Sympa

Un Indien a travaillé sans relâche pendant 12 ans pour sauver plus de 5 000 animaux

Manoj Gogoi est devenu un véritable héros dans sa ville d’origine, située en Inde, lorsqu’il a réalisé un “marathon” de sauvetage d’animaux. Et non seulement il sauve des créatures domestiques comme les chiens et les chats, mais aussi d’autres espèces comme les serpents, les oiseaux, les chauves-souris et les cerfs, qui sont en danger ou qui ont été victimes d’abus. Grâce à l’organisation qu’il a créée, il a déjà secouru plus de 5 000 animaux. Il a fait face à des situations difficiles pour leur offrir une meilleure qualité de vie, ce pour quoi tout le monde lui est reconnaissant.

Sympa souhaite aujourd’hui te raconter l’histoire de cet homme courageux, dont l’héritage servira d’exemple pour de nombreuses générations qui souhaitent protéger tous les habitants de notre planète.

Engagé pour la vie sous toutes ses formes

Au cours des 12 dernières années, Manoj Gogoi s’est consacré à sauver la vie de plus de 5 000 animaux sauvages. Il vit dans la ville de Bocha Gaon (Assam), située dans le parc national de Kaziranga, un endroit très particulier où vit la plus grande population de rhinocéros monocorne du monde. On y trouve aussi une grande variété d’oiseaux et de serpents. Il n’est donc pas surprenant que cet homme ait grandi avec la faune et qu’il ait appris à avoir beaucoup de respect et de considération pour elle.

Un événement qui a changé sa façon d’agir

Tout a commencé le 10 octobre 2007. Ce jour-là, Manoj se brossait les dents sur la route quand il a vu un groupe de personnes avec quelque chose d’attaché à une corde. Les curieux commençaient à se rassembler autour de ce groupe. En s’approchant, Manoj s’est rendu compte que ce qui attirait l’attention des gens était un python qui avait été maltraité, un fait malheureusement habituel dans cette localité, car les gens tuent des serpents et les jettent sur la route.

Un travail qui force l’admiration

Bien qu’il s’agisse d’une situation courante, Manoj a senti quelque chose remuer en lui. Il s’est renseigné sur ce qui s’était passé, et les habitants lui ont répondu que le serpent avait mangé une poule, alors ils avaient décidé de l’attraper et de l’attacher avec une corde pour le tuer. Manoj s’est alors précipité chez lui pour aller chercher une lame de rasoir. À son retour, il a coupé la corde qui tenait le python et lui a fait recracher la poule qu’il avait avalée. Finalement, il a pris le serpent et l’a montré à l’officier de la forêt D. Bodo, qui l’a félicité pour cet exploit et l’a encouragé à sauver plus d’animaux.

Le premier sauvetage documenté

Le python sauvé par Manoj a été relâché dans le parc national de Kaziranga, et bien qu’il eût sauvé des serpents dès son plus jeune âge, ce fut son premier sauvetage documenté. Afin de conserver une trace de ce noble travail en faveur de l’écosystème, le travailleur social Kesharam Nath l’a encouragé à tenir un registre des opérations de sauvetage d’animaux qu’il faisait quotidiennement.

À pied d’œuvre

En 2008, Manoj a créé l’association Naturalist for Rehabilitation of Snakes and Birds (NRSB). Elle compte aujourd’hui un groupe de bénévoles qui se consacrent à la conservation de la faune dans des écosystèmes allant de la rivière Brahmapoutre aux zones humides, en passant par les forêts tropicales et les prairies. De plus, elle vise à sensibiliser les gens à l’environnement, à promouvoir le bien-être communautaire et le développement durable.

Une popularité croissante

À partir de là, les locaux ont commencé à identifier Manoj comme l’homme qui sauve les animaux en détresse. D’ailleurs, la Fondation Corbett compte Manoj parmi ses rangs à Kaziranga, afin qu’il travaille sur la conservation de la biodiversité de la région. Mais la vie de Manoj a suscité tant d’admiration qu’elle a été présentée dans le documentaire The man who speaks nature, projeté au Festival du Film de la Vallée du Brahmapoutre et au Festival International du Film de Nature à Gödöllő, en Hongrie.

Des actions qui ont un impact sur le monde

La noble tâche que Manoj a entreprise, par laquelle il se consacre non seulement au sauvetage des animaux mais aussi à la diffusion d’une culture du soin des animaux pour les nouvelles générations, a eu un écho dans toute l’Inde. Dans ce pays, on trouve des espèces menacées comme le gavial indien (autrefois présent dans les grands fleuves du pays) et le tigre (qui est encore dans une situation critique malgré une augmentation significative de sa population). C’est pourquoi l’aide de Manoj est précieuse pour la conservation de la biodiversité dans cette région du monde.

Que penses-tu de cet exemple d’engagement en faveur de la nature ? Connais-tu quelqu’un qui se consacre à la sauvegarde des animaux à sa façon ? Réponds-nous dans les commentaires !