Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

Une journaliste et épouse de milliardaire raconte la vraie vie des femmes riches

En mars 2020, on comptait 2095 milliardaires dans le monde. La plupart d’entre eux sont déjà mariés, mais certaines jeunes filles ne perdent pas l’espoir d’épouser l’un des rares célibataires ou divorcés du marché. Évite de les juger, les avantages de ces mariages sont évidents : une vie aisée et la possibilité de ne jamais travailler. Quant aux côtés négatifs de vivre avec des hommes riches, les jolies jeunes femmes ambitieuses les découvriront bien plus tard.

Chez Sympa, nous avons décidé de te montrer ce qui se cache derrière la façade des manoirs luxueux. Barbara Black, une célèbre journaliste, devenue l’épouse d’un magnat de la presse, a raconté sa vie pas toujours rose dans un livre. À la fin, tu découvriras un bonus : quelques parcours d’autres femmes qui ont choisi un quotidien aisé plutôt que la liberté.

Comment épouser un milliardaire

Melinda et Bill Gates. Rupert Murdoch et Wendy Deng

Beaucoup de milliardaires passent la majorité de leur temps au travail, c’est donc au bureau qu’ils trouvent logiquement leurs futures épouses. Melinda Gates était manager de Microsoft avant sa rencontre avec Bill Gates. Rupert Murdoch a rencontré sa deuxième et sa troisième femme au sein de son entreprise : Anna Torv était journaliste à The Daily Telegraph, et Wendy Deng était directrice de sa chaîne Star TV, à Hong Kong.

Tout le monde sait que souvent, ces hommes veulent épouser de belles femmes beaucoup plus jeunes qu’eux. On les appelle des femmes-trophées, parce qu’elles doivent montrer le statut social de leur mari. Pourtant, il y a de rares exceptions : par exemple, le magnat de la presse Conrad Black a épousé une journaliste connue, Barbara Amiel, qui avait 51 ans à l’époque, soit 4 ans de plus que lui.

Être une épouse de milliardaire est un travail assez difficile

Même si on peut penser qu’être une épouse de milliardaire est simple et ne demande pas beaucoup d’efforts, en réalité, ces femmes ont de nombreuses obligations qui ne sont pas si faciles à remplir. Quand Barbara a épousé Conrad Black en 1992, elle s’est immédiatement retrouvée au centre d’une vie sociale bien remplie. Voilà ce qu’elle raconte dans son livre Amis et ennemis : mémoires.

  • Avant son mariage, elle menait la vie assez tranquille et ordinaire d’une journaliste, vivait dans un appartement loué et faisait ses courses elle-même. Après son mariage, elle a dû organiser de fastueux dîners auxquels assistaient des stars du cinéma, des magnats de la finance, des aristocrates et même le Premier ministre ou des membres de famille royale. Elle n’avait absolument aucune idée de comment s’y prendre. Barbara affirme qu’elle aurait vraiment préféré travailler dans des mines de sel plutôt que de fréquenter tout ce beau monde.

  • Elle était responsable de la gestion d’une propriété de 2400 m² et ne se sentait pas toujours à la hauteur des attentes des autres.
  • Il lui a fallu trouver la bonne attitude face aux gens de la haute société et apprendre à se tenir au milieu de ces femmes bien élevées qui certes, viennent déjeuner mais qui concrètement... ne mangent presque rien.

  • Avant, Barbara n’avait jamais eu à s’occuper de la décoration intérieure, mais après, elle a dû choisir les ameublements de manoirs immenses à Londres, Toronto, Palm Beach... La moindre hésitation permettait au décorateur de deviner qu’elle ne comprenait rien au design, et d’augmenter les factures de 60 %. L’essentiel était de ne pas perdre la face et de faire illusion.

  • Elle a dû renoncer à s’habiller dans les boutiques de prêt-à-porter pour ne privilégier que les créateurs. Un jour, elle pensait impressionner son auditoire avec une nouvelle robe choisie dans un atelier de design à Rome, mais elle s’est retrouvée dans une situation très embarrassante. L’un des visiteurs est venu voir son mari et lui a dit avec condescendance : " Vous n’auriez pas dû permettre à votre femme de s’habiller chez cette couturière italienne médiocre ".

Les femmes des milliardaires souffrent souvent de solitude

  • Les relations de Barbara avec les autres épouses de milliardaires se limitaient aux remarques et aux sourires de façade. Elle écrit : " Un jour, une femme m’a réprimandée parce que j’avais mis des chaussures blanches à talon aiguille. “Ne porte jamais de souliers blancs, c’est pour les vendeuses” “. Il lui a fallu pourtant continuer de la fréquenter, parce qu’elle et son mari appartenaient à une élite avec laquelle Conrad Black tenait à avoir des liens solides.

  • Il lui était impossible de revoir ses anciens amis : les gens si fortunés n’entretiennent des relations qu’avec leurs pairs.
  • Quand Barbara a intégré ce groupe de femmes riches, elle a compris que selon leurs critères, elle était trop grosse. Contrairement à elles, elle n’a pas abusé de la chirurgie esthétique pour avoir l’air plus jeune. Elle a ” juste " fait une rhinoplastie et des injections. Un jour, pendant un événement de charité, alors qu’elle voulait prendre un petit morceau de pain, on lui a immédiatement fait la leçon : " Le pain n’est pas essentiel ". Pour ces femmes, le beurre, le pain et les desserts sont des plats interdits, elles ne se nourrissent que de salades — ce que Barbara détestait.

