant justement de cette même stratosphère, y était auparavant contenu par les courants d'air chaud montant de la surface terrestre, mais ceux-ci étant refroidis par cette importante évaporation des océans, ils sont maintenant plus faibles, et ne parviennent plus à retenir le froid "stratosphérique" qui s'étend ainsi à de nouveaux territoires. Les prévisions des scientifiques ne semblent d'ailleurs pas très optimistes, car l'Antarctique continuant à se réchauffer, cela signifie que l'effet de refroidissement ne fera que s'intensifier.

4. Y a-t-il des requins végétariens ?

Dans l'estomac des requins, on peut parfois trouver des algues qu'ils avalent avec leur proie, mais que les algues représentent la nourriture principale d'un requin...? Eh bien c'est tout à fait possible si l'on parle du requin-marteau.

Les scientifiques ne pensaient pas que ce requin pouvait être différent de tous les autres, cependant, les résultats d'une expérience ont révélé que 90% de l'alimentation des requins-marteau étudiés se composait d'algues, apportant à ces spécimens un gain de poids tout à fait normal et un bien-être conséquent. Aujourd'hui, le rôle de cette espèce dans la chaîne alimentaire océanique est en cours de révision.

5. Que se passe-t-il dans le monde en une minute ?

Paradoxalement, tu ne trouves parfois pas une seule minute pour faire un café, mais c'est plus de temps qu'il n'en faut pour que des milliers d'événements se produisent tout autour de nous. Par exemple, le temps que tu lises ce paragraphe, 258 bébés naîtront, 960 millions de tonnes d'eau s'évaporeront de la surface de la Terre, 6 millions de réactions chimiques se seront produites dans chacune de tes cellules, la foudre tombera 6 000 fois, et l'Univers tout entier se sera étendu sur plus de 4500 kilomètres supplémentaires. Regarde cette vidéo amusante si tu veux savoir tout ce qui se passe en une minute à l'échelle planétaire.

6. Pourquoi est-il bon de jeter les sapins de Noël fond des lacs ?

Dans certains Etats américains, un projet écologique original a été lancé : à la fin des fêtes de Noël, les vieux sapins sont envoyés au fond de différentes réserves et cours d'eau locaux. Les conifères, contrairement à d'autres types d'arbres, résistent à l'impact de l'eau. En les plaçant au fond d'étangs artificiels, ils créent une sorte de récif favorisant la croissance de plantes sous-marines, et abritant de petits poissons. C'est ainsi qu'un écosystème entier peut être créé à la main.

7. Pourquoi la gravité semble-t-elle devenir folle sur les collines écossaises ?

Sur un tronçon de la route d'Airshire, en Écosse, on peut observer un phénomène étrange : grimper la colline est beaucoup plus facile que d'en redescendre. Les topographes n'ont d'ailleurs rien trouvé de contradictoire sur ce lieu : le tronçon de route qui semble être le pied de la colline est en réalité son sommet, il est situé à une hauteur de 30 mètres au-dessus du niveau de la mer. Ces sensations physiques sont donc totalement explicables.

Il s'avère que le vrai "piège" réside dans notre propre perception. En raison des particularités du paysage, l'horizon sur cette route ne peut pas être observé depuis n'importe quel point, donc notre cerveau dessine lui-même mentalement sa propre ligne imaginaire. C'est pourquoi il nous semble que les lignes dans les collines restent parallèles à l'horizon, alors qu'en réalité, elles sont en pente.

8. Qu'est-ce qu'un cacatoès et quelques grands batteurs ont en commun ?

Au milieu de la saison des amours, un comportement très inhabituel peut être observé chez les cacatoès noirs. Lors de la préparation du nid, le mâle sélectionne une "baguette", la nettoie avec son bec, puis en frappe l'arbre, afin d'en évaluer le son. De cette manière, il jouera de la batterie sur différentes branches de différents arbres, jusqu'à ce qu'il obtienne le "son parfait" qui plaira à lui et à sa "petite amie". On a même observé que ces oiseaux cherchent leur propre rythme qui, tout comme leur cri, est individuel. Selon les scientifiques, le rituel de parade nuptiale des cacatoès noirs ne ressemble à aucun autre.

9. À quoi ressemble le son d'une aurore boréale ?

L'aurore boréale est un phénomène qui peut non seulement être observé, mais aussi entendu. Différents mythes et légendes à ce sujet existent dans de nombreuses villes nordiques, mais récemment, on a officiellement prouvé, et donc expliqué, ce phénomène. L'oreille humaine est capable d'entendre le "chant" de l'aurore à environ 70 m de hauteur. Ce son ressemble à un murmure ou un bruit sourd.

Les scientifiques finlandais pensent que des particules chargées "stagnent" dans une couche de l'atmosphère se formant pendant les nuits froides. Au moment où les fameux vents solaires atteignent la Terre, ces particules perdent leur charge, et nous entendons alors ce déclic.

10. Comment une cuillère à soupe d'huile peut-elle apaiser les vagues ?

Une simple cuillerée d'huile végétale est capable de calmer les vagues sur plusieurs mètres carrés de surface liquide. Quand une multitude de molécules d'acides aminés se trouvent subitement dans l'eau, elles forment une seule couche occupant une surface supérieure à celle d'une cuillère. Cette mince pellicule ne calmera évidemment pas les vagues géantes, mais sera suffisante pour calmer un doux clapotis. Au lieu de déplacer l'eau, le vent dépensera toute son énergie à déplacer ce "tapis" de graisse.

Alors, que penses-tu de cet article ? Laquelle de ces nouvelles informations est la plus surprenante selon toi ? Laisse un message dans les commentaires !

Photo de couverture Ryan M. Bolton/youtube