  • Il n’y avait pas que les femmes qui faisaient des remarques, les hommes également. Barbara raconte : " Un jour, à un dîner, je pensais que mes boucles d’oreilles en émeraude étaient sensationnelles. J’avais une coiffure qui les mettait en valeur, pour les montrer, mais lors d’un déjeuner, on m’a trainée dans la boue. Un banquier, roi de Wall Street, a dit d’un air moqueur : “Vos boucles d’oreilles ont une couleur bizarre”. J’ai eu envie de rentrer sous terre, mais il a continué : “Il y a sûrement trop d’huile, cela ne leur a pas fait du bien” “. [Note de Sympa : les fissures dans les émeraudes de mauvaise qualité sont remplies d’huiles naturelles, par exemple, d’huile de cèdre].
  • Cependant, Barbara multipliait encore et encore les efforts pour gagner l’amitié des autres femmes. Après les dîners, elle envoyait aux maîtresses de maison des cadeaux très généreux en guise de remerciement, mais soit on les refusait, soit ils restaient sans réponse. Cela la plongeait dans des abîmes de perplexité : ” Je n’arrivais pas à savoir si le sac en peau de crocodile que j’avais envoyé était de couleur trop vive ou s’il avait été fait avec une partie de la peau de l’animal inappropriée ".

Les avantages d’une telle vie

  • L’égo est particulièrement flatté lorsque l’on est mariée à un milliardaire. Barbara s’est très vite habituée à ce que tout le monde se retourne pour la regarder, et elle confesse que c’est plutôt agréable. De plus, elle pouvait communiquer avec des photographes connus et des célébrités lorsqu’elle le souhaitait.
  • Elle profitait pleinement de tout l’argent qu’elle avait. En 2002, dans une interview à Vogue, elle raconte que son " extravagance n’avait pas de limites ". Barbara avait une armoire pour les fourrures, une armoire pour les pulls, et encore quelques armoires pleines de robes de soirée. Elle pouvait se vanter de posséder plus d’une centaine de paires de chaussures Manolo Blahnik et d’une grande quantité de sacs et bijoux de marques connues.
  • Il y a tout un éventail d’employés à la disposition de ces femmes de milliardaires, y compris des cuisiniers qui travaillent 24 heures sur 24, des nounous, des maîtres d’hôtel, des personnes qui promènent leurs chiens.

Cependant, même au royaume des milliardaires, la roue peut tourner : certains font tout simplement faillite. À la suite de l’interview scandaleuse de Barbara dans laquelle elle racontait sa vie de luxe, une inspection a été menée chez Conrad Black et il a été arrêté. Après cet incident, presque tous ses amis et connaissances lui ont tourné le dos. Son mari n’est sorti de prison qu’en 2019. Bien que le couple ait ensuite eu beaucoup moins d’argent, Barbara s’est sentie plus heureuse entourée de ses chiens qu’elle ne l’était autrefois avec les membres de la haute société.

Bonus : l’expérience d’autres épouses d’hommes riches

  • J’ai rencontré l’épouse de l’un des dix hommes les plus riches de Chine. Elle et leurs deux enfants habitaient Vancouver et ils ne voyaient le chef de famille que deux fois par mois. La femme était beaucoup plus jeune que lui et souffrait de dépression à cause de la solitude. Tous leurs " amis " essayaient de profiter d’eux. Par ennui, elle s’est adonnée à la chirurgie esthétique et a même commandé une série d’injections hormonales pour sa fille de 12 ans afin d’accélérer la croissance de sa poitrine. © Evelyn Huang / Quora
  • Ma mère est la femme-trophée de mon beau-père. Ils vont au country club et passent beaucoup de temps au bord du lac ou en voyages. Chaque semaine, il lui donne beaucoup d’argent de poche. Cependant, elle le voit rarement, parce qu’il est presque toujours au golf ou dans des soirées. Il ne lui permet pas de travailler pour qu’il puisse la quitter quand il en aura envie. À cause de la solitude, elle est devenue psychopathe, elle passe toutes ses journées à faire du shopping ou à se moquer de ses enfants (il s’agit d’une véritable maltraitance émotionnelle ou verbale). Et elle attend le moment où son " chéri " lui accordera de l’attention : attention qu’en vérité, elle ne veut même pas). © tokieofrivia / Reddit
  • Je suis une femme-trophée. Bien que je me plaigne souvent auprès de mes amis, en fait, je suis heureuse d’avoir tout ça. Je peux me permettre de ne pas me soucier de l’argent, et je peux acheter n’importe quoi, même une Ferrari, sans réfléchir à son prix. Je parle régulièrement avec des gens passionnants qui ont réussi grâce à leurs efforts, alors que mes camarades de classe continuent de gâcher leur vie. Mais il y a aussi des désavantages. Beaucoup de gens me reprochent de mener une vie de femme entretenue, bien que nous soyons amoureux et heureux avec mon mari. Tout est acheté avec son argent, je sens que je dépends de lui. Nous n’avons pas d’enfants pour le moment, et en cas de divorce, je ne recevrai probablement rien. Je ferai tout pour protéger ce mariage. © winrooms / Reddit

Et toi, pourrais-tu échanger ta vie de tous les jours contre une cage dorée pour quelques mois ? Selon toi, en quoi consiste le secret du bonheur ? Partage ton opinion dans les commentaires !

Partager cet article